VOTE | 412 fans

#105 : B et J: Action ou vérité?

Réalisé par: Jamie Babbit
Ecrit par: Lenn K. Rosenfeld


Dan invite Serena à sortir, et il prépare une soirée digne de la starlette, mais tout ne se passe pas comme prévu. Et comme Serena est occupée avec Dan, Blair décide d'inviter Jenny à sa très renommée soirée pyjama, dont Jenny se souviendra longtemps.
Pendant la soirée, Jenny et Blair vont "libérer" Eric de sa prison dorée, ce qui inquiète Lily Van Der Woodsen, qui va trouver un peu de réconfort chez Rufus.

                             **Accès aux captures**

Popularité


3.63 - 8 votes

Titre VO
Dare Devil

Titre VF
B et J: Action ou vérité?

Première diffusion
17.10.2007

Première diffusion en France
04.10.2008

Vidéos

Moment entre Serena et Dan au billard (VO)

Moment entre Serena et Dan au billard (VO)

  

Photos promo

Première sortie de Dan et Serena

Première sortie de Dan et Serena

Jenny

Jenny

Jenny et Blair

Jenny et Blair

Action ou vérité ?

Action ou vérité ?

Dan et Serena

Dan et Serena

Dan et Serena jouent au billard

Dan et Serena jouent au billard

Dan et Serena

Dan et Serena

Kati et Isobel

Kati et Isobel

Blair sur les marches

Blair sur les marches

Nate

Nate

Chez Blair

Chez Blair

Blair - Leighton Meester

Blair - Leighton Meester

Jenny initimidée par Blair

Jenny initimidée par Blair

Jenny chez les Waldorf

Jenny chez les Waldorf

Jenny et Blair

Jenny et Blair

Lily au milieu des filles de la A list

Lily au milieu des filles de la A list

Eric Van Der Woodsen

Eric Van Der Woodsen

Plus de détails

Gossip Girl annonce que Nate est parti et pendant ce temps Blair organise sa soirée pyjama qui est un évènement marquant de l’année.

Serena annonce à Blair qu’elle ne sera pas présente pour sa soirée pyjama. Pour la remplacer, elle invite Jenny. Quant à Lily, elle juge qu’il est trop tôt pour laisser Eric sortir du centre Ostroff. Jenny est super contente à l’idée d’aller à la soirée pyjama de Blair.

Dan et Serena passent leur première soirée ensemble. Dan n’a prévu que des choses très chics mais ils ne sont pas très à l’aise.

Rufus appelle Alison pour la prévenir qu’il a vendu sa première toile mais il tombe sur un homme qui semble être l’ami d’Alison. Rufus est très gêné.

Comme la soirée de Dan et Serena est mal partie, Dan a décidé de redevenir lui-même. A la soirée de Blair, les filles jouent à action ou vérité et Blair défie Jenny d’aller libérer Eric du centre. Elle accepte.

Dan emmène Serena dans un bar, ils jouent au billard. Ils vivent un très bon moment.

Pour continuer la soirée, Jenny donne pour action à Blair d’aller embrasser un garçon en boîte de nuit. Elle relève le défi et apprend que le garçon est fiancé, elle défie alors Jenny d’appeler la fiancée du garçon ce qu’elle fait immédiatement.

Lily apprend qu’Eric s’est échappé du centre. Elle essaie de joindre Serena mais comme elle a oublié son portable, elle demande à Rufus le numéro de Dan. Rufus l’appelle donc et dit à Lily qu’Eric n’est pas avec eux.

Dan et Serena vont dans la boîte de nuit où Eric se trouve avec Blair, Jenny et les autres. L’ambiance tourne mal car la fiancée du garçon que Blair a embrassé est venue et est très en colère. Tout le monde commence à se battre et ils se font virer de la boîte.

Serena demande des comptes à Blair et est furieuse qu’elle ait enlevé Eric. Mais ce dernier prend sa défense.

Serena ramène Eric au centre et Dan les accompagne.

Quant à la soirée de Blair, la partie d’action ou vérité continue. Blair demande à Jenny d’aller voler la veste en vitrine du magasin de sa mère. Elle accepte et l’alarme se déclenche, Blair et les autre filles partent en courant… La police arrive et Jenny donne le nom de Blair Waldorf, elle explique que c’est le magasin de sa mère, les policiers la laissent repartir.

Quant à Serena et Dan, ils échangent leur premier baiser.

Lily accepte finalement de laisser Eric sortir du centre.

Jenny retourne chez Blair pour lui rendre les clés du magasin, Blair la félicite mais Jenny refuse l’invitation à rester dormir et s’en va très fièrement.

EPISODE 1x05 

 

 

______________________________

 

 

[Dans le salon des Waldorf]

 

Gossip Girl (Blair et ses serviteurs préparant la soirée): Nate étant parti aider le père de Chuck à fermer son yacht pour la saison, B. a tout le loisir de se consacrer à l’évènement le plus important de l’automne : sa soirée pyjama. Une tradition incontournable ! Chaque année surpassant la précédente en termes de décadence. Les réputations se font aussi vite qu’elles se défont. Quant au budget, il est illimité ! Des parures de lit étincelantes au buffet grandiose, il ne manque rien si ce n’est la meilleure amie de Blair, la star en chef des soirées pyjama, j’ai nommée S. Van Der Woodsen !

 

______________________________

 

[A la galerie d’art de Rufus]

 

Dan : Papa, je vais à la banque. Tu veux que je dépose le chèque de maman pendant que j’y suis ? (secoue un sac remplit de pièces)

Rufus : Dis-moi, t’as dévalisé un parcmètre ?

Dan : Nan, je me suis enfin décidé à casser la tirelire que tu m’as offert pour mes 10 ans. On peut pas à la fois être un homme et avoir encore une tirelire ! Il était temps que je tue ce cochon en porcelaine !

Rufus : Alors, c’est enfin le grand soir ?

Dan : Ouais, et j’ai tout prévu. (en regardant son sac remplit de pièces) Une soirée qui va peser trois kilos à vue de nez !

Rufus : Je sais que mon dernier rencard remonte à des lustres mais j’ai du mal à croire que le cinéma a augmenté à ce point-là !

Dan : Je sors avec Serena Van Der Woodsen, j’peux quand même pas l’emmener au ciné ! Je veux que ce soit exceptionnel comme soirée ! Euh… le chèque, tu veux que je le dépose ? (Rufus détourne le regard)Tu lui as toujours pas dit. Papa, c’est la première fois qu’elle vend une toile, t’aurais quand même pu la prévenir, c’est pas rien pour elle !

Rufus : Je sais, du coup je me suis dit que ce serait une bonne idée de lui faire la surprise. J’ai l’intention d’aller à Hutson lui remettre le chèque en personne.

Dan : Hum.

Rufus : Quoi ? Les bonnes nouvelles c’est mieux de les annoncer en face, non ?

Dan : C’est plutôt l’inverse. Si elle te voit débarquer elle risque de s’inquiéter.

Rufus : T’es en train de dire que, euh… il faut pas que j’y aille, hein ?

Dan : Je suis en train de dire que maman n’est pas très fan des surprises. Tu te rappelles de ce, de ce fameux anniversaire avec  le clown et son lama ?

Rufus : Oui j’avais… Pfou, j’avais bien merdé, hein.

Dan : Total !

Rufus : Hmm. Oh, euh… un coup de fil avant ce serait pas du luxe.

Dan : (secouant son sac remplit de pièces) T’as besoin de monnaie ?

 

______________________________

 

[Dans les couloirs de Constance]

 

Serena : Jenny ! Si y’a bien quelqu’un qui peut m’aider c’est toi ! Je crois que je vais devenir dingue, je m’en sors pas. J’me pose pleins de questions ! Ton frère mijote un truc pour ce soir et j’arrive pas à savoir.

Jenny : Mon frère est un mec très mystérieux, t’avais pas remarqué ?

Serena : Attends, je sais même pas où il veut aller. T’as pas un indice à me filer? Tu crois qu’il va m’emmener dans un club obscur pour écouter un groupe dément que personne ne connaît ou, ou à une expo de peinture underground à Brooklyn, ou… Oh, est-ce-que le festival de ciné a commencé déjà ?

Jenny : Tu laisses pas beaucoup de place aux surprises toi !

Serena : Je sais pas comment me fringuer pour les surprises. Je mets toujours l’inverse de ce qui faut !

Jenny : Dans ce cas, un jean et un tee-shirt ce sera impec’ ! Dans la famille on s’habille très relax tous les jours !

Serena : Hmm… [i](son telephone sonne)[/i] Oh, c’est mon frère !

Jenny : Embrasse-le !

Serena (au téléphone) : Eric ! Ca va? Jenny t’embrasse!

Eric (au téléphone): Je l’embrasse aussi! Tu lui as arraché les infos ?

Serena (au téléphone) : Nan ! Pas une seule. Alors, t’en es où ?

Eric (au téléphone) : Mes valises sont prêtes à partir.

Serena (au téléphone) : Et hey, est-ce-que maman est encore là ?

Eric (au téléphone) : Oui, elle est en train de parler avec le toubib. J’peux pas croire qu’elle me reste rentrer pour le week-end ! A quoi ça ressemble un week-end ? Je me souviens même plus ! A quelle heure tu sors ? Ce serait bien qu’on se croise.

Serena (au téléphone) : A 7 heures. Je suis impatiente de te voir.

Eric (au téléphone) : Moi aussi ! Bye !

Serena (au téléphone) : Je t’aime fort ! A toute à l’heure !

Blair : Qu’est-ce-que j’apprends ? Eric à une permission, ça tombe super bien !

Serena : Comment ça ?

Blair : Bah, ta mère et ton frère pourront diner en tête à tête pendant que nous on fera les folles en montrant notre cul derrière les vitres teintées de la limo !

Serena : B. de quoi tu parles là ?

Blair : De l’évènement le plus important de la saison.

Serena : Oh, la soirée pyjama !

Blair : Je préfère soirée tout court.  Soirée pyjama ça fait un peu trop ado.

Serena : Tu sais que je pourrais pas être là, j’ai un truc ce soir.

Blair : S. ! Quand les Waldorf font une soirée, on y va sans se poser de question.

Serena : Je suis avec Dan ce soir. Tu sais, celui que tu as mis si longtemps à considérer comme un être humain qui soit digne de ton attention. Désolée, euh…

Jenny : Nan, c’est rien !

Serena : Ecoute, m’en veux pas mais ce rencard est intouchable. Enfin, peut-être qu’on passera plus tard faire un coucou !

Blair : Nan, nan ça va pas être possible ! Je déteste les coucous. Alors si tu refuses de venir, je vais devoir te trouver une remplaçante. Passez-moi la liste d’attente !

Serena : Okay, bon ! Faut que j’y aille. A plus !

Jenny : Bonne chance pour ce soir.

Serena : Merci !

Blair : La petite Jenny Humphrey ! Pourquoi j’y ai pas pensé plus tôt ! Si t’as rien de prévu, je t’invite à ma soirée.

Jenny : Moi ? T’es sûre ?

Isabel & Kati : Elle ! T’es sûre ?

Blair : Une seule chose : si tu viens, va falloir te préparer à faire autre chose que dormir !

Jenny : Je suis prête à n’importe quoi !

Blair : Mon appart’,  19 heures pile !

Jenny : D’accord. A plus tard !

Blair : Hmm… Ah, sa première soirée pyjama !  Elle est pas prête de l’oublier, enfin on fera ce qu’il faut.

Une amie de Blair (1) : Je me demande combien de temps elle va tenir.

Une amie de Blair (2): 50 dollars qu’elle tient 1 heure grand maximum !

 

______________________________

 

[Dans la chambre d’Eric à Ostrov]

 

Eric : Attends, je comprends pas. Il m’a dit que j’étais prêt, on en a parlé ce matin pendant ma séance.

Lily : Ce qu’il a dit c’est que tu pouvais rentrer à la maison, pas que tu devais rentrer.

Eric : Mais maman, t’avais promis !

Lily : J’ai pas envie d’argumenter là-dessus. J’ai besoin d’y réfléchir.

Eric : S’il-te-plaît.

Lily : C’est pas une décision que je peux prendre à la légère. On ne sort pas d’ici comme ça, les mains dans les poches. Y’a des papiers à faire signer, des formulaires à remplir, des assurances…

Eric : C’est pas possible ! Tu veux m’enfermer ici pour toujours ?

Lily : Si tu continues à croire que c’est moi qui t’enfermes ici, c’est la preuve que tu n’es pas encore prêt à être autonome. On en reparlera demain, d’accord ?

Eric : Ouais, ouais on en reparlera.

 

______________________________

 

[Dans le salon de la suite des Van Der Woodsen]

 

Serena : Salut !

Dan : Salut ! (regardant la tenue décontractée de Serena) Euh… je suis en avance ou? Hum...

Serena : Hum… Nan, nan, nan ! Je… C’est moi qui suis en retard. Viens, entre ! Euh… Je t’abandonne une seconde le temps d’aller enfiler un truc un peu moins confortable.

Dan : Bien sûr, oui, oui !

Serena : T’as le droit de me parler pendant que je me change.

Dan : J’hésiterais pas.

Serena : Okay.

Dan : C’est plutôt sympa ce petit meublé, que tu partages avec 800 autres coloc’ !

Serena : Oui, enfin quand tu vis à l’hôtel tu tournes vite en rond au bout d’un moment, hein ! Parfois j’ai l’impression d’être une souris coincée dans un laboratoire.

Dan : Sauf que les souris de labo n’ont pas la chance d’avoir un écran plasma et un room-service, enfin j’imagine.

Lily : Dan ! Serena sait que tu es là ?

Dan : Oui, oui, oui ! C’est elle qui m’a ouvert. Enfin j’espère que c’était elle. Elle devait faire cette taille environ, plutôt blonde.

Lily : Un boute-en-train ! J’adore.

Dan : (regardant les sacs de shopping de Lily) Fièvre acheteuse ?

Lily : Il fallait que je décompresse. Alors, où est-ce-que tu comptes emmener ma fille ce soir ?

Dan : Oh, j’en sais trop rien. J’pensais peut-être l’emmener explorer les tunnels du métro pour lui présenter mes amies les taupes. Très sympas. Un peu bourrues mais très sympas. Excusez-moi je sais pas pourquoi je dis tout ça, c’est un défaut que j’ai quand je suis nerveux je ne peux plus m’arrêter de parler. C’est horrible. Quand j’étais petit, il paraît que ce que j’aimais le plus c’était l’apprentissage du vocabulaire. Vous savez ce que j’aime aussi ? Votre fille. Je l’aime, vraiment beaucoup. Je… Wow !

Lily : Rassures-moi, tu vas pas prendre ce sac avec cette robe ?

Serena : Mais maman !

Lily : Tiens, attends. (dénichant un sac parmi ses achats) Prends celui-là !

Serena : Oh, merci ! Et, euh… où est Eric ? Il devrait être là à l’heure qu’il est.

Lily : Il était trop fâtigué pour rentrer ce soir.

Serena : Maman !

Lily : Plus tard.

Serena : (se retournant vers Dan) Viens, on y va.

Lily : Une heure du mat’ dernière limite. Extra bonus si tu rentres à moins le quart.

 

______________________________

 

[Devant le Palace hôtel]

 

Serena : Han c’est pas vrai ! Une vespa ! Han , c’est une idée fabuleuse ! J’adore, ça me rend dingue ! J’en reviens pas, je te jure. Tu peux pas savoir l’effet que ça me fait, j’ai fait le tour de l’Italie en vespa. C’est un de mes meilleurs souvenirs ! Ma mère a toujours refusé de m’en acheter une, vu qu’on a une voiture avec un chauffeur. Mais je t’assure, Dan, c’est une idée démentielle ! Vraiment ! On y va, où sont les casques ?

Le chauffeur de la limousine : Monsieur Humphrey !

Serena : Ah ! Ah, c’est, c’est ton chauffeur.

Dan : Ouais !

Serena : Okay, génial.

Gossip Girl : Aperçue devant le Palace Hôtel, Cendrillon montant dans une citrouille alors qu’elle rêvait d’un tour en carosse ! Mais que le garçon solitaire se rassure, on a d’autres contes de fées en stock.

 

______________________________

 

[Dans le salon des Waldorf]

 

Dorota (accueillant Jenny) : Par ici, s’il-vous-plaît.

Jenny : Merci !

Blair (choisissant des tenues) : C’est pas mal.

Styliste : Et celle-ci ?

Blair : Ouais c’est bien.

Dorota (montrant le sac de couchage de Jenny) : Est-ce-que je peux vous débarrasser ?

Blair : Oh, Jenny ! Oh c’est cool que tu sois venue !

Gossip Girl : Laisse-moi te donner un bon conseil Jenny : dans ce milieu, la censure peut être aussi rapide que la chute. J’espère que ton sac de couchage fait aussi partie de la chute !

Une amie de Blair (1) : Que la fête commence !

 

______________________________

 

[Dans la salle du restaurant]

 

Dan (regardant la carte) : Euh… Comment sont les cailles braisées ?

Serveur : Très bonnes, Monsieur.

Dan : Oh, euh, d’accord. Et les, les chipions ?

Serveur : Supions ! C’est délicieux.

Dan : Ah oui ! C’est quoi déjà ?

Serveur : Des petites seiches, Monsieur.

Dan : Ah, euh, ça me tente pas trop. Hmm, je vais prendre le poulet, c’est plus sûr.

Serveur : Oui, Monsieur. Mademoiselle ?

Serena : Je vais prendre une bisque de homard et un canard aux olives, s’il-vous-plaît.

Serveur : Merci, Mademoiselle.

Dan : Je trouve qu’il m’a légèrement snobé. Je dîne là souvent pourtant. Je suis ce qu’on appelle un habitué. (regardant des couples de personnes âgées) Je viens pour la clientèle : pétillante, fraîche, pleine de vie… Ils se donnent vraiment du mal, crois-moi, avec tous ces liftings.

Serena : Hmm... Tu veux bien m’excuser ? Je, hum… Je vais faire un tour aux toilettes, histoire de me rafraîchir.

Dan : Ouais, bien sûr, bien sûr. Je crois que les toilettes sont…

Serena : Oh, t’inquiète pas je trouverais.

Dan : Oh s’il-vous-plaît ! Combien coûte le canard qu’elle a commandé ?

Serveur : 78 dollars, Monsieur.

Dan : D’accord, euh… Alors merci, est-ce-que vous pourriez annuler mon poulet et puis je prendrais mon entrée à la place.

Serveur : Naturellement, Monsieur.

Dan : C’est très aimable, merci !

 

______________________________

 

[Dans le salon des Waldorf]

 

Blair (regardant Jenny essayer des tenues): Trop rose ! … Ha, trop panthère ! … Trop fleur bleue ! … Ah, wow, même moi j’suis impressionnée !

Jenny : Tu trouves ? Parce que moi je me sens pas très à l’aise.

Blair : Bah, comme le dis souvent ma mère, la mode et le confort sont pas fait pour s’entendre. L’apparence, c’est la seule chose qui compte. Et toi, t’as l’air de quelqu’un qui va à un goûter d’enfant. Mais avant de continuer le relookage,  un petit verre.

Jenny : Hum… nan merci. J’aime pas la vodka.

Blair : Et bien ça tombe bien parce que c’est du Gin ! Pas de la vodka. C’est une soirée Jenny, alors soit tu bois ça, soit tu reprends ton petit métro. C’est comme tu veux !

Jenny : Hum. (buvant une gorgée de son verre de Gin)

Blair : Okay, c’est le moment de jouer à action ou vérité.

Jenny : Oh, j’adore jouer à ça ! Une fois j’ai dû avaler un sac entier de machmallow !

Blair : Oui ça devait être super chouette mais nous on joue pas comme ça.

Jenny : Et comment vous jouez alors ? (Isabel & Kati s’embrassent) Je vais choisir vérité !

 

______________________________

 

[A la galerie d’art de Rufus]

 

Alexander (au téléphone) : Allo ! Allo !

Rufus (raccrochant) : Han, merde ! Han, j’suis plus un ado ! 223.28.14.71.73.

Alexander (au téléphone): Allo!

Rufus (au téléphone) : Euh, oui. Euh, j’ai dû me tromper de numéro.

Alexander (au téléphone) : C’est vous qui venez d’appeler ?

Rufus (au téléphone) : Désolé, oui c’était moi mais j’suis presque sûr que c’était le bon numéro.

Alexander (au téléphone) : Vous cherchez à joindre qui ?

Rufus (au téléphone) : Est-ce-qu’Allison Humphrey est là ?

Alexander (au téléphone) : Euh, quittez pas une seconde ! Elle sort de sa douche. All’ ! C’est pour toi ! C’est de la part de qui ?

Rufus (au téléphone) : Rufus Humphrey. Et vous êtes ?

Alexander (au téléphone): Alexander Bancroft. Euh… je suis, euh… un ami d’Allison.

Rufus (au téléphone) : Et bien on est deux comme ça.

Allison (au téléphone) : J’suis là, j’suis là ! J’arrive. Allo !

 

______________________________

 

[Dans la salle du restaurant]

 

Dan (le serveur lui retirant son assiette) : Merci !

Serena : Hum… T’es sûr que tu veux pas commander autre chose ? Ton entrée était pas très copieuse.

Dan : Nan, nan, nan, nan ! C’était parfait. Je savais même pas que la crème de poisson ça existait.

Serveur : Vous désirez voir la carte des desserts ?

Serena : Oh, non merci, je crois que ça va aller.

Dan : Pas de dessert, t’es sûre ?

Serena : Oui.

Dan : D’accord, alors donnez-moi l’addition s’il-vous-plaît.

Serena : Hum… En fait, j’ai déjà réglé l’addition toute à l’heure.

Dan : Pardon ?

Serveur : Hmm.

Serena : Oui. J’ai, j’ai utilisé la carte de crédit de ma mère, c’est rien du tout je t’assure, vraiment.

Dan : Tu sais que j’ai de quoi payer. J’ai de l’argent sur moi.

Serena : Oui, j’en doute pas une seconde. Mais t’es pas obligé de le dépenser ici.

Dan : Attends, je comprends pas là. J’ai fait une connerie ?

Serena : Nan, écoute. Je voulais passer une soirée avec toi, et toi tu as imaginé qu’ici ça me plairait. C’est, c’est pas grave.

Dan : D’accord, okay. Bon, dans ce cas, si c’est le vrai Dan Humphrey que tu veux, alors tu vas l’avoir et je t’assures que tu vas pas être déçue ! Allons-y !

Serena : Ah oui ?

Dan : Ouais ! Mademoiselle.

Gossip Girl : Aperçus à la sortie d’un restaurant : S. et le Garçon Solitaire sur un petit nuage direction les quartiers malfamés !

 

______________________________

 

[Dans le salon des Waldorf]

 

Une amie de Blair (2) (agitant les vêtements du gardien) : J’ai eu du mal à lui arracher tout son uniforme ! Mais une action est une action.

Jenny : Le concierge est en caleçon ?

Blair : T’en fais pas pour lui, Choupinette ! Finis ton verre, t’es à la traîne.

Jenny (son portable sonne): Oh c’est mon portable !

Blair (piquant le portable de Jenny): « S.O.S., toujours en prison ! » Mais c’est Eric Van Der Woodsen ! Il devait pas rentrer ce week-end?

Jenny: Faut croire que non.

Blair : Isa’, emmène les filles chez Visconti. On vous rejoint dans une heure. Il est temps qu’on passe aux choses sérieuses. Action ou vérité ? Oh, mais tu as déjà choisi vérité !

Jenny : Alors, euh, action.

Blair : J’te défie d’aller kidnapper Eric !

Jenny : Blair !

Blair : C’est parfait ! Tu veux qu’il rentre, et il veut sortir. Alors à toi de jouer. Action ou Adios !

Gossip Girl : Aperçue à la soirée pyjama : La petite Jenny mise au défi par sa Majesté B. Mademoiselle Sainte Ni Touche va-t-elle se dévergonder ? Ou bien va-t-elle au contraire se dégonfler qui-t-à casser l’ambiance ?

Jenny : J’suis partante !

 

______________________________

 

[Dans la chambre d’Eric à Ostrov]

 

Jenny : Surprise !

Eric : Euh, Jenny ! Qu’est-ce-que…

Jenny : Salut !

Eric : Qu’est-ce-que tu fais là ?

Jenny : Ton SOS à bien été entendu. Viens ! On va te libérer.

Eric : Enfin, comment ? Attends, qui ça « on » ?

 

[Au guichet de l’accueil de Ostrov]

 

Blair (ayant l’air shootée) : C’est vrai ! J’ai un problème ! C’est la super méga cata’ ! J’ai besoin d’une ordonnance !

Infirmière : Qu’est-ce-que vous avez pris comme drogue?

Blair : Hum… Caféine, nicotine, étamine, cocaïne, héroïne,  codéine… Sans oublier les amphétamines, la morphine… Tout ce qui se termine en –ine en fait ! Je fais pas de discrimination.

Infirmière : Ca oui, en effet ! (au téléphone) J’ai un code jaune, 6ème étage ! (raccrochant) Je vous laisse une petite minute, je vais chercher de l’aide !

Blair : Et j’adorerais un cappuccino !

 

[Dans la chambre d’Eric à Ostrov]

 

Blair : Venez, la voie est libre ! (Eric regardant sa dégaine) Tu voulais prendre l’air, non ? Et moi j’ai eu envie de t’aider !

Eric : Ouais, c’est bien la première fois.

Blair : Allez grouillez-vous, magnez-vous, on y va !

 

______________________________

 

[Dans le salon de la suite des Van Der Woodsen]

 

Lily (au téléphone) : Allo ! … Quoi !? … Euh, mais dites-moi, il était avec qui ? … Mais comment c’est possible ?... Jeune, blonde, mignonne, oui ! C’est sa sœur. Je vais m’en occuper. Merci ! (raccrochant et appelant Serena sur son portable resté à la suite)  Oh ! Evidemment !

 

______________________________

 

[Dans la salle d’un bar]

 

Dan (mettant la boule de billard dans le tour): Wow ! Dans le mille !

Un mec du bar : Bravo ! C’est du beau jeu.

Dan (tendant à Serena l’argent gagné au billard) : Euh… 75 dollars. Ca rembourse ton canard.

Serena : Oh, largement ! Merci.

Dan : Alors, à qui le tour ?

Serena : Pourquoi pas moi ?

Dan : Toi ?

Serena : Oui, à moins que t’ai peur de perdre ?

Dan : Je serais même pas tenté de te laisser gagner par galanterie.

Serena : Ah oui ?

Dan : Ouais.

Serena : C’est ce que tu crois ?

Dan : C’est ce que je crois.

Serena : Bon, rassemble les boules. Je vais mettre de la musique.

 

______________________________

 

[Dans le salon des Humphrey / Dans le salon de la suite des Van Der Woodsen]

 

Rufus (au téléphone) : J’espère que c’est pas toi Allison !

Lily (au téléphone) : Rufus, c’est quoi cette façon de décrocher ?

Rufus (au téléphone) : Lily ?

Lily (au téléphone) : J’ai besoin du numéro de portable de ton fils. C’est pour une urgence.

Rufus (au téléphone) : Une vraie urgence ou une urgence à la Lily ?

Lily (au téléphone) : Eric a disparu !

Rufus (au téléphone) : Disparu ! Mais d’où ?

Lily (au téléphone) : Et bien, hum… il était dans sa chambre ici, à l’hôtel. Je, j’arrive pas à le joindre. Il répond pas au téléphone. Je crois qu’il est avec Serena.

Rufus (au téléphone) : Tu l’a appelé ?

Lily (au téléphone) : Elle a oublié son portable. Je t’en prie, j’ai vraiment besoin du numéro de ton fils.

Rufus (au téléphone) : Laisse-les tranquille. Je suis sûr qu’ils passent une bonne soirée. T’en fais pas pour ton fils.

Lily (au téléphone) : Je me fais beaucoup de souci, au contraire.

Rufus (au téléphone) : Qu’est-ce-que tu racontes ? Ton fils est avec ta fille qui est avec mon fils. Je leur fais une totale confiance, fais pareil.

Lily (au téléphone) : Rufus !

Rufus (au téléphone) : Salut, salut, à la prochaine !

 

______________________________

 

[Dans la salle du Visconti]

 

Un mec du Visconti : Hey, belle brune ! Tu veux pas qu’on s’trouve un coin tranquille tous les deux, histoire de faire connaissance ?

Blair : Et bien, en général je ne dis jamais « jamais », mais là je vais faire une exception. (se retournant vers ses amies) C’est la mafia des traders ou quoi ? Ils sont ploucs avec leur costard !

Jenny : Bon, Eric est là ! A toi maintenant. Action ou vérité ?

Blair : A ton avis ?

Jenny : J’te défie d’aller rouler une pelle à ce mec !

Blair : Facile.

Jenny : Il faut qu’on y croit.

Kati & Isabel : Oh là là !

Blair : Prends-en de la graine, Choupinette ! (embrassant le mec du Visconti)

Un ami du mec (1) : T’inquiète pas on dira rien à Amanda !

Blair : Qui est Amanda ?

Le mec du Visconti : En fait, c’est ma fiancée.

Blair : Oh ! Il vaut mieux qu’on la laisse en dehors de ça, tu crois pas ?

Un ami du mec (2) : Wow, c’est clair !

Blair (agitant le téléphone du mec du Visconti devant Jenny) : Regarde ce que j’ai dégoté ! Je veux que tu appelles sa fiancée. Elle s’appelle Amanda.

Jenny : Défi relevé ! (au téléphone) Allo ! Amanda ? Salut, j’m’appelle Bla… euh, Claire ! Oui, j’viens de mettre ma langue dans la bouche d’un garçon et j’suis désolée parce que je viens d’apprendre que c’était ton fiancé ! Il fallait que je te le dise. C’est un vrai canon ! Ciao !

Une amie de Blair : A la soirée de l’année !

Gossip Girl : Il y a un début à tout dans la vie. La petite Jenny n’est peut-être plus si petite que ça après tout !

 

______________________________

 

[Dans la salle d’un bar]

 

Serena (ratant son coup): Oh, non !

Dan : Fin de la partie ! Tu t’ai pris une tôle monumentale ! Regarde : 4 à 0 !

Serena : Oh, j’suis aussi nulle que ça ?

Dan : Y’a pas de mot pour qualifier ta façon de jouer !

Serena : Han, bon. Tu m’as promis que tu m’apprendrais si je perdais encore.

Dan : D’accord, okay. Je vais tenir ma promesse. Je le fais pour toi et je le fais aussi pour sauvegarder l’honneur du billard américain.

Serena : Wow !

Dan : Allez, j’te montre. La chose la plus importante au billard c’est, c’est… (lui tendant sa queue de billard) Tiens, prends ça. La chose la plus importante c’est les angles. Les bons angles, bien sûr. Vas-y essaye.

Serena : Okay !

Dan : Euh… recule un peu la main.

Serena : Hmm.

Dan : Ici.

Serena : D’accord.

Dan: Et, euh… attends, un peu à droite là. Tu tapes doucement et tu fais coulisser en même temps, d’accord ?

Serena (loupant son coup): Oh ! C’est ma chanson enfin !

Dan : Je savais pas que t’aimais cette musique.

Serena : Oui. Il y a encore un paquet de choses que tu sais pas sur moi.

Dan : Oh, euh, en dehors de ton talent inné pour le billard ! Quoi d’autre ?

Serena : Hum… Que j’adore être ici avec toi.

Dan : Ca je le savais.

Serena : Oh, euh, il y a quelque chose qui est en train de vibrer dans ta poche. Je crois que c’est ton téléphone.

Dan : Oh, euh, attends. Ah, c’est mon père ! Le connaissant, ça doit être un truc important.

Serena : Oh, oui, prends-le. Vas-y !

Dan (au téléphone) : Allo ! Quoi, Nan, nan, nan, il est pas là. Serena a oublié son portable !

Serena : Quoi ? Qu’est-ce-qu’il y a ?

Dan (au téléphone) : Oh ! Oui, oui, oui, elle est à côté de moi. On s’en occupe !

Serena : Quoi ? Qu’est-ce-qui se passe ?

Dan : Petit changement de programme.

Serena : Nan ! Nan, nan, nan, nan, nan ! Je suis pas d’accord. Je veux pas partir, pas en plein apprentissage.

Dan : Je sais.

Serena : Et n’oublie pas que tu as promit de combler mes lacunes !

Dan : Je les oublie pas, et la table non plus.

Serena : Bon, qu’est-ce-qui peut y avoir de plus important au monde que ce qu’on est en train de faire ? Ca peut pas attendre demain ?

Dan : Nan ça peut pas, il faut que tu appelles ton frère tout de suite.

 

______________________________

 

[Dans le salon des Humphrey]

 

Rufus (ouvrant sa porte d’entrée): C’est toi !

Lily : Bon…

Rufus : J’étais sur le point…

Lily : J’ai passé quelques coups de fil et personne dans mon entourage ne connaît ton fils. Incroyable mais vrai ! Alors soit Dan Humphrey est un nom d’emprunt, soit il a vraiment très peu d’amis. Quoi qu’il en soit, il me faut son numéro.

Rufus : Après avoir raccroché toute à l’heure, je me suis dit que j’aurais pu être un peu plus compréhensif.

Lily : Han, tu crois que…

Rufus : Et j’ai appelé Dan.

Lily : Merci beaucoup.

Rufus : Et ton fils n’est pas avec eux.

Lily : Tu es sûr ?

Rufus : Mais Serena a réussi à le joindre et il va bien. Ils nous appelleront dès qu’ils seront avec lui.

Lily : Génial ! Et tu comptais m’annoncer ça quand, exactement ?

Rufus : J’étais sur le point de le faire. Bon, même si ça m’enchante pas, tu peux attendre avec moi. Ils vont pas tarder à appeler.

Lily : Très bien. Ne crois pas que je vais accepter le verre de tord-boyaux que tu vas m’offrir. Mais je mangerais bien quelque chose. Merci de le proposer. (Rufus faisant la moue) Quoi ? Ne me dis pas que tu sais plus cuisiner ?

 

______________________________

 

[Dans la salle du Visconti]

 

Dan : Tu vois Jenny et ton frère ?

Serena : Nan !

Amanda : C’est toi ? C’est toi Claire ?

Serena : Quoi ? Non !

Dan : T’es sûre qu’on est au bon endroit ?

Serena : Oui !

Dan : Viens !

Amanda : Hey, dis-moi, où est-ce-qu’elle est ?

Le mec du Visconti : Ma puce ! Qu’es-ce-que… Mais de qui tu parles ? Tu vois bien qu’on est entre potes là ! Hey, toi la fille en rouge ! Où est mon téléphone ?

Dan : Hey ! Calme-toi !

Le mec du Visconti : D’où il sort ?

Blair : Ca va, ton téléphone est sur notre table. Tu t’en serais aperçu si t’étais moins occupé à te saouler la gueule à matter les nanas.

Amanda : J’vais te pulvériser !

Blair : Ah ! Tu dois surement être Amanda, c’est ça ? Et bien à ta place je réfléchirais à deux fois avant d’épouser ce petit merdeux ! (se faisant pousser par Amanda)

Serena : Hey, hey, hey, tu la touche pas, okay ?

Blair : J’ai pas besoin que tu me défendes !

Serena : Pfou !

Jenny : De toute façon c’est même pas elle qui t’as appelée, c’est moi.

Dan : Jenny ?

Amanda : Donc la langue c’était elle ?

Dan : La langue ! Mais qu’est-ce-que tu fais là ? T’avais pas une soirée pyjama ?

Amanda : Attends, ne me dis pas que c’est elle que t’as embrassé ?

Dan : T’as embrassé ce mec ?

Le mec du Visconti : Nan, j’ai embrassé l’autre !

Blair : Oh, c’était un défi.

Amanda : Un défi ! Vous avez quel âge : 10 ans ?

Dan : A peine plus : 14 ans !

Le mec du Visconti & Amanda : 14 ans !

Le mec du Visconti : Ca alors, j’aurais jamais cru. Merde, j’te jure regarde-la ! C’est une sacrée allumeuse.

Dan : Quoi ? Répète ça !

Jenny : Dan, arrête de t’en mêler, okay ? Tu compliques encore plus les choses.

Dan : Ce qui complique les choses c’est le bout de tissu que tu as sur le dos.

Le mec du Visconti : Ouais, c’est bien ce que je disais.

Dan : Toi tu dis rien et tu la fermes ! (se battant avec le mec du Visconti)

Serena : Hey !

Jenny: Oh!

Vigile du Visconti: Allez, tout le monde dehors ou j’appelle les flics !

Dan : D’accord, d’accord !

Eric (arrivant à peine) : Hey, Serena ! Tu vois j’t’avais dit que ça roulait.

Vigile du Visconti : Sortez s’il-vous-plaît !

Serena : Allez, on y va.

Gossip Girl: Aperçu: Le grand frère intrépide volant au secours de la petite sœur en détresse ! Mais peut-on vraiment secourir quelqu’un qui ne le désire pas ?

 

______________________________

 

[Dans la cuisine des Humphrey]

 

Rufus (préparant un plat avec Lily): Quoi ? Qu’est-ce-qui cloche ?

Lily : Oh ! Rien du tout ! C’est que je me réjouis de manger un plat fait maison. Je rajoute juste un petit peu de sel.

Rufus : Pourquoi ? C’est impec’ !

Lily : T’inquiète pas, rien qu’une pincée.

Rufus : C’est plus fort que toi, faut toujours que tu contrôles tout.

Lily : En tout cas tu t’en plaignais pas à l’époque !

Rufus : Mais j’avais pas le droit. Ca faisait partie du règlement.

Lily : Oui enfin, je suis peut-être un tantinet psychorigide mais la vie est loin d’être facile. Surtout quand on a des enfants. Quand ils sont petits on est la seule chose qui compte pour eux, ensuite, en grandissant ils se construisent une sorte de barrière. On se retrouve d’un côté et eux de l’autre.

Rufus : Oui, mais ils ont encore besoin de nous. Même si ils l’avouent pas.

Lily : Oui, Serena peut-être. Mais Eric, je comprends pas comment il fonctionne.

Rufus : Un garçon de 14 ans qui fait le mur, ça n’a rien d’extraordinaire.

Lily : En fait il était pas à l’hôtel quand c’est arrivé. Il s’est enfui du centre Ostrov.

Rufus : Il était à Ostrov ?

Lily : Oui.

Rufus : Drogue ou alcool ?

Lily : Oh, non. Ca n’a rien à voir. Il se sent juste, euh… un peu seul.

Rufus : C’est une dépression ? Mais elle est sévère ?

Lily : Assez pour qu’il ait tenté de se suicider.

Rufus : Hum… J’suis désolé.

Lily : Je sais pas pourquoi, mais en fait j’ignore ce que j’ai fait ou ce que j’ai loupé, mais le pire c’est que je ne sais pas quoi faire pour être sûr qu’il ne refera jamais ça.

Rufus : Le mieux c’est que tu sois à son écoute.

Lily (le téléphone sonne): Oh, faites que ce soit les enfants !

Rufus (au téléphone) : Allo !... Oui, super !... Euh, oui, euh, j’vais le dire à sa mère. Elle est avec moi… C’est une longue histoire… Oui, à toute à l’heure ! (raccrochant) Eric est avec Dan et Serena, et tout à l’air d’aller.

Lily : Je ferais mieux d’aller les retrouver.

Rufus (montrant leur repas) : J’t’emballe ça ?

Lily : Nan, en fait c’est idiot ça va refroidir si je l’emporte. Donc je vais, je vais rester ici, grignoter vite fait.

Rufus : C’est vrai que ça aurait été dommage de gâcher ce diner.

 

______________________________

 

[Devant le Visconti]

 

Serena : Qu’est-ce-qui t’as pris ?

Blair : Il en pouvait plus, il avait envie de sortir et de s’éclater.

Serena : Et toi tu le traines en boîte !

Blair : Et alors ! Je vois pas où est le mal ! Je pensais que ça te ferait plaisir.

Serena : Et bien non, pas du tout. Et j’arrive pas à croire que t’ai osé faire ça !

Eric : Attends, j’ai pas été kidnappé tu sais. Je l’ai suivi de mon plein gré. B. a fait ça pour mon bien.

Blair : Tu vois !

Serena : Peut-être, mais c’était pas un service à te rendre. Tu vas te faire engueuler.

Eric : Oui, je sais. Et quoi qu’il arrive, ça valait le coup ! Ca valait le coup de sortir et de parler à quelqu’un qui soit ni toi ni maman, même si c’est B. Sans te froisser.

Blair : Je suis loin de l’être.

Serena : Je m’en veux qu’on en soit arrivé là. Je me charge de maman, okay ?

Eric : Merci !

Serena : Maintenant qu’elle sait que t’es en sécurité, on va, on va rentrer sans se stresser. Tu veux qu’on marche ?

Blair : Beurk, appelles-moi !

Serena : Ouais, je t’appelle.

Blair : Je parlais à Eric.

 

______________________________

 

[Dans une ruelle à côté du Visconti]

 

Dan : A quoi tu joues là ? J’ai pas l’impression que c’est toi.

Jenny : Et toi tu te prends pour qui ? Papa ?

Dan : Bon, on parle pas de ça ici. Viens avec moi, j’te raccompagne.

Jenny : Nan, on va pas me raccompagner parce que je vais pas rentrer.

Blair (l’appelant du trottoir d’en face): Tu viens Jenny !

Jenny : Ouais, une seconde ! Ecoute, je sais que c’est partit un peu en vrille ce soir.

Dan : C’est le moins qu’on puisse dire.

Jenny : J’me fais aucune illusion sur les filles, et puis je sais qui je suis moi. C’est pas parce que je sors avec Blair que je vais changer.

Blair : Allez viens ! On s’en va.

Jenny : J’arrive ! S’il-te-plaît, laisse-moi y aller ! Et puis écoute, dans une demie-heure je suis sous la couette, j’te promets.

Dan : D’accord, okay.

Jenny : Merci !

Serena: Alors?

Dan: Alors?

Serena: Bon, il faut que je le ramène au centre donc c’est là que nos chemins se séparent.

Dan : Quoi ? Non, non, non, non, je viens avec toi.

Serena : Mais non, je t’assure, c’est pas la peine.

Dan : J’en ai envie. Venez, on y va.

 

______________________________

 

[Devant la boutique Eleanor Waldorf]

 

Gossip Girl : Quelque chose me dit que la partie d’action ou vérité va jouer les prolongations ! La petite Jenny sait-elle que B. ne supporte pas de perdre à son propre jeu ?

Jenny : Tu veux que je pique la veste qui est en vitrine ?

Blair : T’as tout comprit !

Jenny : Mais, c’est la boutique de ta mère. J’veux dire, t’as le droit de prendre tout ce que tu veux.

Blair : Dans ce cas toi aussi. (lui donnant les clés de la boutique) A moins que t’en ai pas envie, ce que je comprendrais parfaitement. Je ne t’en tiendrais pas rigueur.

Jenny : Je comprends pas !

Blair : Alors ne le fais pas mais s’arrêter si près du but c’est idiot !

Jenny : La veste ?

Blair : Oui, rien que la veste. (regardant Jenny dans la boutique) C’est parti ! 5, 4, 3, 2, 1… Allez vite on se taille !

Jenny (l’alarme se déclenche) :Han ! Hey, où est-ce-que vous êtes ? Laissez-moi sortir !

 

______________________________

 

[Dans la cuisine des Humphrey]

 

Lily : Oh ! Tu sais que j’ai du mal à te reconnaître sur cette photo que j’avais prise!

Rufus : Qu’est-ce-que tu racontes ! C’est pas toi qui l’a prise ! T’étais pas à ce concert.

Lily : Non mais tu plaisantes ? Si je me rappelle bien, la première chanson parlait de moi, la deuxième parlait de, de ta moto adorée, et dans la troisième tu parlais de, d’un spot de surf. C’était où déjà ?

Rufus : Sayurita !

Lily : Sayurita !

Rufus : Un village de pêcheurs.

Lily : Avec cette jolie maison où nous avons… Oui, c’était là ça me revient. J’ai dû prendre huit rouleaux de photos cette nuit là.

Rufus : Et pourquoi t’as laissé tomber la photo en fait ? T’adorais tellement ça !

Lily : Et bien il faut croire que je préfère encore plus être une poule de luxe.

Rufus : Ah !

Lily: Je me souviens même de la robe noire que je portais ce soir-là !

Rufus : Ah oui ?

Lily : Ouais.

Rufus : Euh… Moi je crois me souvenir qu’elle était bleue.

Lily : T’es sûr ? Parce que d’après toi j’étais même pas à ce concert.

Rufus (le téléphone sonne): Euh, tu peux répondre s’il-te-plaît ? Si c’est mon fils, soit gentille !

Lily (au téléphone) : Allo ! Oui, ici la résidence Humphrey… Oui, Allison… Oui, c’est Lily… Oui, euh, une seconde.

Rufus (au téléphone) : Allison ? (personne au bout du fil)

Lily : Il va falloir que tu lui expliques ce mal-entendu.

Rufus : Pas la peine ! Vu la situation, j’ai aucun compte à lui rendre.

Lily : Bon, j’ai assez abusé de ton hospitalité.

Rufus : J’espère que tout ça va s’arranger.

Lily : Oui, moi aussi. Merci pour ton baby-sitting ! Et merci d’être un si bon ami.

Rufus : Ouais. J’me suis presque amusé.

Lily : Bonne nuit Rufus !

 

______________________________

 

[Devant la boutique Eleanor Waldorf]

 

Policier : J’vais devoir vous demander une pièce d’identité Mademoiselle.

Jenny : Mais j’en ai pas. J’ai que 14 ans.

Policier : Et vous êtes dehors à cette heure-ci ?

Jenny : Euh, je…

Policier : Quel est votre nom ?

Jenny : J’m’appelle Blair Waldorf. La boutique appartient à ma mère, elle s’appelle Eleanor. J’ai oublié ma veste toute à l’heure et puis elle est toujours furax quand j’oublie mes affaires. Du coup je suis revenue mais j’ai oublié de couper l’alarme.

Policier : Bon, donnez-moi votre numéro, on va la contacter.

Jenny : Oh, elle est en déplacement. Elle est à Paris, elle rentre Jeudi. Il est 6 heures de plus, si vous voulez l’appeler. Oh, elle va encore piquer une de ces crises !

Policier : Ecoutez, je ne peux pas vous laisser partir avant d’avoir vérifié ce que vous me dites.

Jenny : Vous voyez bien que j’ai les clés ! Et puis, il n’y a pas eu d’effraction.

 

______________________________

 

[Dans les rues de New-York City]

 

Dan : Je comprends mieux pourquoi ton frère s’est fait la malle ! J’ai rarement vu un endroit aussi déprimant.

Serena : Et dire que ça a été conçu pour soigner les dépressions.

Dan : Il est super ton frère, vraiment.

Serena : Ouais. Ta sœur est pas mal non plus.

Dan : Tu trouves ? Ouais, c’est vrai, c’est vrai. Je me fais quand même du souci pour elle.

Serena : Et bien, ça te réussit d’être soucieux ! Ecoute, j’ai vu Jenny à l’action et mon impression c’est que c’est pas du tout le genre de fille à faire des choses contre son grès.

Dan : Ouais, je sais, je sais. Mais je pensais pas que sa vision de la soirée idéale c’était de se maquiller comme une voiture volée pour aller se trémousser en talons aiguilles dans une boîte branchée en se faisant draguer par des traders ivres morts qui en ont rien à foutre d’elle.

Serena : C’est peut-être pas du tout sa conception de la soirée idéale.

Dan : Comment ça ?

Serena : C’est normal qu’elle ait envie d’être amie avec des filles qui sont dans son lycée.

Dan : Pourquoi ? J’m’en fiche.

Serena : Et bien si t’avais fait un quart des efforts qu’elle a fait, on se serait peut-être connus plus tôt.

Dan : T’as pas tort !

Serena : Et du coup tu m’aurais peut-être déjà embrassé.

Dan : Plus de restau’ 5 étoiles. Plus de chauffeur.

Serena : Plus de bar avec des mecs qui puent la clope et de la musique dépassée.

Dan : On va finir par y arriver.

 

______________________________

 

[Dans la chambre d’Eric à Ostrov]

 

Eric : Maman !

Lily : Salut !

Eric : Désolé pour ce soir.

Lily : On parlera de ça demain. Après une bonne nuit de sommeil dans ton lit si tu es d’accord.

Eric : Je rentre à la maison ?

Lily : J’espère que j’arriverais à être à la hauteur mon chéri.

Eric : J’suis pas inquiet. En plus mon sac est déjà prêt !

 

______________________________

 

[Dans le salon des Waldorf]

 

Jenny : Tiens, attrape ! (vêtue de la veste et laissant les clés de la boutique à Blair)

Blair : Jenny ! Ca alors, tu fais pas semblant de jouer toi ! (tapotant le lit à côté d’elle) J’t’ai gardé la meilleure place. Dors bien, tu l’a mérité.

Jenny : En fait, je vais rentrer chez moi. Mais merci pour l’invitation, j’me suis éclatée !

Blair : Comment ça tu rentres chez toi ? Personne n’a jamais osé me faire ça !

Jenny : Et bien faut croire qu’il y a un début à tout. Et je vais garder la veste, si tu n’y vois pas d’inconvénient. Bon, à lundi ! Déjeuner en haut des marches.

Blair : Okay, affaire conclue.

Gossip Girl : Il paraît que Jenny Humphrey à fait sensation à la soirée pyjama de B. Une entrée dans le monde comme on en avait pas vu depuis Miss Waldorf en personne !

 

______________________________

 

[Dans les rues de New-York City]

 

Gossip Girl (Serena et Dan s’embrassent) : On ne peut que conseiller à B. de rester sur ses gardes et à S. de prendre garde à son cœur ! Il parait que le garçon solitaire le lui a dérobé. Avis à toutes les unités ! Gossip Girl.

[In the living room of the Waldorf]

 

Gossip Girl (Blair and his servants preparing the evening): Nate being party to help Chuck's father to close his yacht for the season, B. has plenty of time to devote himself to the most important event of the fall: his sleepover. A tradition must! Each year surpassing the previous in terms of decadence. Reputations are made as quickly as they come apart. As for the budget, it is unlimited! Of bed linen glittering grand buffet, nothing is missing except the best friend of Blair, the chief star of sleepovers, I named S. Van Der Woodsen!

 


 

[At the Art Gallery of Rufus]

 

Dan: Dad, I'm going to the bank. You want me to deposit the check from Mom while I'm there? (Shakes a bag filled with coins)

Rufus: Tell me, you've robbed a parking meter?

Dan: Nah, I finally decided to break the bank that you gave me for my 10 years. It can not be both a man and still have a piggy bank! It was time for me to kill the pig in china!

Rufus: So it's finally the big night?

Dan: Yeah, and I planned everything. (Looking at his bag filled with coins) An evening that will weigh three pounds in order to nose!

Rufus: I know my hot date back to last for ages but I can not believe that cinema has risen to that point!

Dan: I'm going out with Serena Van Der Woodsen, I can still not take her to the movies! I want it to be as exceptional evening! Uh ... the check, you want me to file it? (Rufus looks away) You still have not told him. Dad, this is the first time she sells a painting, you would still have prevented, it is not nothing to it!

Rufus: I know, suddenly I thought it would be a good idea to surprise her. I intend to go to Hutson give him the check in person.

Dan: Um.

Rufus: What? The good news is better to announce the opposite, right?

Dan: It's quite the opposite. If she sees you land it may concern.

Rufus: You're saying that, uh ... you have not let me go, huh?

Dan: I'm saying that mom is not a big fan of surprises. You remember this, that famous anniversary with the clown and his llama?

Rufus: Yes ... I Pfou, I really screwed up, huh.

Dan: Total!

Rufus: Hmm. Oh, uh ... a phone call before it is not luxury.

Dan: (shaking his bag filled with coins) Do you need money?

 

 

[In the halls of Constance]

 

Serena: Jenny! If there's someone good who can help me it's you! I think I'll go crazy, I'm doing. J'me poses full of questions! Your brother something simmering for tonight and I can not know.

Jenny: My brother is a very mysterious guy, you had not noticed?

Serena: Wait, I even know where he wants to go. You did not have a clue to me spinning? You think he'll take me to a club to listen to obscure group denies that nobody knows or, or an exhibition of painting underground in Brooklyn, or ... Oh, is this-that the film festival has already begun ?

Jenny: You leave little room for surprises you!

Serena: I do not know how to loll for surprises. I always put the reverse of what is necessary!

Jenny: Well, jeans and a tee shirt that will be impeccable '! In the family we dress very relaxed all day!

Serena: Hmm ... [i] (his phone rings) [/ i] Oh, he's my brother!

Jenny: Kiss him!

Serena (on phone): Eric! Are you okay? Jenny kiss you!

Eric (on phone): I kiss too! Thou hast torn the news?

Serena (on phone): No! Not one. So, where are you in?

Eric (on phone): My bags are ready to go.

Serena (on phone): And hey, is this-that mom is still there?

Eric (on phone): Yes, she is talking with the doctor. I can not believe that I still go for the weekend! What is it like a weekend? I even remember! What time you go out? It would be nice crosses.

Serena (on phone): At 7 o'clock. I look forward to seeing you.

Eric (on phone): Me too! Bye!

Serena (on phone): I love you much! At any time!

Blair: What-I learn? Eric to leave, it falls great!

Serena: How so?

Blair: Well, your mother and your brother can dine face to face while we will make you crazy by showing our ass behind the tinted windows of the limo!

Serena: B. What are you talking there?

Blair: In the most important event of the season.

Serena: Oh, the sleepover!

Blair: I prefer short evening. Sleepover sounds a bit too adolescent.

Serena: You know I could not be there, I have something tonight.

Blair: S. ! When the Waldorf are a party, you go without asking any question.

Serena: I'm with Dan tonight. You know, the one you took so long to be considered as a human being worthy of your attention. Sorry, uh ...

Jenny: Nah, that's nothing!

Serena: Look, I want it hot date but it is untouchable. Finally, maybe we will later make a cuckoo!

Blair: Nah, nah it will not be possible! I hate the cuckoos. So if you refuse to come, I'll have to find you a replacement. Pass me the waiting list!

Serena: Okay, good! I must go. See ya!

Jenny: Good luck tonight.

Serena: Thank you!

Blair: Little Jenny Humphrey! Why I have not thought of it sooner! If you got anything planned, I invite you to my evening.

Jenny: I? Are you sure?

Kati & Isabel: She! Are you sure?

Blair: Only one thing: if you come, will have to prepare yourself to do anything but sleep!

Jenny: I'm ready for anything!

Blair: My flat ', 19 am sharp!

Jenny: Okay. See you later!

Blair: Hmm ... Oh, his first sleepover! She is not ready to forget it, we finally do the right thing.

A friend of Blair (1): I wonder how long it will take.

A friend of Blair (2): 50 dollars it takes 1 hour absolute maximum!

 


 

[In the room of Eric Ostrov]

 

Eric: Wait, I do not understand. He told me that I was ready, we talked about it this morning during my session.

Lily: What he said was that you could go home, not that you had to go.

Eric: But Mom, you promised!

Lily: I do not want to argue about it. I need to think about.

Eric: If you-like-.

Lily: It's not a decision I take lightly. It does not come out of here like this, hands in pockets. There's papers to be signed, forms to fill, insurance ...

Eric: It's not possible! You wanna lock me here forever?

Lily: If you continue to believe that it is I who shut in here, this is proof that you are not yet ready to be autonomous. We'll talk tomorrow, okay?

Eric: Yeah, yeah we'll talk.

 


[In the living room of the suite of Van Der Woodsen]

 

Serena: Hi!

Dan: Hi! (Looking at the casual dress of Serena) Uh ... I'm ahead or? Hmm ...

Serena: Hmm ... Nah, nah, nah! I ... It is I who am late. Come in! Uh ... I surrender one second time to go put on something a little less comfortable.

Dan: Sure, yes, yes!

Serena: You're entitled to talk to me while I change.

Dan: I hesitate.

Serena: Okay.

Dan: It's pretty cool that little furnished, that you share with 800 other roommate!

Serena: Yeah, well when you live at the hotel you turn round quickly after a time, eh! Sometimes I feel like a mouse trapped in a laboratory.

Dan: Except that lab mice do not have the chance to have a plasma screen and room service, well I guess.

Lily: Dan! Serena knows you're there?

Dan: Yes, yes, yes! It was she who opened my. Finally I hope that was it. It should be about this size, rather blond.

Lily: A merry-maker now! I love it.

Dan: (looking at the shopping bags of Lily) Fever buyer?

Lily: I needed to decompress. So where is it-are you going to take my daughter tonight?

Dan: Oh, I really know. J'pensais maybe take her to explore the subway tunnels to present my friends moles. Very friendly. A little gruff but very friendly. Sorry I do not know why I say all this is a fault I have when I'm nervous I can not stop talking. It's horrible. When I was little, it seems that what I liked most was learning vocabulary. You know what I like? Your daughter. I love it, really. I ... Wow!

Lily: Reassured me, you will not take that bag with that dress?

Serena: But Mom!

Lily: Oh, wait. (Unearthing a sack among his purchases) Take that!

Serena: Oh, thank you! And, uh ... where is Eric? It should be there by now.

Lily: He was too tired to go tonight.

Serena: Mom!

Lily: Later.

Serena: (turning to Dan) Come, let's go.

Lily: One o'clock in the mornin 'limit. Extra bonus if you come back at least a quarter.

 



 

[In front of the Palace Hotel]

 

Serena: Han is not true! A vespa! Han is a fabulous idea! I love, it drives me crazy! I believe it, I swear. You can not know what effect it makes me, I toured Italy vespa. This is one of my best memories! My mother has always refused to buy me one, we saw a car with a driver. But I assure you, Dan, this is an insane idea! Really! Here we go, where are the helmets?

The Limo Driver: Mr. Humphrey!

Serena: Oh! Ah, that is your driver.

Dan: Yeah!

Serena: Okay, great.

Gossip Girl: seen in front of the Palace Hotel, Cinderella amount in a pumpkin while she dreamed of a carriage ride! But the lonely boy Rest assured, we have other fairy tales in stock.

 


 

[In the living room of the Waldorf]

 

Dorota (welcoming Jenny): This way, if you please.

Jenny: Thank you!

Blair (you choose their outfits): It's not bad.

Stylist: And this one?

Blair: Yeah it is.

Dorota (showing the sleeping bag to Jenny): Do-I can get rid of?

Blair: Oh, Jenny! Oh that's cool that you came!

Gossip Girl: Let me give you good advice Jenny in this environment, censorship can be as fast as the fall. I hope your sleeping bag is also part of the fall!

A friend of Blair (1): Let the party begin!

 



[In the dining room]

 

Dan (looking at the map): Uh ... How are the braised quail?

Server: Very good, sir.

Dan: Oh, uh, okay. And the chipions?

Server: squid! It's delicious.

Dan: Oh yes! What's that?

Server: cuttlefish, sir.

Dan: Oh, uh, I feel like it too. Hmm, I'll take the chicken, it's safer.

Waiter: Yes, sir. Miss?

Serena: I'll take a lobster bisque and duck with olives, if you please.

Host: Thank you, Mademoiselle.

Dan: I find it slightly snubbed me. But I dined there often. I'm what they call a regular. (Looking for senior couples) I come for the customer: sparkling, fresh, full of life ... They give really hard, believe me, with all those facelifts.

Serena: Hmm ... You'll excuse me? I, um ... I'll take a walk to the bathroom, just to refresh myself.

Dan: Yeah, sure, sure. I think the toilets are ...

Serena: Oh, do not worry I'll find.

Dan: Oh, if you please! How much she ordered the duck?

Server: $ 78, sir.

Dan: Okay, uh ... So thank you, is this-that you could cancel my chicken and then I would take my input instead.

Server: Naturally, sir.

Dan: That's very kind, thank you!

 


 

[In the living room of the Waldorf]

 

Blair (watching Jenny try outfits): Too much pink! Ha ... too panther! Too ... blue flower! Oh ... wow, even I'm impressed!

Jenny: Really? Because I feel very comfortable.

Blair: Well, as my mother often say, fashion and comfort are not made for each other. The appearance is the only thing that matters. And you, you look like someone who goes to a child's taste. But before continuing the makeover, a small glass.

Jenny: Um ... thank you nan. I do not like vodka.

Blair: Well that's good because it's the Gin! No vodka. It is an evening Jenny, then either you drink it, or you return to your small metro. Whatever you want!

Jenny: Hmm. (Taking a sip from his glass of gin)

Blair: Okay, it's time to play-acting or truth.

Jenny: Oh, I love playing that! Once I had to swallow a whole bag of machmallow!

Blair: Yes it would be great fun but we are not playing like that.

Jenny: And how do you play then? (Kati & Isabel kiss) I will choose truth!

 

 

[At the Art Gallery of Rufus]

 

Alexander (on phone): Hello! Allo!

Rufus (hanging up): Han, shit! Han, I'm more a teen! 223.28.14.71.73.

Alexander (on phone): Hello!

Rufus (the phone): Uh, yes. Uh, I had the wrong number.

Alexander (on phone): It is you who just called?

Rufus (the phone): Sorry, yes it was me but I'm pretty sure it was the right number.

Alexander (on phone): Are you looking for that?

Rufus (the phone): Do-Allison Humphrey's there?

Alexander (on phone): Uh, not leave a second! She goes out of her shower. All '! This is for you! It is from that?

Rufus (the phone): Rufus Humphrey. And you are?

Alexander (on phone): Alexander Bancroft. Uh ... I, uh ... a friend of Allison.

Rufus (the phone): Well there is two way.

Allison (on phone): I'm here, I'm there! I'm coming. Allo!

 



 

[In the dining room]

 

Dan (the server taking away his plate): Thank you!

Serena: Um ... Are you sure you want to order something else? Your entry was not very hearty.

Dan: Nah, nah, nah, nah! It was perfect. I even know that the cream of fish it was.

Server: Want to see the dessert menu?

Serena: Oh, no thank you, I think it will go.

Dan: No dessert, you're safe?

Serena: Yes.

Dan: Okay, so give me the bill if you please.

Serena: Um ... Actually, I already paid the bill at any time.

Dan: What?

Server: Hmm.

Serena: Yes. I, I used the credit card of my mother, it's nothing I assure you, really.

Dan: You know I can pay. I have money on me.

Serena: Yes, I would not doubt one second. But you're not obliged to spend it here.

Dan: Wait, I understand there. I made a mistake?

Serena: Nah, listen. I wanted to spend an evening with you, and you thought you'd like it here. That is, it does not matter.

Dan: Okay, okay. Well, in this case, if this is the real Dan Humphrey you want, then you'll have it and I'm assured that you will not be disappointed! Let's go!

Serena: Oh yeah?

Dan: Yeah! Miss.

Gossip Girl: Insights to the output of a restaurant: S. and the Boy Solitaire on a cloud towards the skid row!

 


 

[In the living room of the Waldorf]

 

A friend of Blair (2) (waving clothes guardian): I had trouble pulling him all her uniform! But action is an action.

Jenny: The concierge is in my underwear?

Blair: Do not worry for him, Choupinette! Finish your glass, you're behind.

Jenny (his phone rings) Oh it's my laptop!

Blair (spicy Jenny's laptop), "SOS, still in prison! "But it's Eric Van Der Woodsen! It should not go this weekend?

Jenny: Do you think not.

Blair: Isa ', takes girls from Visconti. You will be contacted within one hour. It is time we move on to serious matters. Truth or Dare? Oh, but you have already chosen truth!

Jenny: So, uh, action.

Blair: J'te challenge to go kidnap Eric!

Jenny: Blair!

Blair: That is great! You want him to return, and he wants out. So to you now. Action or Adios!

Gossip Girl: seen at the sleepover: Little Jenny challenged by his Majesty B. Neither key miss Holy Will she dévergonder? Or will she instead deflate that does to break the mood?

Jenny: I'm starting lineup!

 

 

[In the room of Eric Ostrov]

 

Jenny: Surprise!

Eric: Uh, Jenny! What is that ...

Jenny: Hi!

Eric: What, are you doing here?

Jenny: Your SOS been heard. Come! We will set you free.

Eric: Finally, how? Wait, that it "they"?

 

[At the reception desk of Ostrov]

 

Blair (who photographed the air): It's true! I have a problem! This is the super mega catamaran '! I need a prescription!

Nurse: What is that you took as a drug?

Blair: Hmm ... Caffeine, nicotine, stamen, cocaine, heroin, codeine ... Not to mention amphetamines, morphine ... Anything that ends in-ine in fact! I do not discriminate.

Nurse: It's yes, indeed! (On phone) I have a code yellow, 6th floor! (Hangs up) I leave you a minute, I will seek help!

Blair: And I would love a cappuccino!

 

[In the room of Eric Ostrov]

 

Blair: Come, the way is clear! (Eric watching his quickdraw) You wanted some fresh air, right? And I wanted to help you!

Eric: Yeah, it's the first time.

Blair: Will a move on you, you magnez, here we go!

 

 

[In the living room of the suite of Van Der Woodsen]

 

Lily (on phone): Hello! What ...!? Uh ... but tell me, he was with that? But ... how is that possible? ... Young, blonde, cute, yes! This is his sister. I'll do it. Thank you! (Serena hanging up and calling on his cell remained after) Oh Of course!


 

[In the room of a bar]

 

Dan (putting the cue ball in the round): Wow! Bull's eye!

A guy at the bar: Bravo! This is the beautiful game

Dan (tending to Serena won money playing pool): Uh ... 75 dollars. It pays your duck.

Serena: Oh, well! Thank you.

Dan: So who's next?

Serena: Why not me?

Dan: You?

Serena: Yes, unless you have fear of losing?

Dan: I would not even attempt to let you win by gallantry.

Serena: Oh yeah?

Dan: Yeah.

Serena: That's what you think?

Dan: That's what I think.

Serena: Well, the balls together. I'll put on some music.

 

 

[In the living room of Humphrey / In the room following the Van Der Woodsen]

 

Rufus (the phone): I hope it's not you Allison!

Lily (on phone): Rufus, what is it this way to win?

Rufus (the phone): Lily?

Lily (on phone): I need the mobile number of your son. That's an emergency.

Rufus (the phone): A true emergency or an urgency to Lily?

Lily (on phone): Eric is gone!

Rufus (the phone): Missing! But where?

Lily (on phone): Well, um ... he was in his room here at the hotel. I, I can not reach him. He does not answer the phone. I think he is with Serena.

Rufus (the phone): You called him?

Lily (on phone): She forgot her cell phone. I beg you, I really need the number of your son.

Rufus (the phone): Leave them alone. I'm sure they spend a good evening. Do not worry for your son.

Lily (on phone): I am so worried, however.

Rufus (the phone):-What are you talking about? Your son is with your daughter is with my son. I make them complete trust, do the same.

Lily (on phone): Rufus!

Rufus (the phone): Hi, hello, next time!

 


 

[In the hall of Visconti]

 

Visconti's a guy: Hey, beautiful brunette! Do not you want a quiet one s'trouve both, just to get to know?

Blair: Well, usually I never say 'never', but then I'll make an exception. (Turning to her friends) This is the mafia of traders or what? They are rednecks with their suit!

Jenny: Well, Eric is here! To you now. Truth or Dare?

Blair: In your opinion?

Jenny: J'te defy go ride a shovel this guy!

Blair: Easy.

Jenny: We have to believe in it.

Kati & Isabel: Oh dear!

Blair: Take in the seed, Choupinette! (The guy kissing the Visconti)

A friend of the guy (1): Do not worry they will say anything to Amanda!

Blair: Who is Amanda?

The guy's Visconti: Actually, this is my fiancee.

Blair: Oh! It is better to be left out of it, do not you think?

A friend of the guy (2): Wow, that's clear!

Blair (shaking the phone the guy in front of Jenny Visconti): Look what I dug up! I want you to call his girlfriend. Her name is Amanda.

Jenny: Statement Challenge! (On phone) Hello! Amanda? Hello, j'm'appelle Bla ... uh, Claire! Yes, j'viens put my tongue in the mouth of a boy and I'm sorry because I just learned that he was your boyfriend! I had to tell you. It's a real gun! Ciao!

A friend of Blair: On the evening of the year!

Gossip Girl: There is a beginning to everything in life. The little Jenny is perhaps more so small that it after all!

 



[In the room of a bar]

 

Serena (goofing): Oh, no!

Dan: End of the Game! You've taken a monumental plate! Viewing: 4-0!

Serena: Oh, I'm as bad as that?

Dan: There's no word to describe the way you play!

Serena: Han, good. You promised me you would learn if I lost again.

Dan: Okay, okay. I will keep my promise. I do it for you and I do it to save the honor of American billiards.

Serena: Wow!

Dan Go, j'te shows. The most important thing is the pool is ... (handing him his cue) Here, take this. The most important thing is the corners. The right angles, of course. Go ahead try.

Serena: Okay!

Dan: Um ... back a bit by hand.

Serena: Hmm.

Dan: Here.

Serena: Okay.

Dan: And, uh ... wait, a little right there. You type slowly and you do slide together, okay?

Serena (loupant his stroke): Oh! This is my last song!

Dan: I did not know you liked the music.

Serena: Yes. There are still a bunch of things you know about me.

Dan: Oh, uh, outside of your natural talent for billiards! What else?

Serena: Hmm ... What I love being here with you.

Dan: That I knew.

Serena: Oh, uh, there's something that is going to vibrate in your pocket. I think it's your phone.

Dan: Oh, uh, wait. Oh, that's my father! Knowing him, it must be something important.

Serena: Oh, yes, take it. Go!

Dan (on phone): Hello! What, Nan, nan, nan, it is not there. Serena has forgotten his cell phone!

Serena: What? What is the matter?

Dan (on phone): Oh! Yes, yes, yes, she is beside me. Taking Charge!

Serena: What? What is happening?

Dan: Small change of plans.

Serena: No! Nah, nah, nah, nah, nah! I disagree. I want to leave, not right in learning.

Dan: I know.

Serena: And do not forget that you promised to fill my gaps!

Dan: I forget them, and the table either.

Serena: Well, what does that may be more important to the world that what we are doing? It can not wait until tomorrow?

Dan: Nah it can not, you must call your brother right away.

 


[In the living room of Humphrey]

 

Rufus (opening his front door): It's you!

Lily: Well ...

Rufus: I was about ...

Lily: I spent a few phone calls and nobody in my family knows your son. Unbelievable but true! So is Dan Humphrey is an assumed name, is it really very few friends. Anyway, I need his number.

Rufus: After hanging up all the time, I thought I could be a little more understanding.

Lily: Han, you think ...

Rufus: And I called Dan.

Lily: Thank you very much.

Rufus: And your son is not with them.

Lily: Are you sure?

Rufus: But Serena was able to reach him and he is fine. They will call us as soon as they are with him.

Lily: Great! And you tell me that when counted, exactly?

Rufus: I was about to do. Well, even if it delights me not, you can wait with me. They will soon be called.

Lily: Okay. Do not think I'll accept the glass of rotgut you gonna offer me. But I could eat something. Thank you for the offer. (Rufus pouting) What? Do not tell me you know cooking?

 

 

[In the hall of Visconti]

 

Dan: You see Jenny and your brother?

Serena: No!

Amanda: Is that you? It's you Claire?

Serena: What? No!

Dan: Are you sure that is the right place?

Serena: Yes!

Dan: Come!

Amanda: Hey, tell me, where do-is it?

The guy's Visconti: My smart! This-that what art ... But who are you talking about? You see it is between friends there! Hey, you the girl in red! Where is my phone?

Dan: Hey! Calm down!

The guy's Visconti: Where it comes out?

Blair: It's alright, your phone is on our table. You would have noticed at least if you were busy at the mouth to get drunk chicks matter.

Amanda: I'll pulverize you!

Blair: Oh! You must surely be Amanda, right? Well in your place I think twice before marrying this little shit! (By growing by Amanda)

Serena: Hey, hey, hey, you touch it, okay?

Blair: I do not need you to défendes!

Serena: Pfou!

Jenny: Anyway it's not even that you've called it, that's me.

Dan, Jenny?

Amanda: So what language was it?

Dan: The language! -But what are you doing here? You were not a sleepover?

Amanda: Wait, do not tell me what is it that you kissed?

Dan: Have you kissed this guy?

The guy's Visconti: Nah, I kissed each other!

Blair: Oh, it was a challenge.

Amanda: A Challenge! How old are you: 10 years?

Dan: Just over: 14 years!

The guy from Visconti & Amanda: 14 years!

The guy's Visconti: Gosh, I have believed. Damn, I swear it looks! It is a sacred tease.

Dan: What? Repeat that!

Jenny: Dan, you stop interfering, okay? You complicated matters further.

Dan: What complicates things is the piece of fabric you have on your back.

The guy's Visconti: Yeah, that's what I said.

Dan: You, you say nothing and you shut up! (Fighting with the guy from Visconti)

Serena: Hey!

Jenny: Oh!

Vigil Visconti: Come on, everybody out or I'll call the cops!

Dan: Okay, okay!

Eric (just arriving): Hey, Serena! You see I told you it was traveling.

Vigil Visconti: Exit if you please!

Serena: Come on, let's go.

Gossip Girl: Preview: The big brother fearless driving to the help of the little sister in distress! But can we really help someone who does not want?

 


 

[In the kitchen of Humphrey]

 

Rufus (preparing a dish with Lily): What? What is wrong?

Lily: Oh! Nothing at all! This is what I am looking forward to eating a dish made from scratch. I add just a little bit of salt.

Rufus: Why? It's impeccable '!

Lily: Do not worry, just a pinch.

Rufus: It's stronger than you, you always have all controls.

Lily: Well you not complain at the time!

Rufus: But I was not allowed. It was part of the settlement.

Lily: Yes, finally, I am perhaps a tad psychorigid but life is far from easy. Especially when you have children. When they are small it is the only thing that matters to them, then, growing up they build a kind of barrier. It is found on one side and the other of them.

Rufus: Yes, but they still need us. While they admit it.

Lily: Yes, maybe Serena. But Eric, I do not understand how it works.

Rufus: A boy of 14 who made the wall, it's nothing extraordinary.

Lily: Actually it was not at the hotel when it happened. He ran away from the center Ostrov.

Rufus: He was in Ostrov?

Lily: Yes.

Rufus: Drugs or alcohol?

Lily: Oh, no. It has nothing to do. It just feels, well ... a little lonely.

Rufus: It's a depression? But it is severe?

Lily: Enough so that it has attempted suicide.

Rufus: I'm sorry ... Hmm.

Lily: I do not know why, but I actually do not know what I did or what I missed, but the worst is that I do not know what to do to be sure that it never remake .

Rufus: It's best that you are listening to.

Lily (phone rings) Oh, let it be children!

Rufus (the phone): Hello! ... Yes, great! ... Uh, yeah, uh, I'll tell his mother. She is with me ... It's a long story ... Yes, at any time! (Hangs up) Eric is with Dan and Serena, and everything seems to go.

Lily: I'd better go find them.

Rufus (showing their meals): J't'emballe that?

Lily: Nah, actually it's silly are you cool if I prevail. So I go, I will stay here, quick snack.

Rufus: It's true that it would have been a shame to ruin the dinner.

 


 

[Before the Visconti]

 

Serena: What is that you took?

Blair: He could, he wanted to go out and have fun.

Serena: And you dragged into the box!

Blair: So what! I do not see what is wrong! I thought it would make you happy.

Serena: Well no, not at all. And I can not believe that you have dared to do that!

Eric: Wait, I have not been kidnapped you know. I followed my own free will. B. did it for my own good.

Blair: You see!

Serena: Maybe, but it was not a service to you. You'll get yelled at.

Eric: Yes, I know. And whatever happens, it was worth it! It was worth it to go out and talk to someone who is neither you nor mother, even if it is B. Without offending you.

Blair: I'm far from it.

Serena: I hate that it has come there. I'll take care of mom, okay?

Eric: Thank you!

Serena: Now she knows that you're safe, we'll, we'll go without stress. You want us to work?

Blair: Ugh, call me!

Serena: Yeah, I call you.

Blair: I was talking to Eric.

 

[In an alley next to the Visconti]

 

Dan: What are you playing there? I do not feel that it's you.

Jenny: And you call yourself that? Dad?

Dan: Well, we talk about that here. Come with me, j'te accompanies.

Jenny: Nah, we will not take me home because I will not return.

Blair (the caller of the sidewalk across the street): You just Jenny!

Jenny: Yeah, one second! Listen, I know it's gone a little spin tonight.

Dan: It's the least we can say.

Jenny: J'me'm under no illusions about the girls, and then I know who I am. This is not because I go out with Blair that I will change.

Blair: Come on! We are going.

Jenny: I'm coming! If you-please-let me go! And listen, in half an hour I'm under the covers, I promise.

Dan: Okay, okay.

Jenny: Thank you!

Serena: So?

Dan: So?

Serena: Well, I must back to the center so that's where our paths diverge.

Dan: What? No, no, no, no, I'm coming with you.

Serena: No, I assure you, it's not worth it.

Dan: I feel like it. Come, let's go.

 



 

[In front of the store Eleanor Waldorf]

 

Gossip Girl: Something tells me that the action part is going to play truth or extensions! The little does she know that Jenny B. can not stand to lose at his own game?

Jenny: You want me to pique jacket is on display?

Blair: Have you understood everything!

Jenny: But this is the store of your mother. I mean, you got the right to take whatever you want.

Blair: In this case too. (Giving him the keys to the store) Unless you have no desire, I understand perfectly. I do not blame you would stick.

Jenny: I understand!

Blair: So do not do it but stop so close it's ridiculous!

Jenny: The jacket?

Blair: Yes, just the jacket. (Jenny looking in the shop) Here we go! 5, 4, 3, 2, 1 ... Go quickly size it is!

Jenny (the alarm goes off): Han! Hey, where is it-are you? Let me out!

 


 

[In the kitchen of Humphrey]

 

Lily: Oh! You know I struggle to recognize you in this picture that I took!

Rufus:-What are you talking about! It's not you who has taken! You were not at this show.

Lily: No, but you kidding? If I remember correctly, the first song was about me, the second spoke of, of your beloved motorcycle, and in third you spoke of, a surf spot. Where it was already?

Rufus: Sayurita!

Lily: Sayurita!

Rufus: A fishing village.

Lily: With this beautiful house where we ... Yes, this was it me back. I had to take eight rolls of pictures that night.

Rufus: And why did you let down the picture anyway? You loved it so much!

Lily: Well we must believe that I'd rather be a high-class whore.

Rufus: Ah!

Lily: I remember the same black dress I wore that night!

Rufus: Oh yeah?

Lily: Yeah.

Rufus: Uh ... I think I remember it was blue.

Lily: Are you sure? Because according to you I was not even at this concert.

Rufus (phone rings): Uh, if you can answer-you-please? If this is my son, be nice!

Lily (on phone): Hello! Yes, here the Humphrey residence ... Yes, Yes ... Allison is Lily ... Yes, uh, second.

Rufus (the phone): Allison? (Person on the phone)

Lily: You'll have to explain to him the misunderstanding.

Rufus: Do not bother! Given this situation, I have no account to render him.

Lily: Well, I have enough abused your hospitality.

Rufus: I hope all this will work out.

Lily: Yes, me too. Thank you for your babysitter! And thank you for being such a good friend.

Rufus: Yeah. J'me am almost amused.

Lily: Rufus Good night!

 


 

[In front of the store Eleanor Waldorf]

 

Policeman: I'll have to ask you for ID Mademoiselle.

Jenny: But I have not. I'm only 14.

Policeman: And you're out at this hour?

Jenny: Uh, I ...

Policeman: What is your name?

Jenny: Blair Waldorf J'm'appelle. The shop belongs to my mother, her name is Eleanor. I forgot my jacket at any time and she is always pissed when I forget my business. So I came back but I forgot to turn off the alarm.

Policeman: Well, give me your number, we will contact her.

Jenny: Oh, she is moving. She is in Paris, she returned Thursday. It is 6 hours ahead, if you want to call it. Oh, it will still sting of these attacks!

Officer: Look, I can not let you go until you verify what you say.

Jenny: You see that I have the keys! And then there was no forced entry.

 


 

[On the streets of New York City]

 

Dan: I understand better why your brother was the trunk! I've rarely seen a place so depressing.

Serena: And say it was designed to treat depression.

Dan: It's great your brother, really.

Serena: Yeah. Your sister is not bad either.

Dan: Really? Yeah, that's true, it's true. I'm still worried about it.

Serena: Well, it manages to be concerned about you! Listen, I saw Jenny in action and my impression is that this is not the kind of girl to do things against the sandstone.

Dan: Yeah, I know, I know. But I do not think his vision of the evening was perfect to wear makeup like a stolen car to go wiggle in stilettos in a trendy nightclub by being hit on by traders dead drunk who give a damn about her .

Serena: This is perhaps not his conception of the perfect evening.

Dan: How so?

Serena: It's normal that she wanted to be friends with girls who are in his college.

Dan: Why? J'm'en sheet.

Serena: Well if you had gone a quarter of the efforts it has made, we might be known earlier.

Dan: You're not wrong!

Serena: And therefore you would have perhaps already embraced.

Dan: More restaurant '5 stars. More driver.

Serena: More bars with guys who reek of cigarette and music exceeded.

Dan: We will eventually get there.

 



 

[In the room of Eric Ostrov]

 

Eric: Mom!

Lily: Hi!

Eric: Sorry for tonight.

Lily: We'll talk about that tomorrow. After a good night's sleep in your bed if you agree.

Eric: I go home?

Lily: I hope I would get to be up darling.

Eric: I'm not worried. In addition to my bag is ready!

 



 

[In the living room of the Waldorf]

 

Jenny: Well, grabs! (Dressed in jacket and leaving the keys to the store to Blair)

Blair: Jenny! Gosh, you're not pretending to play you! (Patting the bed next to her) J't'ai kept the best place. Sleep well, you deserved it.

Jenny: Actually, I'm going home. But thank you for the invitation, j'me have exploded!

Blair: How does you go home? Nobody has ever dared to do that!

Jenny: Well, we must believe that there is a first time for everything. And I'll keep the jacket, if you do not see any downside. Well, on Monday! Lunch up the steps.

Blair: Okay, done deal.

Gossip Girl: It seems that Jenny Humphrey created a sensation at the sleepover B. An entry into the world as we had not seen Miss Waldorf in person!

 


 

[On the streets of New York City]

 

Gossip Girl (Serena and Dan kiss): We can only advise to B. to remain on guard and S. to beware of his heart! It seems that the lonely boy, he was robbed. Notice to all units! Gossip Girl.

Kikavu ?

Au total, 128 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Miniheart 
07.03.2020 vers 10h

Audreyann 
03.02.2020 vers 18h

melanie91 
05.12.2019 vers 18h

Mathry02 
16.07.2019 vers 17h

noemie3 
01.06.2019 vers 23h

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Leighton Meester enceinte

Leighton Meester enceinte
Leighton Meester est enceinte de son deuxième enfant. En effet, le couple qu'elle forme avec Adam...

Sondage - En plein confinement

Sondage - En plein confinement
Hé oui, dans l'Upper East Side aussi il y a eu ordre de rester confiné, dans la mesure du...

Calendrier d'avril

Calendrier d'avril
Un magnifique calendrier sur Blake Lively nous as été généreusement livré par azerty29. Un grand...

La générosité de Blake Lively

La générosité de Blake Lively
Pour aider les plus démunis à faire face au coronavirus, Blake Lively et son mari Ryan Reynolds,...

Gossip Girl 2.0 : de nouveaux noms

Gossip Girl 2.0 : de nouveaux noms
Le casting de Gossip Girl 2.0 se peaufine et quatre nouveaux noms d'acteurs sont dévoilés. La...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Luna25, Aujourd'hui à 00:08

Nouveau sondage et nouveauté dans les forums du quartier Reign !

Luna25, Aujourd'hui à 00:09

2 personnages coutumiers de la survie en milieu hostile s'opposent dans le duel du quartier Reign

mnoandco, Aujourd'hui à 08:03

Hello, vous regardez Blacklist? Les HypnoAwards de la saison 6 ont débuté et vous avez encore la possibilité de voter à toutes les catégories...

mnoandco, Aujourd'hui à 08:04

Merci

Emilie1905, Aujourd'hui à 11:04

La semaine 3 de l'animation sur Wynonna Earp est lancée

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News