VOTE | 412 fans

#207 : C & B : Nouveau pacte

Réalisé par: Tony Wharmby
Ecrit par: Lenn K. Rosenfeld

Vanessa essaye de faire du chantage à Blair pour qu'elle devienne plus gentille, en utilisant les images de Marcus et Catherine. Mais Queen B décide de se venger et fait un pacte avec Chuck pour que celui-ci séduise Vanessa.
Lily et Bart organise une soirée mondaine et espèrent que leur enfants feront bonne figure. Malheureseument Serena ne s'en tient pas au plan initial.
Cet épisode nous permet aussi de découvrir l'identité du nouveau petit ami d'Eric.
De leur côté, Dan et Jenny apprennent un secret que Nate a longtemps voulu cacher à ses amis.

¤ Accès aux captures ¤

Popularité


3 - 4 votes

Titre VO
Chuck in Real Life

Titre VF
C & B : Nouveau pacte

Première diffusion
20.10.2008

Première diffusion en France
01.05.2010

Vidéos

Promo

Promo

  

Promo Extended

Promo Extended

  

Extrait : 3 words, 8 letters

Extrait : 3 words, 8 letters

  

Photos promo

Lily et Bart

Lily et Bart

Vanessa

Vanessa

Chuck pensif

Chuck pensif

Blair semble déçue

Blair semble déçue

Blair

Blair

Chuck et Blair

Chuck et Blair

Chuck

Chuck

Lily rayonnante

Lily rayonnante

Bart et Eric

Bart et Eric

Chuck et son père

Chuck et son père

Plus de détails

(Voix de Gossip girl) : Elle aime l'automne à New-York et le fait savoir. En effet, pour elle, la saison permet de faire ressortir les véritables couleurs de chacun.

Serena se dirige vers le salon pour prendre son petit-déjeuner et est étonnée de voir sa famille réunie et silencieuse. Bart semble en effet être rentré plus tôt de son voyage d'affaire et Lily enchaine sur la pendaison de crémaillère de leur appartement. Eric s'inquiète de savoir s'il peut inviter des amis et Serena des vêtements choisis par sa mère pour elle. Sa mère lui annonce que le tailleur était un cadeau de Bart, tout comme la nouvelle montre d'Eric. Elle en profite pour avertir ses enfants qu'il y aura désormais des règles de vie de famille qu'ils devront respecter. Serena et Eric sont offusqués devant la décision de leur mère et S. sort de table, peu convaincue par le fait que sa mère soit à l'origine de cette décision.

Chez les Humphrey, Vanessa et Jenny s'occupent de faire des flyers et une pétition pour sauver un bâtiment de la destruction. V. demande à Dan si elle peut l'accompagner pour distribuer ses prospectus à son école, en espérant que les riches de New-York feront de ce pub mythique leur prochaine bonne action. Elle remarque que Dan a un ballon de foot dans son sac et il est forcé d'avouer que Nate lui a demandé d'être remplaçant pour l'équipe du lycée. Il s'aperçoit qu'il est en retard et part avec Vanessa.

Dans la rue, Serena parle avec Eric du fait que sa mère applique toutes les décisions de Bart, comme elle le faisait avec ses anciens maris. Eric la raisonne et lui fait promettre d'essayer de faire marcher leur nouvelle vie de famille mais Serena le prévient que si Bart fait un pas de travers, elle sortira les griffes.

Dan et Nate sont dans les couloirs de leur lycée et discutent de l'entrainement de foot. Nate assure à Dan que le coach était impressionné par sa performance, et ils croisent Chuck. Celui-ci essaye de convaincre Nate de laisser tomber Humphrey mais Nate ne l'écoute pas et part avec Dan. Chuck se retrouve seul avec Blair qui vient enfoncer le clou quelques secondes plus tard. Il essaye de lui faire avouer qu'elle veut encore de lui mais Blair ne tombe pas dans le panneau et lui fait savoir qu'elle doit assister à une audience disciplinaire.
L'audience en question est en fait menée par la A-list contre une jeune fille prénommée Kelsey qui a osé porter des collants à la place de leggins.

Vanessa prend Blair à part et lui demande de récolter 1000 signature avant la fin de la journée pour son association si elle ne veut pas que la photo de Marcus et sa belle-mère soit révélée au grand public. Blair se retrouve obligée d'accepter malgré elle.

Chuck va voir Serena et la trouve allongée sur son lit en train de lire un livre. Il lui annonce qu'il sort et que les règles ne sont pas faites pour lui. Quand Serena demande à en savoir plus, il lui explique que Bart souhaite conclure un marché avec des gros investisseurs du Midwest qui ne signeront uniquement s'ils pensent que Bart et eux partagent les mêmes valeurs familiales. Or les soirées de débauches de Serena ne font pas vraiment parties de la liste. La jeune femme réalise alors que sa mère s'est encore fait duper par son mari.
Elle se change et lorsque Bart arrive, elle est en petite robe courte et s'apprête à sortir. Il lui demande où elle va, visiblement vexé qu'elle ne suive pas ses consignes et elle insiste bien sur le fait qu'elle ira là où sont les paparazzis et qu'elle a oublié de mettre des sous-vêtements. Elle prend l'ascenseur et part.

Blair attend Chuck chez lui et lui propose un marché : séduire et détruire Vanessa pour qu'elle puisse se venger d'elle et qu'il se venge de Dan. Elle prévient que la tâche ne sera pas facile vu que Vanessa le déteste mais que c'est un challenge qu'il peut relever pour le fun.

(Voix de Gossip girl) : Elle rigole du fait que B et C fasse un pari sur la chute de la meilleure amie de Lonely boy.

Chuck embrasse Blair sur la joue et part.

(Voix de Gossip girl) : Elle pense avoir déjà entendu cette histoire et elle est pratiquement sure qu'il n'y a que des morts à la fin.

Blair et Serena sont en train de déjeuner. La jolie brune demande à sa meilleure amie ce que sa mère a pensé de son show de la veille et Serena lui répond que ses parents feraient mieux de s'occuper de Chuck, ce qui fait sourire Blair. Serena le remarque instantanément mais Blair change la conversation lorsqu'Eric arrive avec son nouveau petit-ami, Jonathan. Eric fait les présentations et voit bien qu'il a manqué une étape lorsque le sujet arrive sur Chuck mais Serena insiste pour qu'il lui raconte leur rencontre à la place.

Au loft, Dan raconte comment s'est passé son entrainement de foot et Jenny se moque du fait qu'il a désormais des amis garçons alors qu'il a pour habitude de ne trainer qu'avec des filles. Dan demande à son père de prendre sa défense mais celui-ci préfère entrer dans le jeu de Jenny et parler des poupées de Dan. Pour leur montrer qu'ils ont tord, il prend son téléphone et appelle Nate pour qu'il se fasse un foot, ce qu'il accepte, et raccroche. Fier de lui, il retourne dans sa chambre.

Devant le bar  sur le point d'être vendu, Vanessa attend les investisseurs et voit Chuck sortir de sa limousine. Surprise, elle ne le croit absolument pas lorsqu'il lui dit qu'il veut restaurer cet endroit et travailler avec elle. Quelqu'un lui lance une tomate et Chuck, vexé et humilié, part.

Serena rentre chez elle et tombe sur sa mère. Elle la confronte sur le fait qu'elle ne fait que suivre les directions de Bart, tandis que Lily insiste sur le fait qu'elle aurait du leur imposer plus de structures auparavant. Serena se montre très rude envers sa mère et précise qu'elle fera l'impasse sur la pendaison de crémaillère.

Dan va rejoindre Nate chez lui et frape à sa porte. Personne ne répond et il voit un avis de saisie de biens sur le sol. Il passe par derrière et rentre dans la maison. Il découvre ainsi que Nate vit ici sans électricité et sans fournitures depuis longtemps. A ce moment là, il reçoit un appel du jeune Archibald qui lui demande de le rejoindre au parc, Dan acquiesce sans lui dire qu'il est chez lui et raccroche.

(Voix de Gossip girl) : Elle commente le fait que celui qui a créer l'adage « on ne peut pas tout avoir « devait connaitre les Archibald.

Chuck passe voir Blair pour lui dire que leur marché est finit, puisque se venger de Dan ne vaut pas assez pour qu'il fasse tout le sale boulot. Blair décide de pimenter un peu plus leur pari en lui promettant qu'elle se donnera à lui s'il réussit. Après réflexion, il accepte de retenter.

(Voix de Gossip girl) : Elle dit à Blair de faire attention car lorsque l'on fait un marché avec le diable, il revient toujours chercher son du.

Vanessa va voir Chuck chez lui pour lui dire qu'ils ont lu son contrat et qu'il semble avoir dit la vérité. Elle précise qu'elle ne lui fait pas confiance mais que le gérant veut le voir. Chuck savoure cette semi-victoire et va s'habiller.

Blair s'habille pendant que Serena se plaint de la vie sentimentale de sa mère. Elle explique que son record avec le même homme est de 16 mois avec un certain Claus. Blair demande s'il s'agissait de l'allemand mais Serena précise que ce Klaus là s'écrivait avec un K. Puis elle raconte qu'elle et Eric venaient souvent dormir chez les Archibald ou les Waldorf lorsque leur mère partait sur un coup de tête avec un nouvel amant. Lorsque Blair a finit de s'habiller, Serena lui demande d'où vient la robe qu'elle porte et Blair avoue à demi-mot que c'est un cadeau de Chuck. Elle se justifie par le fait qu'elle n'allait pas la jeter, mais Serena voit bien qu'elle se cherche des excuses.

Dans le parc, Dan discute foot avec Nate puis celui-ci lui demande s'il prévoit d'aller à la pendaison de crémaillère des Bass le soir même. Dan lui explique que leur histoire ne s'est pas bien terminé avec Serena et lui retourne la question. Nate ment en disant qu'il va rester chez lui regarder un film et qu'il l'aurait bien invité mais comme leur femme de ménage est en vacances, leur maison est complètement en bazar. Puis pour changer de discussion, il lui propose de boire un verre.

Vanessa présente Chuck à Horace, le gérant du bar que Chuck veut racheter. Les deux hommes ont l'air de bien s'entendre et Horace commence à lui faire faire la visite des lieux en lui racontant des anecdotes.

Dan quand à lui est au téléphone avec Jenny, à qui il parle du problème de Nate. Jenny lui conseille de l'inviter à manger et de voir ensuite. Ils raccrochent juste à temps car Nate arrive avec leurs boissons. Dan l'invite et lui précise qu'il est obligé d'accepter, ce que Nate fait.

Serena rentre chez elle et croise Jonathan qui lui souhaite une bonne soirée. Serena s'étonne qu'il ne vienne pas, mais Jonathan l'informe que comme Eric a discuté avec Bart, il semble que seule la famille soit autorisée. Il part, laissant Serena avec ses pensées.

Chuck sort du vieux bar avec Vanessa et celle-ci fait savoir à Chuck qu'elle s'excuse et qu'elle a changé d'avis sur lui. On voit que Chuck commence à éprouver des remords et s'apprête à révéler la vérité à Vanessa mais il reçoit un message de Blair et reprend le chemin de son pari. Il invite Vanessa à la pendaison de crémaillère de sa famille pour fêter leur contrat.

Lily est à sa soirée avec Bart et vante les créations des designers de Instyle auprès des personnes alentours. Puis ils remarquent Serena portant le tailleur de Bart et celui-ci va la voir. Il la remercie de s'être plié à ses règles et d'être venue. Elle lui demande pourquoi il a dit à Eric de ne pas inviter Jonathan et ne le croit pas lorsqu'il le nie. Bart lui dit qu'elle ferait mieux d'aller parler à son frère et lui tourne le dos.

Blair est elle aussi à la soirée et va voir Chuck pour avoir un compte-rendu. Il lui avoue qu'il va acheter le pub de Vanessa pour de bon, et elle s'inquiète de savoir s'il est toujours prêt à détruire Vanessa. Il ne répond pas et va voir la jeune fille, qui arrive à ce moment là.
Il lui propose de boire un verre mais son père vient et le prend à part. Vanessa se retrouve seule et échange un regard furieux avec Blair, qui comprend qu'elle commence à perdre Chuck pour elle.

Chez les Humphrey, le diner se déroule bien jusqu'à ce que Rufus pose des questions sur la vie familiales de Nate. Dan essaye de changer de sujet mais Nate répond à toutes les questions en mentant ouvertement, en pensant que personne ne connait la vérité.

Bart demande à Chuck pourquoi il s'est porté garant pour acheter un vieux bâtiment à Brooklyn et son fils essaye de lui expliquer. Vanessa surprend la conversation et entend Chuck dire de très bonnes choses sur l'endroit. Mais son père ne veut rien entendre et rabaisse Chuck avant de partir comme si de rien était.

Dan et Nate sont en train de débarrasser la table lorsque ce dernier annonce qu'il doit partir et rentrer chez lui. Dan lui propose de dormir la pour la nuit et est forcé de révéler à Nate qu'il est passé chez lui et qu'il a vu comment il vivait. Nate s'énerve et ne veut pas ce qu'il prend pour de la pitié. Il fait passer un remerciement pour Rufus et s'en va.

Chuck est dans la chambre lorsque Vanessa vient le voir pour lui dire qu'elle a entendu la fin de sa conversation et qu'elle est désolée. Elle lui avoue que même si elle ne connaît pas son père, Chuck méritait mieux que ça. Il la contredit sur ce point et lui explique que son père a soulevé des points importants mais lui demande de rester. Il lui prend la main au moment où Blair passe devant la porte et les aperçoit.

Eric avoue à Serena que la décision de ne pas inviter Jonathan vient bien de lui et lui demande pourquoi elle en veut tellement à Bart. Des journalistes viennent les voir à ce moment là pour poser des questions sur la notion de famille et leurs meilleurs souvenirs. Lily essaye de prendre Serena à part pour ne pas qu'elle sabote la soirée mais celle-ci raconte comment leur mère avait pour habitude de partir sans dire au revoir, et que l'un de ses ex était drogué. Elle se lève et avoue à sa mère qu'en fait le problème ne venait peut-être pas de Bart mais plutôt d'elle.

(Voix de Gossip girl) : Elle observe le fait que la pendaison de crémaillère des Bass vient de se refroidir d'un coup et que les souvenirs de Serena l'ont menés droit vers la sortie.

En effet, on voit Serena sortir de la pièce, énervée.

Chuck et Vanessa marchent ensemble puis Blair vient voir Chuck. Elle lui dit que leur marché est terminé car elle s'ennuie mais lui ne veut pas. Il essaye de comprendre pourquoi elle a changé d'avis mais Blair lui dit de laisser tomber.

Lily se renseigne auprès d'Eric pour avoir son avis et il lui révèle, que même si le timing de Serena était nul, elle avait raison sur toute la ligne. Il rajoute que l'on ne devient pas une famille en disant aux gens qu'on en est une, mais seulement en le voulant et en n'allant pas trop vite.

Au loft, Dan et Rufus mangent leurs glaces mais les jettent en voyant qu'elles sont immangeables. Dan est toujours préoccupé par le problème de Nate et son père lui dit qu'être un véritable ami signifie ne pas s'arrêter d'aider lorsque l'autre dit non.

Vanessa est partie récupérer son blouson, et assure à l'employée que son sac était avec. Blair arrive et lui dit de ne pas prendre la peine de le chercher puisque c'est elle qui l'a. Elle en a profité pour effacer la photo compromettante et avoue à Vanessa que Chuck s'est moqué d'elle et que tout ça n'était qu'un jeu. Vanessa lui dit qu'elle ne la croit pas et le jeune homme arrive à ce moment là pour empêcher Blair de parler. Mais Queen B le confronte et lui fait avouer qu'il jouait avec Vanessa depuis le début. Elle part en disant qu'elle aurait du s'en douter et Blair fait savoir à Chuck qu'il a gagné son pari et qu'elle l'attendra dans sa chambre.

Serena est sur les marches de l'hôtel des Archibald lorsque Dan arrive. Elle lui parle, ce qui étonne Dan et vexe Serena, mais celui-ci arrête lorsqu'il s'aperçoit que S. a passé une mauvaise soirée.

Au vieux pub, Chuck va voir Horace et comprend que Vanessa est déjà passée. Il s'excuse et assure qu'il va tout faire pour sauver l'endroit, mais Horace lui répond qu'il ferait mieux de s'occuper de lui avant. Chuck part et on découvre que Vanessa était là et a tout entendu.

Sur les marches, Serena demande à Dan ce qu'il fait devant chez Nate et vice-versa. Dan voudrait savoir ce qui ne va pas et lui dit de faire semblant qu'il est Nate. Serena lui raconte alors pourquoi elle a gâché la soirée et Dan lui fait réaliser que sa mère se cache derrière les apparences pour ne pas avouer qu'elle a fait des erreurs. Serena s'excuse pour le fait que leur histoire se soit mal finie et la limousine de Bart arrive à ce moment là. Bart en descend pour chercher Serena et la jeune femme part en indiquant à Dan que Nate a besoin de quelqu'un comme lui en ce moment.

De retour à l'appartement, Serena est surprise de trouver Eric et sa mère seuls autours d'un gâteau. Lily s'excuse pour leur jeunesse où elle était absente et Serena pour avoir dit tout ça devant des journalistes, ainsi que pour la manière dont elle a traité Bart, qui accepte ses excuses.

(Voix de Gossip girl) : pour elle, les gens peuvent changer aussi bien que les saisons. Ca n'arrive pas souvent, mais quand c'est le cas, c'est presque toujours en bien, puisque les morceaux brisés sont parfois nécessaires pour redevenir entier.

Lily s'assure auprès de Bart qu'il a bien fait disparaitre l'interview de Serena et ils finissent la soirée tous les quatre comme une vraie famille.

Dan revient chez lui avec un nouveau locataire : Nate. Jenny et Rufus l'accueillent comme il se doit en préparant une soirée crème glacée et guitare.

(Voix de Gossip girl) : Elle explique que parfois s'améliorer signifie laisser quelqu'un entrer dans sa vie, ou parfois refuser une opportunité que l'on aurait jamais cru possible d'avoir.

On voit Blair attendre Chuck dans sa chambre en petite tenue. Il arrive et commence à l'embrasser mais s'arrête et demande à Blair de lui dire les 3 mots qu'elle voulait qu'il lui dise des mois auparavant. Elle refuse et Chuck lui répond que désormais ce sera à elle de le poursuivre si elle veut l'avoir.

(Voix de Gossip girl) : Certaines choses ne changent pas pour elle. Ce n'est qu'un nouveau jeu qui commence...

Gossip Girl : rien ne vaut New-York noyé dans les couleurs automnales, les arbres changent d’apparence mais ils ne sont pas les seuls, quelque chose dans l’air pousse aussi les gens à se montrer sous un autre jour.

Serena : pourquoi ce silence de mort ?

Bart : bonjour tout le monde.

Serena : Bart tu es déjà rentré ?

Bart : mes réunions ont été bouclées plus tôt que prévu.

Chuck : et tu t’es empressé de rentrer au port, cette escale va durer longtemps ?

Bart : Lily ne t’a pas dit ? Le navire va rester à quai.

Lily : et Bart sera là pour la pendaison de crémaillère demain soir.

Eric : euh je voulais te demander, on peut inviter des amis ?

Lily : quelle question, bien sûr. Oh Serena tu as vu le tailleur que j’ai sorti pour toi ?

Serena : non c’est pour moi ? Je croyais que c’était le nouvel uniforme de la femme de ménage.

Lily : c’est vrai que c’est un peu conventionnel mais ça reste classique, Bart l’a rapporté de Paris, il lui avait réservé un siège dans son jet.

Serena : Bart m’a offert ce tailleur ?

Eric : et moi une montre.

Chuck : et moi du cash déposé directement sur l’un de mes comptes off-shore.

Bart : à présent que nous sommes tous réunis, Lily et moi aimerions vous dire quelque chose, demain soir nous nous présentons officiellement comme famille et nous avons réfléchi à ce que cela impliquait véritablement.

Chuck : que je vais me faire blouser côté héritage ?

Bart : nous pensons plutôt à l’établissement de nouvelles règles.

Serena : quoi de nouvelles règles ? Pourquoi ?

Lily : pour qu’on cohabite en harmonie. Maintenant qu’on est 5 à la maison on va devoir suivre une nouvelle ligne de conduite.

Serena : du genre ?

Lily : et bien par exemple tous les vendredis soirs ce sera diner en famille.

Eric : tu ne crois pas que le lundi ce serait mieux ?

Bart : couvre feu à 1h le week-end.

Chuck : d’accord mais tu te bases sur quel fuseau horaire ?

Bart : et pas de sorties les soirs de semaine.

Eric : quoi ?

Serena : c’est sérieux là ?

Bart : du calme, du calme.

Serena : ce n’est pas vrai c’est quoi cette histoire maman ?

Lily : Bart et moi nous avons pris la décision ensemble, on est absolument sur la même longueur d’onde.

Serena : ouais bien sûr.

Au loft.

Dan : armoire à pharmacie, table de chevet, tiroir à sous vêtements, c’est limite ton truc là et c’est flippant.

Vanessa : tu ne flipperais pas si tu avais vraiment lu le tract.

Dan : tu veux sauver le bar clandestin préféré de Dut Shouls, le proprio est mort, quoi c’est ça le souci ?

Vanessa : oui c’est pour ça que le bâtiment a été mis aux enchères et si on n’empêche pas la vente, un investisseur vénal aura vite fait de le transformer en bistrot hipe pour la jet set new yorkaise.

Jenny : ah cool, un endroit pour…

Vanessa : d’où la pétition pour être inscrit au patrimoine culturel.

Jenny : pétition que tu as signé, et tu n’es pas le seul, les parents nous ont apporté leur soutien eux aussi ainsi que Eleanor Waldorf.

Vanessa : je peux distribuer des tracts à tes camarades honteux d’être pleins aux as ?

Dan : les riches n’ont pas mauvaise conscience en tout cas pas ceux de mon bahut.

Vanessa : on ne sait jamais peut être que leurs parents cherchent une nouvelle cause perdue à défendre. A qui c’est ce sac ? C’est un ballon de foot ?

Dan : oh, la moitié de l’équipe du lycée a choppé la mononucléose, merci Laurette Demilberg, du coup bah ils n’avaient pas vraiment d’autre choix que de me demander de faire un essai.

Jenny : quoi ? Ils t’ont recruté ?

Dan : oui enfin c’est grâce à Nate, je suis remplaçant et je suis aussi extrêmement en retard. Tu viens avec moi.

Vanessa : oui.

Jenny : bonne chance avec la conscience des riches.

Dans la rue.

Serena : et puis quoi encore, pas de télé tant qu’on n’a pas fini nos devoirs ?

Eric : ce n’est pas si catastrophique. Et puis de toute façon aujourd’hui plus personne ne regarde la TV dans ce salon.

Serena : je m’en fiche des règles Eric, là je te parle de  maman. Quand on n’est que tous les trois tout va bien mais dès qu’elle commence à avoir un nouveau mec, ça part en vrille, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même, elle le laisse tout décider.

Eric : je crois vraiment que c’est différent cette fois.

Serena : tu te rappelles quand on a déménagé à Chamonix parce que Claus le bavarois ne pouvait pas passer un jour sans chausser ses skis.

Eric : ce n’était pas si mal que ça.

Serena : oh et tu te rappelle Paolo avec son régime crudivore et sa lubie des lavements en famille ? Ou encore Samir, oui j’avoue que j’ai apprécié notre brève reconversion à l’islam.

Eric : je vois où tu veux en venir.

Serena : écoute, maman peut laisser ses mecs diriger sa vie si elle le veut mais ils ne doivent pas diriger la notre.

Eric : je te le répète c’est différent cette fois, elle a l’air de vraiment tenir à ce que ça marche avec Bart et qu’on forme une famille, on pourrait au moins essayer.

Serena : d’accord, mais en revanche si elle commence à se la jouer tyran ça va chauffer parce que je vais sortir mes gants, il y a un truc qui cloche dans cette phrase.

Eric : ouais mais j’ai compris le message.

Au lycée.

Nate : tu as impressionné l’entraineur aux épreuves de sélection.

Dan : tu es sérieux ?

Nate : ouais. Merci de nous dépanner.

Dan : attend tu me remercieras quand tu m’aurais vraiment vu jouer ça va être…

Chuck : Humphrey, jamais un plaisir.

Dan : au moins on s’entend sur un point.

Chuck : Archibald, tu ne crois pas qu’il est temps de mettre fin à ce copinage, ne penses plus à ce qu’il s’est passé à Yale.

Nate : allé viens, on se tire.

Blair : pauvre Chuck, la vie est tellement triste quand on n’a pas d’ami, oh on dirait que le tiens vient de te laisser tomber pour Dan Humphrey.

Chuck : qui ça intéresse ? Ce que je voudrais savoir par contre c’est qui rend la tienne plus douce ?

Blair : non merci j’ai déjà donné et je me suis fait désintoxiquée.

Chuck : tu vas replonger et tu le sais, la question est de savoir quand.

Blair : oh et la réponse est dans tes rêves.

Chuck : on est fait l’un pour l’autre Waldorf.

Blair : même s’il se peut que mon corps éprouve des vestiges d’attirance physique pour ta petite personne, mon cerveau sait que c’est une bêtise, le tiens devrait se mettre au diapason, il faut que je te laisse j’ai un conseil de discipline.

Chuck : je te savais rebelle mais un conseil de discipline chapeau.

Blair : oh je ne t’ai pas dit, ce n’est pas le miens.

Pénélope : Calsie, Calsie, Clasie, combien de faut il va falloir qu’on te le dise, en tant que fille des marches tu es ambassadrice de la noblesse de Constance.

Isa : j’imagine que tu ne seras pas surprise d’apprendre que des tas de filles comme toi on été bannies pour avoir terni notre image avec leur choix vestimentaire.

Calsie : je n’ai pas pensé aux conséquences.

Blair : qu’est-ce qu’on t’a dit à propos des leggings, non mais franchement ?

Vanessa : Blair, tu as une minute ?

Blair : 60 secondes, chronométrez. Que me vaut l’honneur de ta présence ? Tu ne devrais pas zoner dans un magasin bio à l’heure qu’il est ?

Vanessa : je ne pensais pas entendre ces mots sortir de ma bouche un jour mais j’ai besoin de ton aide pour ce projet.

Blair : oh, sauver un taudis de la démolition, la charité c’est un truc pour le cancer, les espèces en voie de disparition, l’immobilier n’est pas sur la liste, pas à New-York en tout cas.

Vanessa : je crois que j’ai de quoi te faire changer d’avis.

Blair : oh mais elle fait de l’humour en plus.

Vanessa : tout le monde sait que Marcus et toi avez rompu mais au fond personne ne sait pourquoi.

Blair : même toi tu ne t’abaisserais pas à ça.

Vanessa : pourtant le chantage marche tellement bien pour toi, je me suis dis que je devrais peut être essayé. Alors maintenant qu’il est clair que tu me manges dans la main, tu as disons 6 heures pour rassembler 1000 signatures et il faut qu’elles soient lisibles. Amuse-toi bien.

Chez Lily.

Chuck : tiens, tiens regardez qui se plie aux règles alors qu’on n’est même pas en semaine.

Serena : Eric a réussi à me convaincre et toi tu fais quoi ?

Chuck : j’ai prévu une visite à domicile.

Serena : oh tu me dégoutes, mais bon tant que tu es à la maison avant 1 heure.

Chuck : tu es d’une naïveté, tu n’as pas compris que les nouvelles règles de Bart et Lily ne s’appliquaient pas à moi.

Serena : c’est quoi cette histoire ?

Chuck : d’après mes informateurs, la raison pour laquelle mon père est rentré plus tôt, c’est qu’il doit rencontrer d’importants businessmen du Mide West mais là où le bas blesse c’est qu’il ne traite pas avec n’importe qui, il faut partager leurs sacrosaints de valeurs familiales, c’est pour ça que Bart a pris les choses en mains. Sauver les apparences.

Serena : tout ça c’est uniquement parce qu’il va signer un contrat ?

Chuck : perso je m’arrange toujours pour opérer dans l’ombre. Mais toi tu es en couverture des magasines people, je te laisse imaginer la menace que tu représentes pour ses affaires. Allé frangine, j’espère que ton bouquin est captivant.

Serena : salut Bart, tu as raté le diné en famille, on te verra peut être la prochaine fois.

Bart : et tu t’imagines aller où comme ça ? Dans une tenue pareille.

Serena : oh, avec les filles on pensait aller au Tanos et peut être même après au Bijoux, en fait peu importe, l’essentiel c’est qu’il y ait des paparazzis. J’ai bien envi de faire mon show ce soir. Oh j’ai oublié de mettre ma petite culotte.

Chez Blair.

Chuck : alors Blair tu hisses le drapeau blanc ?

Blair : pas vraiment non, j’ai une proposition à te faire.

Chuck : la réponse est oui.

Blair : cette espèce de troll de Vanessa est en train de me rendre dingue.

Chuck : ce n’est pas ce à quoi je m’attendais.

Blair : et puis je me suis rendue compte qu’on tenait là une occasion en or.

Chuck : j’ai décroché à partir de troll.

Blair : Dan t’a piqué ton meilleur pote, à toi de lui piquer la sienne. Bref la routine, séduire pour mieux détruire.

Chuck : pourquoi je ferais ça ?

Blair : pour le frisson que procure une mission impossible, la personne qu’elle déteste le plus au monde en dehors de moi c’est toi. Ton exploit entrerait dans les annales. Tu ne t’en sens peut être pas capable si mes souvenirs sont exacts, tu as eu des soucis d’ordre mécanique par le passé.

Chuck : j’imaginerais que je suis avec toi.

Gossip Girl : la nouvelle vient de tomber, Blair Waldorf et Chuck Bass ont parié sur la défaite par KO de la meilleure amie pour la vie du garçon solitaire. Ça rappelle une vieille histoire que l’on connait tous et si je me souviens bien à la fin c’est un véritable carnage.

Dans un café.

Blair : alors tu n’as pas respecté le couvre feu hier soir ? Ta mère t’a engueulée ?

Serena : en fait je suis sortie avant qu’elle réussisse à me coincer, ils feraient mieux de punir leur seul enfant qui le mérite vraiment.

Blair : tu parles de Chuck ? Quoi ?

Serena : tu as esquissé un petit sourire.

Blair : je n’ai pas souri, je hais Chuck et arrête tu vas me couper l’appétit. Ah mais c’est Eric.

Eric : Larissa m’a dit que je vous trouverais là.

Serena : salut, elle ne t’a pas menti. Qui est-ce ?

Eric : Jonathan, je te présente ma sœur Serena et sa copine Blair Waldorf. Serena je te présente Jonathan mon copain.

Jonathan : ravi de faire votre connaissance.

Serena : oh j’hallucine. Bah salut, contente de te rencontrer. Assoyez-vous avec nous.

Eric : Jonathan vient à la crémaillère mais j’ai pensé que t’aimerais le rencontrer avant.

Jonathan : j’ai déjà fait la connaissance de Chuck.

Serena : Chuck wow, tu as entendu ça Blair ? Chuck.

Blair : ne faite pas attention à elle, elle est déshydratée.

Eric : j’ai raté un épisode ?

Serena : non mais nous on a raté votre rencontre et on veut tous les détails.

Au loft.

Dan :bon là le ballon arrive sur moi alors je fais la passe à un mec qui fait la passe à un mec qui fait la passe à un autre mec qui marque donc si on regarde bien j’ai fait une passe décisive.

Jenny : wow.

Dan : ouais c’est énorme j’ai pris un pied incroyable.

Jenny : c’est drôle que tu sois dans une équipe de foot. Bientôt tu auras de tas de copains mecs.

Dan : qu’est-ce que tu racontes, j’en ai déjà plein.

Jenny : Dan, tu t’es découvert une passion pour le foot mais on sait tous les deux que tu préfères trainer avec les filles. Vanessa, Serena il n’y a pas si longtemps que ça, mais il n’y a pas de honte à avoir.

Dan : surtout que c’est complètement faux.

Jenny : si tu le dis.

Dan : papa, tu veux bien dire à ta fille que j’ai aussi des copains mecs.

Rufus : évidemment il y a moi.

Jenny : non toi tu ne comptes pas.

Rufus : et Cédric.

Jenny : les poupées ne comptent pas non plus.

Dan : ah ok, observe et admire. Nate salut vieux c’est Humphrey, Dan, ouais ça roule et ça te dirais qu’on taquine le ballon un de ces quatre ? Tu habites près du parc non ? A midi tu dis ? Ca marche mon pote. Ok on fait ça ciao. Au cas où vous n’auriez pas compris Nate et moi on se fait un foot. Trop facile.

Jenny : Cédric est invité lui aussi ?

Rufus : Jenny s’il te plait.

Dan : merci papa.

Rufus : c’est impossible Cédric se salirait et alors Dan serait obligé de le laver.

Dan : bon ça va je vous vois tout à l’heure. J’ai mon pote qui m’attend.

Devant le bar clandestin.

Dut : wow, tu as mobilisé beaucoup de monde, ça s’annonce bien.

Vanessa : si ça pouvait marcher, et voilà les requins. Je peux savoir ce que tu fais là ?

Chuck : tu n’as pas une petite idée, je suis là à cause de toi, je ne te remercierais jamais assez de m’avoir branché sur le plan du siècle.

Vanessa : non, non, non je ne te laisserais pas transformer cet endroit en bar fusion pour jeunes loups comme toi.

Chuck : pour ton information, depuis que j’ai repris le Victrola notre branche divertissement vintage est en pleine expansion. On aimerait travailler avec vous.

Vanessa : et nous on fait une pétition pour être classé patrimoine culturel.

Chuck : tu n’as qu’à organiser une vente de biscuit tant que tu y es, regarde les choses en face on est ton seul espoir, accepte notre offre et je te promets qu’on rendra à cet endroit son aspect crasseux et original.

Vanessa : ça m’a l’air parfait seulement il y a un problème, je te connais Chuck.

Chuck : oui enfin ça c’est ce que tu crois.

Un gars : qu’est-ce que tu fous là sale gosse de riche.

Vanessa :en tout cas je croyais que tu ne pouvais pas faire pire que tes looks, la preuve que j’avais tort.

Chez Lily.

Larissa : le traiteur a téléphoné il devrait arriver.

Lily : bien parfait, oh Serena je peux te parler ? Vous voulez bien nous excusez une minute.

Larissa : je vous laisse.

Lily : merci.

Serena : alors dis-moi quel est mon châtiment.

Lily : allons ne fait pas l’enfant.

Serena : pourquoi tu me traites comme une gamine sinon il n’y aurait pas de couvre feu.

Lily : ton comportement d’hier soir nous a prouvé qu’on avait raison, d’après Bart tu es sorti habillée comme une strip-teaseuse. Si les nouvelles règles te posent un problème je préfèrerais que tu nous le dises plutôt que de désobéir.

Serena : c’est à lui qui j’ai désobéi pas à toi.

Lily : Bart et moi sommes mari et femme.

Serena : ça ne fait pas de lui notre père pour autant. Ecoute maman s’il te plait, on était tellement bien tous les trois l’année dernière, on allait enfin redevenir une vraie famille, pourquoi tu veux tout changer ?

Lily : Serena, tu es en train de rendre les choses beaucoup plus compliquées qu’elles ne le sont. A en juger par ton attitude d’hier, je commence à croire que tu aurais besoin d’être un peu plus encadrée.

Serena : je t’écouterais peut-être si j’étais sure qu’il s’agissait de ton idée.

Lily : quand je vois la réaction que tu as, je me dis que j’aurais du sévir il y a plusieurs années de ça.

Serena : tu veux dire genre 3 maris plus tôt ?

Lily : alors ça c’est cruel.

Serena : je ne suis pas d’humeur à jouer les filles parfaites, d’ailleurs je n’ai pas très envi d’aller à ta crémaillère.

Chez Nate.

Dan : Nate ? Salut mec, ouais d’accord on se retrouve au parc, ouais non ne t’inquiète pas de toute façon je suis en retard, on dit dans 10 minutes ? Ok ciao.

Gossip girl : celui qui a dit qu’on ne pouvait pas tout avoir dans la vie devait connaitre les Archibald, tout porte à croire que ce pauvre Nate est pauvre.

Chez Blair.

Dorota : monsieur Chuck demande à vous voir mademoiselle Blair.

Blair : je n’ai pas compris, qui ? Ca va tu n’as qu’à faire comme chez toi.

Chuck : notre marché ne tiens plus.

Blair : tu veux rire ? C’est quoi le problème ?

Chuck : je lâche l’affaire, je ne sais pas ce qu’il m’a pris d’accepter, faire semblant de vouloir acheter un vieux bar pourri.

Blair : mais tu m’as promis que tu séduirais Vanessa, je veux la voir souffrir.

Chuck : c’est ton problème, quant à Humphrey je m’en fiche.

Blair : alors le grand Chuck Bass s’avoue vaincu ?

Chuck : non, non il n’y a pas de honte à lâcher l’affaire si on n’y trouve pas son intérêt. Tu peux faire le sale boulot toi-même, je ne trouve pas mon compte dans cette histoire.

Blair : et si je fais en sorte que le jeu en vaille la chandelle ?

Chuck : qu’est-ce que tu proposes ?

Blair : tu sais très bien à quoi je pense.

Chuck : est-ce que tu es sérieuse ? Voyez vous ça cette fille t’a vraiment rendue folle de rage.

Blair : je te le redemande Bass, t’es dans le coup ?

Chuck : tu ne craints pas, en serait-ce qu’un instant que je puisse réussir ?

Blair : on tient notre arrangement.

Gossip Girl : attention à toi B, quand on passe un pacte avec le diable.

Chuck : tu peux compter sur moi.

Gossip Girl : il vient toujours réclamer son du.

Dans la suite de Chuck.

Vanessa : après ton départ ton avocat s’est pointé avec une ébauche de projet qui effectivement consiste à tout garder en l’état et à faire pression pour obtenir le statut de patrimoine culturel.

Chuck : donc je t’ai bien dit la vérité.

Vanessa : tu n’es pas tout blanc pour autant, tu as surement mérité de te prendre la tomate pourrie sur ton beau gilet.

Chuck : il y a peut être des aspects chez moi que tu ne connais pas encore.

Vanessa : oui peut être mais je n’y mettrais pas ma main à couper.

Chuck : tu es là pour une raison particulière ? Si c’est pour m’insulter, il y a un site internet dédié à ça.

Vanessa : c’est le gérant il aimerait te rencontrer. S’il conclut l’affaire, tu as notre soutien mais je ne te ferais pas confiance pour autant.

Chuck : tu m’étonnes. Je vais enfiler une tenue digne de l’occasion. 

Chez Blair.

Serena : je me demande comment elle veut que je prenne cette histoire de famille au sérieux alors que ses mariages ne durent jamais plus de 16 mois.

Blair : c’était lequel déjà ?

Serena : c’était Claus.

Blair : celui qui portait des sabots c’est ça ? Tu m’aides.

Serena : ah non celui avec les sabots c’était Claus le danois avec un C, l’autre c’est le bavarois avec un K.

Blair : je ne me souviens pas, elle les a épousé tous les deux ?

Serena : mais non seulement avec les bavarois mais elle est sortie plus longtemps avec le danois.

Blair : c’est un sacré numéro ta mère, je me rappelle toutes les fois où elle s’est barrée sans prévenir dans les Caraïbes ou à Ibiza alors qu’Eric et toi n’étiez même pas rentrés de l’école.

Serena : oui et la tienne comprenait vite quand on débarquait chez vous avec les sacs.

Blair : Lily avait un nouveau mec.

Serena : alors on alternait avec les Archibald pour pas que vous sachiez à quel point la situation était dramatique.

Blair : on le savait.

Serena : mais Bart est le pire de tous, il est autoritaire, hypocrite, il veut se la jouer père de famille model alors qu’il s’est tapé la moitié des mannequins de Manhattan. B tu es splendide. Où tu as trouvé cette merveille ?

Blair : quoi cette robe ? C’est Chuck.

Serena : je peux savoir quand est-ce qu’il te l’a offerte ?

Blair : avant le voyage en Europe.

Serena : et tu as décidé de la mettre ce soir ?

Blair : ça serait dommage de la laisser moisir dans une armoire.

Au parc.

Dan : un jour il faudra que tu m’apprennes à faire ton truc avec le genou, quand j’ai essayé chez moi j’ai bousillé la guitare de mon père et ça m’a traumatisé de le voir pleurer.

Nate : ce n’est pas un truc qui risque de m’arriver, le miens ce n’est pas le genre à montrer se émotions. Tiens au fait finalement tu ne vas pas à la pendaison de crémaillère des Bass ce soir ?

Dan : non, non pour la simple et bonne raison que je n’étais pas au courant.

Nate : oh alors Serena et toi vous êtes…

Dan : en fait ça s’est plutôt mal terminé et quand je te dis ça c’est un euphémisme. Tu y vas toi ?

Nate : euh non. Je crois plutôt que je vais rentrer chez moi et me regarder tranquillement un film.

Dan : ouais tu as raison.

Nate : je t’inviterais bien à venir squatter mais c’est le bazar à la maison.

Dan : oh ouais non ne t’inquiète pas.

Nate : la femme de ménage est partie en congé.

Dan : où est ta mère ? Oh je ne dis pas ça pour le ménage, je pensais simplement à, tu sais quoi à l’histoire avec ton père.

Nate : ne t’en fais pas pour elle, elle est restée dans les Hampton alors du coup… Je lui ai dit que je vivais chez Chuck histoire qu’elle ne s’inquiète pas pour rien. Je meurs de soif, tu veux que je te paie quelque chose à boire ?

Dan : oh ouais je veux bien merci, ça roule.

Dans le bar clandestin.

Vanessa : il y a un problème ?

Chuck : au contraire, j’ai cet endroit.

Auras : c’est notre homme ?

Vanessa : Auras Rogers, Chuck Bass.

Chuck : ravi de vous connaitre.

Auras : mec, dans mes bras. Non mais regardez moi la touche qu’il a. Je ne pensais pas que tu pouvais faire pire que ce matin. Je rigole, je sais reconnaitre un cashmere de qualité, Joe Kennedy m’a initié.

Chuck : vous connaissiez Joe Kennedy ?

Auras : il était toujours fourré ici, il avait une chérie dans le coin, j’avais neuf ans à tout casser je vendais des journaux là dehors et il parait qu’il ravitaillait le bar en alcool durant la prohibition alors tu es un fan du vieux Joe ?

Chuck : contrebandier, coureur de jupons, millionnaire ça force le respect.

Auras : ouais tu voyais de tout ici, toute la journée, des gangsters, des musiciens, des boxeurs, bref des gars qu’il ne fallait pas chatouiller mais ils avaient de la classe, quelque chose me dit que cet endroit te va comme un gant.

Chuck : c’est probablement le plus beau compliment qu’on ne m’ait jamais fait.

Au loft.

Jenny : tu es sur qu’il y habite encore ?

Dan : euh je crois que squatter serait un terme plus adapté. J’ai vu un sac de couchage et quelques chemises, pourquoi il ne va pas chez Chuck.

Jenny : je ne sais pas, j’imagine qu’il est mort de honte. Ecoute tu n’as qu’à l’inviter à manger ce soir, papa fait du chili comme ça quand il sera là on pourra le convaincre de rester.

Dan : ça marche ouais par contre évite d’en parler à papa parce que sinon je le vois bien l’attacher au canapé ou faire une énorme boulette, il faut que je te laisse. Je viens d’avoir un coup de fil de Jenny, apparemment mon père a décrété que ce soir c’était soirée chili et ma présence est obligatoire ainsi que celle de la personne avec qui je traine, tu es donc l’heureux élu.

Nate : wow ben je crois que de toute façon je n’ai pas trop le choix.

Dan : exact et je te préviens tout de suite on va jouer au baccalauréat.

Nate : au baccalauréat ?

Dan : prépare-toi.

Nate : ça fait un bail.

Chez Lily.

Serena : ah tien Jonathan, tu viens voir Eric ?

Jonathan : pas vraiment, je passais juste lui déposer des bouquins, passe une bonne soirée.

Serena : tu ne viens pas finalement.

Jonathan : non Bart a dit à Eric que c’était réservé à la famille.

Serena : non Bart a dit ça ?

Jonathan : oh ça ne fait rien, à un de ces quatre.

A la sortie du bar.

Vanessa : alors ça a l’air de coller entre Auras et toi.

Chuck : il a confiance en moi

Vanessa : rassure-moi tu es sérieux, tu vas faire revivre cet endroit ?

Chuck : ouais, on dirait bien.

Vanessa : je savais qu’on avait besoin d’un miracle mais je ne croyais pas qu’il s’appellerait Chuck Bass. Je me suis trompée sur ton compte et je te présente mes excuses.

Chuck : merci ça me touche. Ecoute, je voulais te dire quand je conclus un marché j’aime fêter ça comme il se doit, mes parents pendent leur crémaillère ce soir, j’aimerais que tu viennes.

Vanessa : avec plaisir.

Chuck : parfait, je t’enverrais un chauffeur.

A la crémaillère.

Lily : Richard Philips j’ai l’honneur de vous présenter Arielle Chapsman et Honor Brody du magasine Home Style. Nous leur devons tous ce que vous voyez autour de vous. Enfin tout à l’exception de ce tableau magnifique qui est une œuvre de Richard. Je suis navrée mais nous allons devoir vous abandonner.

Bart : reste là je vais régler ça. Excusez-moi. Serena, ce tailleur te va à ravir. Je suis content que tu ais changé d’avis et jointe à nous. Il y a des gens que j’aimerais te présenter.

Serena : je ne peux pas désoler, j’attends des amis, on avait le droit de les inviter pas vrai ?

Bart : bien sûr.

Serena : juste par curiosité, maman sait que tu as interdit à Eric d’amener son copain ?

Bart : je ne lui ai rien interdit du tout. On en a discuté, c’est lui qui a pris la décision.

Serena : bien sûr l’ado de 15ans face au milliardaire, aucun doute qu’il s’agissait d’une discussion d’égal à égal.

Bart : un jour tu te rendras compte que je ne voulais que ce qu’il y a de mieux pour notre famille, d’ici là je te suggère d’aller parler à ton frère.

Blair : bonsoir Chuck.

Chuck : Blair.

Blair : dis-moi où en sont mes petites affaires. Vanessa croit toujours que tu vas racheter son vieux bar pourri.

Chuck : et je vais le racheter c’est un bon investissement.

Blair : tu plaisantes ? Soit, mais tu vas toujours l’écraser pas vrai ? On a passé un accord tu te souviens ?

Chuck : excuse-moi.

Vanessa : c’est une sacrée crémaillère, heureusement que je n’ai pas apporté une salade.

Chuck : tu bois quelque chose ?

Bart : Chuck, il faut que je te parle tout de suite.

Chuck : je n’en aurais pas pour longtemps.

Au loft.

Nate : franchement Jenny je n’en reviens toujours pas que tu ais quitté Constance pour devenir styliste.

Jenny : je sais c’est incroyable ce que mon père sait se montrer compréhensif.

Dan : c’est tellement incroyable qu’on ne s’en est toujours pas remis.

Rufus : et toi Nate, quoi de neuf, ça va à la maison, vous avez eu une année plutôt rude.

Nate : c’est vrai mais on ne se débrouille pas si mal.

Rufus : vous n’êtes plus que ta mère et toi ?

Dan : ah au fait l’autre jour Nate m’a fait une démo de jonglage avec un ballon de foot, je n’ai jamais rien vu d’aussi impressionnant.

Nate : en fait ma mère a préféré rester dans les Hampton et moi comme je dois aller en cours je suis coincé à New-York.

Rufus : alors tu vis tout seul, ce n’est pas trop difficile ?

Nate : si mais je suis chez moi là où j’ai grandi, tous mes souvenirs sont dans cette maison.

A la crémaillère.

Bart : tu sais pourquoi on est là ?

Chuck : tu voulais me montrer la cuisine design de Lily. J’adore le coup des portes coulissantes.

Bart : tu croyais sincèrement que je ne découvrirais pas que mon entreprise achetait un bar à Brooklyn ?

Chuck : ça n’a jamais été un secret, je voulais seulement m’assurer que tout soit prêt. Tu as lu ma proposition ?

Bart : pourquoi je ferais une chose pareille ?

Chuck : tu devrais, on bénéficie d’un gros abattement fiscal, on soigne notre image en sauvant un élément du patrimoine culturel et en même temps on pose des jalons pour de futurs investissement, en plus c’est un très bel endroit, viens avec moi pour une visite, tu seras très vite convaincu.

Bart : je suis déjà convaincu d’une chose c’est que tu as trahis ma confiance et tu me fais perdre mon temps.

Chuck : c’est une belle opportunité pour Bass Industrie et je m’en porte garant.

Bart : tient dont, Chuck Bass s’en porte garant, pour ce que ça vaut.

Chuck : j’ai déjà donné ma parole, trop de monde compte sur moi.

Bart : heureusement pour eux, décevoir les gens est ta spécialité.

Au loft.

Nate : je te remercie j’ai passé une super soirée. Tu sais quoi je crois que je vais rentrer, il est tard et je suis crevé.

Dan : et le baccalauréat, oh non ne me dis pas que je me sers de ça comme prétexte ce n’est pas possible.

Nate : la prochaine fois.

Dan : comme tu disais, il est tard, tu ne veux pas squatter le canapé ?

Nate : non ça va aller.

Dan : écoute Nate il faut que je t’avoue quelque chose. Je sais tout, je sais dans quelles conditions tu vis, comment c’est chez toi.

Nate : qu’est-ce que tu racontes ?

Dan : c’est ma faute, je me suis trompé pour le rendez vous, je me suis pointé chez toi et j’ai vu l’avis de saisie.

Nate : tu es en train de me dire que tu t’es introduit chez moi ?

Dan : non j’ai poussé la porte, ce n’était même pas fermé à clé. Enfin l’essentiel c’est que Jenny et moi on voulait te donner un petit coup de pouce.

Nate : Jenny aussi est au courant ? Oh je vois la famille Humphrey prend ce pauvre Nate ne pitié.

Dan : non, non ce n’est pas du tout ça.

Nate : tu vas remercier ton père pour le diner et lui dire que j’ai du partir.

Dan : écoute.

Nate : on a trainé ensemble à Yale, on a joué au foot une fois et alors ? Reste en dehors de ça.

A la crémaillère.

Vanessa : tu permets, je dois t’avouer que j’ai surpris la fin de votre conversation, je voulais que tu saches que je suis désolé. Je ne connais pas ton père mais d’après ce que j’ai vu ce soir tu mérites mieux.

Chuck : tu dis ça mais tu ne sais rien de moi, quant à mon père évidemment il me connait depuis toujours et il a raison la plupart du temps. Reste, s’il te plait.

Eric : Bart était d’accord pour que j’invite Jonathan mais il m’a prévenu qu’il y aurait pas mal de journalistes et ça impliquerait que je fasse mon coming out dans la presse nationale.

Serena : il se préoccupe seulement de son image.

Eric : je ne suis pas de cet avis. Je crois plutôt qu’il veut me protéger, pourquoi tu es autant remontée contre lui franchement.

Serena : je n’en sais rien.

Une fille : Eric, Serena, ça vous dérange si notre journaliste vous pose quelques questions ?

Serena : franchement.

Eric : pas du tout.

Un journaliste : d’accord, votre mère m’a dit que vous étiez une famille soudée, il y a un souvenir en particulier que vous aimeriez me raconter ? Un noël ou un anniversaire ?

Serena : elle a dit quoi ?

Lily : excusez-moi, vous permettez que je vous empreinte Serena une seconde ?

Serena : tu leur as dit qu’on était une famille soudée ?

Lily : je vous promets de vous la rendre tout de suite et de vous parler des Caraïbes où on a tellement de bons souvenirs.

Serena : par on tu veux dire toi et Constantin ? Ah non mais tu as peut être oublié comme tu oubliais toujours de dire au revoir à tes enfants avant de partir.

Lily : arrête, si tu as des problèmes à régler avec Bart très bien mais ne sabote pas la soirée.

Serena : je ne sabote rien du tout, le journaliste voulait que je lui raconte mes plus beaux souvenirs de famille unie et je le fais. Oh tien d’ailleurs je me rappelle une fois je devais avoir 11 ans, mon frère et moi on rêvait d’un noël en blanc, heureusement notre beau père du moment était accros à la coke et en laissait trainer partout dans la maison.

Lily : oh mon dieu.

Eric : pas partout seulement sur les surfaces brillantes.

Serena : c’était lequel déjà, Claus le bavarois ou Klaus le danois, j’ai toujours du mal à différencier ceux qu’elle a épousé de ceux qui étaient plus important à ses yeux que ses propres enfants. Tu sais quoi je me suis trompée, ce n’est pas à Bart que j’en veux c’est à toi.

Gossip Girl : on dirait que la fête chaleureuse chez les Bass vient de prendre un méchant coup de froid. Après un rapide voyage au pays des souvenirs Serena met le cap sur la porte de sortie.

Blair : les paris sont fermés.

Chuck : la partie n’est pas terminée.

Blair : elle l’est depuis que je m’ennuie à mourir. Vanessa ne mérite pas que l’on perde notre temps avec elle.

Chuck : peut être que oui peut être que non. Pourquoi tu as changé d’avis ?

Blair : je viens de te dire pourquoi, je me suis lassée de ce jeu et puis on se discrédite tous les deux en la manipulant.

Chuck : tu crois que je vais lui mettre le coup de grâce et ça t’inquiète parce que ça voudrait dire que tu devrais tenir ta promesse.

Blair : je ne suis pas inquiète à cause de ça.

Chuck : à cause de quoi alors ?

Blair : à cause de rien. Tu sais quoi, oublie.

Lily : je n’en reviens pas que Serena ait fait ça, devant tout le monde et pas que des amis, des journalistes de grands magasines aussi, Eric chéri tu as toujours été honnête avec moi, rien de ce qu’elle a dit n’est vrai ?

Eric : je sais bien que le moment était mal choisi mais c’est Serena qui s’est occupé de moi toutes ces années. Tu n’étais jamais là c’est tout.

Lily : je n’étais pas une si mauvaise mère.

Eric : on t’avait mis puisque tu pars comme sonnerie et c’était Vania le portier qui signait nos autorisations de sorties pour l’école.

Lily : c’était une période où il s’est passé beaucoup de choses dans ma vie et j’ai toujours fait de mon mieux exactement comme je l’ai fait aujourd’hui.

Eric : mais tu brules les étapes, tu voudrais qu’on devienne une famille modèle en claquant des doigts, on n’en est pas encore là.

Lily : oh je sais mais je croyais que si on faisait.

Eric : maman, on ne devient pas une famille parce qu’on le crie sur tous les toits. On le devient parce que c’est ce qu’on veut au plus profond de nous.

Au loft.

Dan : ma glace est plus que douteuse, comment est la tienne ?

Rufus : tu es encore contrarié ?

Dan : je propose à Nate de l’aider et lui il claque la porte. Alors s’il estime qu’il peut se débrouiller tout seul c’est lui qui voit.

Rufus : quand on est ami avec quelqu’un on s’efforce de lui apporter ce dont il a besoin sans qu’il ait à demander, c’est ce que tu as fait.

Dan : ouais en tout cas j’ai essayé.

Rufus : et surtout on ne le laisse pas tomber s’il refuse notre aide.

Dan : je ne laisse pas tomber c’est lui qui veut rester tout seul qu’est-ce que tu veux que je fasse c’est son choix.

Rufus : d’après ce que tu m’as dit la situation est plutôt sérieuse, je ne suis pas sur qu’aujourd’hui il y ait quelqu’un qui se préoccupe de lui, si tu veux être son ami c’est à toi d’endosser ce rôle.

A la crémaillère.

Vanessa : j’avais laissé mon sac avec ma veste, vous pouvez vérifier ?

Blair : ce n’est pas la peine.

Vanessa : ne me dit pas que tu as pris mon sac par erreur.

Blair : tu plaisantes, en revanche j’ai trouvé ce que je cherchais il suffisait de fouiller un peu. On ne t’a jamais dit de ne pas laisser les objets de valeur sans surveillance ? J’espère que tu ne m’en veux pas, j’ai pris la liberté de faire un peu de ménage.

Vanessa : qu’est-ce que tu racontes ?

Blair : Marcus et Catherine on le droit de vivre leur petite vie de tordu en toute tranquillité, tout comme moi. Tu n’as plus rien pour me faire chanter alors dégage de là. Que ce soit bien clair, tu t’imagines certainement avoir découvert le vrai Chuck mais ne te fais pas d’illusion, il ne ressent pas le moindre sentiment pour toi, en fait tout ça ce n’était qu’un pari pour voir jusqu’à quel point tu te laisserais embobiner.

Vanessa : désolée, je n’en crois pas un mot.

Blair : ce n’est pourtant pas compliqué, Chuck voulait se venger de Dan et moi je voulais me venger de toi.

Vanessa : si je te suis bien Chuck était sur le point de conclure une transaction immobilière uniquement pour se venger ? Tu ne trouves pas ça un peu tiré par les cheveux même venant de vous ?

Blair : le bar faisait office de préliminaires. Te séduire et t’humilier c’était ça le véritable enjeu.

Vanessa : Chuck n’a jamais essayé de me draguer et tu sais quoi j’ai une autre théorie. En réalité tu es dégoutée que Chuck puisse être quelqu’un de bien quand il est loin de toi.

Blair : alors ça, ça m’étonnerait.

Chuck : qu’est-ce que tu fais Blair ?

Blair : rien, je mets les points sur les i, je disais à Vanessa qu’elle ne représentait rien à tes yeux, qu’on était en pleine partie d’échec et qu’elle n’était qu’un vulgaire pion que tu devais renverser pour pouvoir prendre la reine. Ce n’est pas vrai ?

Vanessa : finalement je ne suis pas étonnée.

Blair : brave bête.

Chuck : tu cherchais à faire quoi là ?

Blair : bon d’accord tu n’as pas eu à la séduire mais je le trouve suffisamment humiliée.

Chuck : ce qui veut dire ?

Blair : ça veut dire que j’ai perdu et que tu as gagné, je serais dans ma chambre dans une heure. Viens réclamer ta récompense.

Gossip Girl : pauvre Chuck Bass, comme on dit chez moi comme on fait son pari, on se couche.

Devant chez Nate.

Serena : Dan c’est toi ?

Dan : euh c’est à moi que tu parles ?

Serena : tu es la seule personne que je vois.

Dan : tu as une raison suffisante pour m’adresser la parole ?

Serena : je ne l’ai pas volé.

Dan : et encore ça ce n’est rien.

Serena : c’est bon vient t’asseoir et remet-en une couche de toute façon la soirée est fichue.

Au bar.

Auras : bah alors quoi tu viens me narguer ? Tu crois que je ne suis pas assez écœuré comme ça ?

Chuck : vous avez déjà parlé à Vanessa. Je sais que vous n’avez aucune raison de me faire confiance.

Auras : tu ne vas pas me convaincre du contraire, allez vous moi le camp.

Chuck : je me fiche de ce que vous pouvez penser de moi, je ne laisse pas tomber je vais sauver cet endroit.

Auras : sauve d’abord ton âme mon garçon. En général j’arrive à cerner les gens mais là je me suis trompé sur toi.

Devant chez Nate.

Serena : alors tu fais quoi devant chez Nate ?

Dan : je suis là parce que lui et moi on est pote, enfin j’espère en tout cas. Et toi raconte.

Serena : oh j’avais besoin de sortir prendre l’air et de parler à quelqu’un. Blair est occupée, Chuck et Chuck et la personne à laquelle j’aurais vraiment envie de me confier bah on ne se parle plus. Alors j’ai atterri ici.

Dan : fait comme si j’étais Nate.

Serena : quoi ?

Dan : tu n’as qu’à faire comme si j’étais Nate. Après tout lui il s’est bien fait passer pour moi.

Serena : tu es sérieux ?

Dan : ouais.

Serena : d’accord, euh c’est ma mère elle a organisé une grande soirée, au part ça devait être tourné autour de la famille seulement en réalité c’était encore une fois qu’un coup de pub alors j’ai pété un plomb et je lui ais dit les pires horreurs devant tous les invités et tu vois j’étais persuadé que le problème venait de Bart mais ce soir je me suis rendue compte qu’en fait il venait d’elle.

Dan : tu ne crois pas que si ta mère se donne tant de mal à jouer les femmes parfaites c’est parce qu’elle a trop honte de reconnaitre que parfaite elle ne le sera jamais.

Serena : tu ne devais pas faire semblant d’être Nate ? Je rigole, je suis désolée.

Dan : tu crois que je suis à côté de la plaque ?

Serena : non je suis désolée pour tout ce qui est arrivé.

Dan : ouais moi aussi.

Serena : ah je suis sure qu’ils m’ont implanté un mouchard pendant mon sommeil.

Dan : bonsoir monsieur Bass.

Bart : bonsoir Daniel, Eric m’a dit que j’avais des chances de te trouver là. Tu viens on rentre à la maison.

Serena : je ferais peut être bien d’y aller. Je suis assez pressée de mettre ta théorie à l’épreuve pour voir si tu es à côté de la plaque. Je suis contente que Nate et toi soyez amis. En ce moment il a vraiment besoin de quelqu’un comme toi.

Chez Lily.

Serena : tiens où est-ce qu’ils sont tous passé ?

Lily : et bien l’ambiance n’était plus tellement à la fête après ton départ, d’ailleurs j’en viens à me demander si elle l’a véritablement été au cours de la soirée. Je pense que je te dois des excuses.

Serena : non c’est moi je sais que je suis allée beaucoup trop loin.

Lily : je ne te parle pas de ça. Je faisais plutôt allusion à mes 17 ans d’absence. C’est vrai que j’ai fais passer les hommes de ma vie avant Eric et toi.

Serena : on a eu des bons moments par exemple pendant la brève transition entre les deux Claus.

Eric : et le week-end avec Sarkozy quand il nous a obligé à aller dans ce parc d’attraction.

Serena : excuse-moi de t’avoir embarrassée devant le journaliste du magasine et Bart pardon pour mon attitude.

Bart : excuses acceptées.

Lily : bon notre famille est très bien comme elle nous ressemble, je ne devrais peut être pas m’arrêter à ce que pense les gens, d’ailleurs je ne le ferais plus.

Gossip girl : tout comme les 4 saisons les gens changent au gré du temps, c’est un phénomène assez rare mais quand ça arrive le plus souvent c’est en mieux.

Lily : j’imagine que tu vas étouffer l’affaire.

Bart : j’ai pris les dispositions nécessaires.

Gossip Girl : parfois il s’agit seulement de recoller les morceaux.

Au loft.

Jenny : euh R.

Rufus : comment ça s’est passé ?

Gossip girl : et parfois il s’agit d’ouvrir aux autres aussi bien son cœur que sa maison.

Dan : j’espère que ça ne vous dérange pas on a un pensionnaire, je vais préparer le canapé.

Jenny : je vais voir si on a de la glace.

Rufus : et moi je vais chercher ma guitare et mes partitions des années 80, j’ai bien envi de jouer ce soir. Ah j’allais oublier, fais comme chez toi.

Chez Blair.

Gossip girl : mais la plupart du temps il suffit qu’une personne terrifiée à l’idée de dévoiler ses sentiments saisisse une opportunité qu’elle n’espérait pas se voir présenter un jour.

Blair : pourquoi tu as été si long ?

Chuck : si tu as trouvé ça long alors tu n’as aucune idée de ce qu’il t’attend. Dis-le.

Blair : je te dirais tout ce que tu veux.

Chuck : dis les trois mots que toi-même tu voulais m’entendre dire.

Blair : tu es merveilleuse.

Chuck : pas ça. 7 petites lettres, 3 syllabes en tout. Dis-les et je suis à toi.

Blair : mais je m’offre déjà à toi et tu es en train de pourrir l’ambiance avec tes bavardes.

Chuck : tu n’y arrives pas, tu voulais que ça vienne de moi.

Blair : je suis prête à renégocier.

Chuck : je ne le suis peut être pas.

Blair : Chuck Bass je ne te dirais jamais ces 3 mots.

Chuck : alors tu devras renoncer à moi.

Blair : ça a un rapport avec Vanessa ? Ce n’était qu’un jeu Chuck rien de plus.

Chuck : j’ai peut être envi de faire monter les enchères, tu crois que tu vas pouvoir me suivre ? Je t’ai couru après assez longtemps, à toi de courir à présent.

Gossip girl : certaines choses ne changent pas. Que la nouvelle partie commence, bisous bisous Gossi Girl.

Kikavu ?

Au total, 118 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Audreyann 
03.02.2020 vers 18h

melanie91 
09.12.2019 vers 18h

noemie3 
01.06.2019 vers 23h

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

Blair16 
02.05.2019 vers 19h

laurora34 
22.11.2018 vers 14h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Leighton Meester enceinte

Leighton Meester enceinte
Leighton Meester est enceinte de son deuxième enfant. En effet, le couple qu'elle forme avec Adam...

Sondage - En plein confinement

Sondage - En plein confinement
Hé oui, dans l'Upper East Side aussi il y a eu ordre de rester confiné, dans la mesure du...

Calendrier d'avril

Calendrier d'avril
Un magnifique calendrier sur Blake Lively nous as été généreusement livré par azerty29. Un grand...

La générosité de Blake Lively

La générosité de Blake Lively
Pour aider les plus démunis à faire face au coronavirus, Blake Lively et son mari Ryan Reynolds,...

Gossip Girl 2.0 : de nouveaux noms

Gossip Girl 2.0 : de nouveaux noms
Le casting de Gossip Girl 2.0 se peaufine et quatre nouveaux noms d'acteurs sont dévoilés. La...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

choup37, Hier à 22:55

PDM, survivor, pendu, sondage et calendrier vous attendent sur Merlin, DW, Kaamelott!

Luna25, Aujourd'hui à 00:08

Nouveau sondage et nouveauté dans les forums du quartier Reign !

Luna25, Aujourd'hui à 00:09

2 personnages coutumiers de la survie en milieu hostile s'opposent dans le duel du quartier Reign

mnoandco, Aujourd'hui à 08:03

Hello, vous regardez Blacklist? Les HypnoAwards de la saison 6 ont débuté et vous avez encore la possibilité de voter à toutes les catégories...

mnoandco, Aujourd'hui à 08:04

Merci

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News