VOTE | 418 fans

#406 : Le Retour de Jenny

 

Alors que Blair a été parfaitement claire sur le fait que Little J n'est plus la bienvenue à Manhattan après ce qui s'est passé avec Chuck, Jenny est tentée par une opportunité unique de rencontrer Tim Gunn, ce qui pourrait changer son avenir. 

Parallèlement, Serena découvre quelque chose sur son nouveau petit ami, Colin, qui pourrait mettre un terme à leur relation alors que tout allait pour le mieux.

Popularité


3.5 - 4 votes

Titre VO
Easy J

Titre VF
Le Retour de Jenny

Première diffusion
25.10.2010

Vidéos

Gossip Girl 4.06 Easy J Promo

Gossip Girl 4.06 Easy J Promo

  

Gossip Girl 4.06 Easy J Episode Preview

Gossip Girl 4.06 Easy J Episode Preview

  

Photos promo

Chuck

Chuck

Lily sermonne sa fille

Lily sermonne sa fille

Lily et Serena

Lily et Serena

Rufus et Lily

Rufus et Lily

Serena et son prof

Serena et son prof

Jenny s'excuse

Jenny s'excuse

Jenny et Tim Gunn

Jenny et Tim Gunn

Les amants maudits

Les amants maudits

Se pardonneront-ils ?

Se pardonneront-ils ?

Chuck à l'université

Chuck à l'université

Blair revoit Jenny

Blair revoit Jenny

Humiliation

Humiliation

Blair (Leighton Meester)

Blair (Leighton Meester)

Lily fait du business

Lily fait du business

Baiser interdit ?

Baiser interdit ?

Chuck Bass

Chuck Bass

Chuck et Blair

Chuck et Blair

Serena et Blair

Serena et Blair

Blair

Blair

Jenny

Jenny

Serena

Serena

Eric

Eric

Jenny n'obéit pas aux règles

Jenny n'obéit pas aux règles

Rencontre

Rencontre

Photo souvenir

Photo souvenir

Chuck (Ed Westwick)

Chuck (Ed Westwick)

Serena et Colin

Serena et Colin

Humiliation publique

Humiliation publique

Plus de détails

Serena est restée toute la nuit pour parler avec Colin… Elle va ensuite au cours de psychologie de business… et c’est Colin le professeur.

Nate va voir son père à la nouvelle prison où il a été transféré, après sa nuit avec Juliet… qu’il croise devant la prison ! Elle explique qu’elle est volontaire pour faire de la lecture aux prisonniers.

Jenny est de retour ; elle a rendez-vous avec Tim Gunn pour lui présenter son travail en tant que styliste, ce qui pourrait booster sa carrière. Blair le découvre, et l’autorise, jusqu’à minuit, à être là à condition de n’aller nulle part ailleurs. Jenny accepte, Blair confie à ses sous fifres la mission de la surveiller.

Chuck veut parler à Jenny mais Dan l’en empêche. Chuck part alors avec le book de Jenny.

Serena va parler à Colin, et dit qu’ils doivent être sérieux, et ne peuvent donc avoir une relation élève/professeur. Colin a une contre-proposition : Colin veut sortir avec elle, et qu’elle choisisse d'autres cours à la place du sien. Serena accepte.

Chuck appelle Jenny et dit qu’il a “accidentellement” pris son book, mais qu’elle peut venir à l’Empire pour le récupérer. Il est sourd à ses protestations. Jenny va donc récupérer son bien, et Blair est immédiatement avertie qu’elle va voir Chuck. Blair est furieuse, et va au studio de Tim Gunn pour saboter le travail de la jeune Humphrey.

Juliet a un appel de Ben… elle lui dit qu'elle a confiance en Nate et qu'il pourrait comprendre la situation. Ben fait semblant d'acquiescer, puisque c’est sa petite soeur, mais après avoir raccroché, il demande à un prisonnier qui est Archibald, pour lui régler son compte et donner une bonne leçon à Juliet.

Juliet dit à Nate qu’elle doit lui avouer quelque chose à propos de sa famille mais Nate reçoit un appel : son père s’est fait agressé par un autre détenu. Nate s’en va le voir, laissant Juliet, qui reçoit un message de Ben revendiquant l’attaque.

Serena va emprunter des bijoux pour sa soirée avec Colin… Lily découvre ce qu’il se passe, et dit à Serena qu’elle est fière qu'elle se concentre sur les études et pas sur les garçons.

Jenny va à son entretien avec Tim Gunn. Tout se passe bien… jusqu’au moment où ils amènent les robes supposées représenter la vision de Jenny de l’indépendance féminine. Les robes noires ont inscrit chacune une lettre indiquant "WHORE" dessus, à la peinture rouge. Jenny se fait congédier de l'entretien.

Chuck appelle Dan, il veut que lui et Jenny soient à la fête de Tim Gunn pour qu’elle puisse plaider son cas.

A la fête, Jenny est apprêtée et prête à se défenre. Elle va voir Tim Gunn, et lui explique que les lettres, ce n’était pas elle. Tim dit qu’elle aura droit à un autre entretien, et que c’est Chuck qui avait tout arrangé au départ. Jenny est surprise et furieuse.

Blair est informée que Jenny est à la fête. Ses sous-fifres entourent Jenny, et Jenny découvre qu’elles ne savent pas pourquoi Blair la déteste autant. Blair arrive, et découvre que Chuck a tout organisé. Chuck lui dit que ça lui fait plaisir de la voir aussi décontenancée face à Jenny.

Gossip Girl envoie un message disant ce qui s’est passé entre Chuck et Jenny. Jenny est contente d’elle, mais Dan dit qu’il était fier d’elle, mais plus maintenant. Alors elle dit à Chuck et Blair qu’elle vaut mieux qu’eux et qu'elle retourne à Hudson, la tête haute et qu'ils feraient mieux d'arrêter leurs enfantillages.

Lily, apprenant que Serena veut abandonner les cours de business pour être avec Colin, dit que c’est plus facile comme ça et que Serena n’aurait pas à travailler. Serena veut lui prouver qu’elle a tort, exactement ce que Lily attendait. Colin et Serena vont donc attendre les 7 semaines de la fin du semestre.

Chuck vient voir Blair et lui dit que Jenny a raison : ils ne peuvent plus se battre comme ça.

Juliet pleure au téléphone avec Nate. Elle doit rompre avec lui et il interprète ça comme une rupture à cause de son père qui est en prison.

Juliet va chez Colin pour toucher son chèque. Colin lui dit d’être patiente.

Rêve de Blair

Dans sa penderie Blair, aveugle, met ses chaussures. Elle entend un bruit et se rend dans sa chambre.

Blair : Coucou? Il y a quelqu'un? Qui est là? Je sais que c'est toi, Chuck!

Une hombre noire l'attaque et la fait tomber au sol.

Blair hurle : Ah! A l'aide!

Blair tente de s'enfuir mais son assaillant la rattrape par les chevilles. Blair se débat. On voit quelques mèches de cheveux blond indiquant que l'agresseur est une femme.

Blair : Quelqu'un, à l'aide!

Blair tente de se dégager et attrape un diadème. Blair se réveille en sursaut, cramponnée à ses draps.

GG : On dit que le réveil est difficile... surtout quand on n'est pas seul.

Serena se réveille auprès du jeune-homme au taxi dans un lit. Serena se lève et ramasse ses vêtements, épars dans la pièce. Le jeune-homme dort encore.

Penthouse Waldorf :

Serena enfile rapidement un cardigan dans sa chambre la porte grande ouverte, Blair passe dans le couloir et l'aperçoit.

Blair (entrant dans la chambre de S) : Mais qu'avons-nous là? Un lit non défait, des cheveux dans un état de désarroi certain, et la robe d'hier avec plein de honte dessus.

Serena : Je n'ai pas honte. Pour ta gouverne, on a parlé toute la nuit.

Blair : Oh. Et comment s'appelle cet insomniaque bavard?

Serena : Colin.Le voleur de taxi.

Blair : Oh, ça lui apprendra.

Serena : Il se trouve qu'il a quelques qualités rédemptrices. Il est superbe dans le genre vieux Hollywood. Il est intelligent. Et même si c'est un homme d'affaire, il préfère parler de Lichtenstein et Warhol, qu'il collectionne, soit dit en passant.

Blair : Alors qu'est-ce que tu fais ici?

Serena : Il collectionne aussi les femmes, qu'il met dans des taxis... une différente chaque matin... Et je ne serais pas la prochaine,je refuse. Et toi, qu'est-ce qui ne va pas? Tu as l'air épuisé.

Blair : Ugh. J'ai encore fait un cauchemar avec Chuck, c'était atroce. J'étais dans "Seule dans la nuit" et je savais qu'il était là, à me guetter, comme dans la réalité. Mais quand il m'a attaqué, en fait c'était une femme.

Serena : Tu veux dire Chuck en travlo ou une vrai fille?

Blair : Je ne sais pas ! J'étais aveugle.

Serena : C'est normal que tu rêves d'attaques puisque Chuck a déclaré la guerre.

Blair : J'imagine que oui. Mais pourquoi une fille? Et ses cheveux... si longs et...

Serena : B, ça ne t'embête pas qu'on en discute sur le chemin? Sans le voleur de taxi, je n'ai plus d'excuses pour être en retard et j'ai promis au doyen d'être une étudiante modèle.

Blair : Euh, Non se retrouve là-bas. Je dois faire quelque chose d'abord.

Serena : D'accord.

Loft Brooklyn :

Le gsm de Dan retentit.

Dan (se servant un café) : Hey, mec. Qu'est-ce que tu fais debout si tôt?

Dans la rue :

Nate : Oh, je rends juste visite à mon père. Je voulais prendre de tes nouvelles. ça va?

Dan : Ouais, enfin, Vanessa est retournée chez ses parents pour un moment alors...

Nate : Désolé, mec. C'est sans doute mieux comme ça, non?

Dan : Oui, j'imagine. J'imagine qu'au fond elle est persuadée que j'aimerais toujours Serena quoi que je dise.

Nate : Ouais, c'est fou.

Dan : Alors, euh, et toi? C'était comment ta fameuse nuit avec Juliet?

Nate : ça valait complètement la peine d'attendre. Enfin, c'est ce que je pensais.

Dan : Hein? Qu'est-ce que tu veux dire?

Nate : Ce matin, elle est partie précipitamment. Elle a dit qu'elle ne pouvait pas rater de cours.

Dan : Et alors?

Nate ; Alors, je pensais qu'elle voudrait grainer un peu. Tu sais, prendre un petit-déj chez Tom, passer la journée au lit. Je ne sais pas.

Dan : Bien sûr, eh bien je vais faire abstraction du fait que tes problèmes sont géniaux, et te dire de ne pas trop lire entre les lignes. Ca va sans doute te choquer, mais peut-être qu'elle ne voulait pas rater de cours.

Nate : D'accord. Je dois y aller. On en reparle plus tard. Nate raccroche car il arrive dans la file où les gens attendent pour pouvoir visiter les prisonniers. Il aperçoit Juliet de dos.

Nate : Juliet?

La jeune-femme se retourne.

Juliet : Nate?

Columbia :

Chuck est sur le campus. Toutes les filles se retournent sur son passage.

Une fille à Chuck : Salut.

Chuck : Salut.

Serena arrive près de lui.

Serena : Oh, alors comme ça les croisades du campus continuent? Tu n'as pas encore assez fait payer à Blair le fait qu'elle ait fait fuir Eva?

Chuck : Comme je lui ait dit, je commence tout juste. En plus, j'aime vraiment ici.

Serena : Chuck !

Chuck : D'après ce qu'on m'a dit il y a quelqu'un d'important pour remplacer Martha pour le cours de psychologie des affaires. Apparemment, c'est lui qui a 500ème entreprise la plus importante. J'ai hâte de le rencontrer, et de voir ce que je peux en apprendre. Au fait, où est Blair? Ne me dis pas qu'elle a jeté l'éponge après le premier round?

Serena : Elle va arriver.

Des jolies filles en tenue de sport (jupette et sweet colant) avec des raquette de badmington passent devant eux pour et sourient à Chuck en lui faisant un petit signe de la main.

Chuck à Serena : Euh, si tu veux bien m'excuser, je vais m'asseoir avec elles. D'après ce qu'on m'a dit, les joueuses de badminton savent manier le volant.

Il emboîte le pas aux jolies filles qui entrent dans un bâtiment. Serena le suit. La porte se referme.

Voix masculine : Tu me tiens la porte, s'il te plaît. Serena se retourne et voit Colin. Ils sont tous les deux surpris.

Serena : Colin. Salut. Qu'est-ce que tu fais là?

Colin : C'est le cours de psychologie des affaires, c'est ça?

Serena : Oui, mais... Oh, non. Ne me dis pas que tu es...

Colin : Le nouveau prof. Dois-je comprendre à ton manque certain d'enthousiasme que tu es maintenant une de mes...

Serena : Élève. Oui.

GG : On dit que la vie est pleine de surprises,

Penthouse VDW

GG :que nos rêves peuvent vraiment devenir réalité. Blair entre au penthouse.

Blair : Coucou?

GG : Mais alors, nos cauchemars aussi.

Blair : Il y a quelqu'un?

Blair avance dans le couloir et ouvre la porte de la chambre de S. Jenny est là.

GG : Bon retour, Jenny Humphrey. Tu nous avais manqué.

Jenny : Blair, quoi que tu veuilles faire, mon père et Lily seront à la maison d'une minute à l'autre.

Blair : Ne t'inquiètes pas, Little J. Ce sera une discussion très courte. Je t'ai laissé tranquille après que tu te sois fait baisée par Chuck parce que je présumais que tu étais intelligente pour ne jamais revenir. J'étais mêle prête à faire des exceptions pour les vacances, les anniversaires, les problèmes de santé d'un membre proche de ta famille, mais là je ne pense pas qu'aucune de ses situations est applicable ici.

Jenny : Blair, je ne suis là que pour une journée. J'ai un entretien avec Tim Gunn, et si tout se passe bien il m'écrira une lettre de recommandation pour Parsons.

Blair : Parsons c'est encore à Manhattan,non?

Jenny : L'autre partie de Manhattan. C'est à des années lumière de l'Upper East Side...

Blair : Ne joue pas sur les mots. Tu es bannie. Si les gens pensent que je ne suis pas une femme de parole, c'est tout le système qui pourrait s'effondrer.

Jenny : Ecoute, Blair, je ne cherche pas à déséquilibrer ton petit ordre social. Tu sais à quel point la mode c'est important pour moi et Parsons est l'école idéale.

Blair : Je t'appelle un taxi pour l'Hudson et je te regarde faire ta valise.

Jenny : Pourquoi pas une autorisation à la journée? Je promets de partir directement après mon entretien. Et en plus, on ne sait même pas si Tim Gunn va aimer mon travail. Mais de toute façon je te promets de ne plus mettre les pieds à Manhattan jusqu'à la fin de l'année, même pas pour Noël.

Blair : Les vacances sans Jenny. ça fait un moment que je voulais ça. Trêve jusqu'à minuit.

Jenny : Merci.

Blair : Je n'ai pas fini. Il y a des conditions. Ne vois personne, ne parle à personne, et ne sors pas ce cet appartement sauf pour ton entretien.

Jenny : D'accord.

Blair : Au revoir, Little J. J'ai hâte de ne plus jamais te revoir.

Dans un parc

Nate et Juliet sont sur un banc.

Juliet : Alors... Se croiser par hasard en prison.C'est... un peu gênant. Nate : Oui, surtout parce que tu m'as dit que tu allais en cours.

Juliet : Tu me suivais ou ..?

Nate : Non. Non, Je ne te suivais pas,d'accord? Je vais voir mon père. Il est ici pour fraude et détournement de fonds. Il vient de se faire transférer ici depuis là-haut..

Juliet : Oh, mon Dieu. Pourquoi ne m'as-tu rien dit?

Nate : Eh bien, ça ne fait pas partie de mes sujets préférés au lit. Je veux dire, c'était dans tous les journaux. Je me suis dit que tu savais sûrement, et que... et que je n'aurais pas besoin d'en parler.

Juliet : Non, je..ne savais pas. Je suis désolée, je n'habitais pas,encore en ville.

Nate : Non, c'est pas grave. C'est sympa d'avoir quelqu'un à qui parler, quelqu'un qui peut vraiment comprendre. Alors, qu'est-ce que tu fais là? Le frère dont tu me parlais?

Juliet : Non. Je suis bénévole... pour le programme d'alphabétisation. Pourquoi tu ne m'as pas dit ça ce matin?

Juliet : Ecoute, tout ce que je voulais c'était rester au lit avec toi et... Je ne sais pas. Je pense que ça faisait juste bizarre de te laisser tomber pour des détenus. Comme tu l'as dit, ce n'est pas le meilleur sujet de conversation au lit.

Nate : Je trouve ça génial que tu fasses un truc comme ça. Très bien, je dois y aller avant que mon père se demande où je suis. Mais, euh, ça va si je passe plus tard, faire un tour dans ton cours?

Juliet : Oh, non. Euh...Je viens de recevoir un SMS disant que mon cours est annulé. On se voit en ville?

Nate : OK.

Campus Columbia :

Blair rejoint Serena qui sort d'un cours.

Blair : Hey. Tu ne vas jamais croire qui est de retour en ville. Ça ne va pas?

Serena : Notre nouveau prof de psychologie des affaires est Colin, le gars de cette nuit.

Blair : La gars du taxi? C'est incroyable!

Serena : Je n'arrive pas à croire que ça m'arrive. Déjà que je marche sur des oeufs avec le doyen. Qu'est-ce que je suis sensée faire?

Blair : Rien. Assure-toi qu'il sait qu'il n'y aura plus de papouilles ni de discussions sur l'art et que tu veux être traitée exactement comme si vous ne vous connaissiez pas.

Serena : Mais je l'apprécie vraiment. Mais je vais aller lui parler.

Serena s'éloigne. Blair (criant) : En horaire de bureau! Pas dans son appart'!

Les joueuses de badminton sorte du bâtiment en compagnie de Chuck.

Fille 1 : Salut.

Fille 2 : Salut.

Chuck passe à hauteur de Blair.

Blair : Est-ce que, par hasard, tu savais que Jenny Humphrey est de retour sur mon île?

Chuck (ironique) : Vraiment, elle a vraiment du culot, sachant que tu l'as bannie de la ville. Si les gens découvraient qu'elle t'as défiée...

Blair : Non. Et laisse moi te rappeler, que je l'ai bannie pour notre bien à tous les deux. Si jamais ça se savait que tu a eu une liaison dangereuse avec une ado rebelle de Brooklyn qui-techniquement- est aussi ta demi-sœur, tu serais socialement mort.

Chuck : Donc, je serais fou d'avoir quoi que ce soit à voir avec son retour, c'est ça?

Chuck s'en va et décroche son gsm

Chuck (au tel) : Arthur, rapproche la voiture. Il est temps de passer là où j'avais demandé.

Pénélope et Jessica + une autre sbire arrive près de B.

Jessica à Blair : Toujours prêtes à servir!

Blair : J'ai besoin que vous, mes 3 petits cochons, souffliez très fort sur la maison des Van Der Woodsen. Vous êtes de guet. Jenny Humphrey est de retour.

Pénélope : Elle a violé ton ordre d'exil?

Blair : Je lui ai donné une autorisation à la journée, mais elle ne doit pas poser le pied hors de ce bâtiment sans que je sois au courant. Compris?

Pénélope : Rien n'est plus amusant qu'une surveillance de fausse blonde platine. Mais on brûle toujours de savoir pourquoi, au juste, tu avais banni Jenny.

Blair : Vous n'avez pas à vous demander pourquoi. Vous devez vous contenter d'obéir ou mourir. Allez-y!

Penthouse VDW :

Dans la cuisine.

Rufus pose un plateau sur le comptoir, rempli de plats préparés, suivi par Éric et Jenny.

Eric :Je n'arrive pas à croire que je ne savais pas que tu revenais.

Jenny : Je ne suis là que pour une journée je ne voulais pas en faire un événement.

Dan : Si papa en faisait autant à chaque fois, je t'inviterais plus souvent.

Jenny : Merci?

Lily (regardant les croquis de Jenny) Ils sont superbes. Je comprends pourquoi Tim Gunn meurt d'envie de te rencontrer.

Rufus : Tu plaisantes? Parsons aura de la chance de l'avoir. Hey, ça vous dirait un diner au Babbo ce soir, pour célébrer le fait qu'on soit tous réunis?

Jenny : Euh, en fait je préférerais rester ici, si ça ne vous dérange pas. Euh, le chili de papa?

Éric : Quoi ? Depuis quand tu refuses le Babbo?

Jenny : Oui, je sais, mais j'ai, euh, quelques retouches finales à faire sur mes robes, donc si vous voulez bien m'excuser...

Lily à Rufus : Désolée, Rufus, mais pour le chili... son odeur, elle reste.

Rufus à Lily : Quoi? Ce doit être le cumin.

Jenny s'en va. Éric et Dan échangent un regard puis la suive.

Dans la chambre de Serena

Dan à Jenny : Bon, qu'est-ce qu'il se passe vraiment?

Jenny : Blair est venue me souhaiter la bienvenue. Je ne sais pas pourquoi j'ai pensé pouvoir revenir discrètement quelques jours,mais...

Éric : Comment elle savait que tu étais là avant moi?

Jenny : C'est le méchante sorcière de l'Upper East Side. Vous savez, je suis sûre qu'un de ses singes m'a vu descendre du train ou un truc comme ça. Mais c'est bon. Elle me donne une autorisation à la journée tant que je ne vois ni ne parle à personne.

Dan : C'est ridicule.

Jenny : Oui, c'est là 100% vintage taré qu'est Blair. Mais bon, en fait, enfin, ça ne m'intéresse pas de revenir jouer les G.I. Jenny et de continuer la guéguerre contre Blair.

Éric : Tu nous joues les Ghandi.

Dan :Mais au cas où la philosophie de l'est te convient, que dirais-tu de se retrouver en ville après mes cours et je te re-escorte jusqu'ici?

Jenny : Merci, mais non-merci, la seule personne dont je dois me préoccuper c'est Tim Gunn.

Voix de Chuck : Coucou? Il y a quelqu'un ici?

Éric : Chuck.

Dan : C'est bon, je m'occupe de lui.

Dan quitte la chambre de Serena.

Dans le salon

Dan : Qu'est-ce que tu fais là, Chuck?

Chuck : Oh. on m'a dit que Jenny est de retour. Je voulais lui parler.

Dan : Pour dire quoi? "Je suis désolé d'avoir profiter de toi et d'avoir laissé ma folle d'ex-petite-amie te chasser de la ville"?

Chuck : Quelque chose dans ce genre là mais sans le sarcasme.

Chuck regarde le porte-folio de Jenny

Dan : Oui, je pense que je peux transmettre ce message et je pense que tu trouveras l'ascenseur.

Chuck : Oh, comment puis-je affronter le Grande Frère? Je vais juste prendre ces dossiers que Lily a fait pour moi. et je te laisse retourner à ton complexe d' Hemingway. Tu sais, je respecte presque cette part de toi, Humphrey. Dis à Jenny bonjour pour moi, et que je suis sincèrement désolé.

Il embarque le porte-folio avec le cahier de plan qui se trouvait sur la table et s'en va.

Campus Columbia :

Serena à Colin : Hey.

Colin : Oh. Tu es sortie du cours assez vite. J'étais si chiant que ça? Quand j'y pense, tu es partie tout aussi vite ce matin.

Serena : Eh bien, je connais la routine. Je voulais t'épargner l'effort de m'accompagner dehors et de me mettre dans le taxi.

Colin : ça veut dire que tu penses que la nuit dernière était une erreur?

Serena : Plutôt le contraire en fait. Je me suis bien amusée la nuit dernière, c'est pourquoi je ne voulais pas que tu penses que je suis comme tes conquêtes habituelles.

Colin : c'était déjà clair pour moi hier soir quand tu as refusé d'être conquise.

Serena : De toute façon, tout ça a eu lieu avant que je découvre que tu es mon prof.et les relations avec les profs sont strictement interdites et je ne veux pas que la nuit dernière change la manière dont tu me traites en tant qu'élève.

Colin : Je dois dire, ce n'était pas très convainquant. Tu ne veux pas réessayer en y mettant plus de conviction?

Serena : J'ai dit ce que j'avais à dire. Tu peux demander au prof principal de noter mes papiers.

Colin : Je peux faire une contre-proposition? Je dois aller à une fête ce soir pour le "New York observer." Je suis éligible pour un genre de prix de bachelor. Tu veux venir avec moi?

Serena : Et emmener un rencard ne te rendrais pas inéligible pour ce genre de prix?

Colin : Peut-être que de t'avoir à mon bras serait déjà un honneur assez grand. Si j'abandonne mon titre de bachelor et que je m'emploie à mieux te connaître, peut-être que tu pourrais repousser la maitrise de la psychologie des affaires pour un autre semestre?

Serena : Eh bien, ce n'est pas comme si c'était ma matière principale. Et il est encore temps de changer donc...

Colin : Je passe te prendre.

Ils se séparent.

Penthouse VDW

Jenny à Vanya :Le coursier vient les chercher pour que les mannequins soient prêtes?

Vanya : Bien sûr. Je lui dirai de faire très attention, livraison spéciale.

Jenny : Super.Merci, Vanya.

Le gsm de Jenny sonne, elle décroche.

Jenny : Pourquoi tu m'appelles?

 Penthouse Chuck

Il est en robe de chambre, un verre à la main et son gsm dans l'autre.

Chuck (au tel) : Je comprends que tu ne veuilles plus jamais me parler. Et je ne veux pas te déranger . En récupérant des dossiers Bass Industries tout à l'heure, et il semblerait que j'ai emporté par erreur ta pochette à dessins.

Jenny : Chuck, je ne sais pas à quel jeu tu joues mais mon entretien est dans une heure. Tu dois me le rapporter tout de suite.

Chuck : Bien sûr, je vais le faire, mais je suis en route pour un rendez-vous que je ne peux pas déplacer. Tu peux passer par l'Empire? Il renifle des flacons d'huile essentielle qu'un masseuse asiatique lui propose sur un plateau.

Jenny : Non! Je ne suis sensée allée nulle part ailleurs que mon entretien, et je ne peux vraiment pas te voir.

Chuck : Ce n'est même pas la peine. (Il désigne un flacon sur le plateau à la jeune-femme) Je l'ai laissé au concierge, sur son bureau.Bonne chance pour aujourd'hui.

Il raccroche.

Jenny : Non, Chuck! Elle soupire en raccrochant à son tour.

Dans la rue.

Vanya et Jenny sont avec le coursier qui emmène les créations de Jenny chez Tim Gunn dans une camionnette. Jenny hèle un taxi et les 3 sbires de B prennent des photos.

GG : On a vu... les disciples de B suivant de près Little J.

Un taxi s'arrête et Jenny y monte.

Pénélope : Allez ! Allez ! Allez !

Jessica : C'est marrant.

Pénélope : Et normalement ça ne fait que commencer. Les 3 filles montent dans un autre taxi.

Pénélope : Suivez ce taxi!

Campus Columbia.

Blair lit un magasine en buvant un café. Son gsm sonne.

Blair (décrochant) : Ne me dites pas que vous l'avez perdue.

GG : Attention Little J. rompre un pacte avec le démon...

Les 3 sbires de Blair depuis la banquette arrière d'un taxi.

Pénélope : Non. Elle vient juste d'entrer dans l'Empire. Blair soupire et ferme les paupières. Elle appuie sur une touche de son gsm.

Blair : J'ai besoin de l'adresse du studio de Tim Gunn.

GG : veut dire subir l'enfer pour payer.

Dans la rue : Jenny claque la portière d'un taxi et court.

Dan est sur le trottoir avec une jeune-femme brune.

Jenny : Dan, tu n'étais pas obligé de me retrouver ici. En plus, je suis déjà en retard.

Dan : J'étais dans le coin. (désignant la fille à côté de lui) Voilà Veronica, elle était là-bas, elle t'attendait.

Jenny : Oh, désolée. Bonjour. Je suis Jenny Humphrey. J'ai eu quelques problèmes de dernière minute.

Veronica : Pas de problèmes, Jenny. Mais les mannequins sont déjà à l'intérieur, elles s'habillent, et Mr. Gunn a un emploi du temps très chargé aujourd'hui.

Veronica prend le porte-folio de Jenny.

Jenny à dan : Euh, souhaite-moi bonne chance

Dan : Pas besoin. Enfin, certes, tu es ma sœur et je t'aime donc je ne suis pas objectif. Mais tu as réussi à écraser Blair aujourd'hui, Tim Gunn sera un jeu d'enfants. Ne lui dis pas que j'ai dis ça.

Jenny : Ok, merci.

Dan : Très bien. Je serai ici, je t'attends.

Ils s'enlacent.

Appartement de Juliet :

Elle est au téléphone.

Voix dans le combiné : Appel en PCV de l'établissement correctionnel. Acceptez-vous l'appel?

Juliet : Oui. Ben, je suis si contente de t'entendre.

Prison

Ben (au tel) : Tu étais où aujourd'hui ?

Juliet : Je suis venue, mais Nate...

Ben : Je croyais t'avoir dit d'arrêter de le voir.

Juliet : Son père est en prison avec toi.

Ben : Quoi? Ils ne vous font pas faire vos devoirs à Columbia?

Juliet : C'est fait, mais il vient d'être transféré et j'ai croisé Nate devant.Ne t'inquiètes pas. J'ai inventé un truc. Tu te trompes sur lui tu sais. Je veux dire nous... nous avons parlé Et il n'est pas comme les autres. Lui, il pourrait comprendre.

Ben : Comprendre quoi exactement? Que ton grand frère est en prison? Possible. Mais il se passera quoi quand il demandera pourquoi? Tu crois qu'il comprendra?

Juliet : Je ne sais pas. C'est juste... J'en ai assez de lui mentir.

Ben : Tu as peut-être raison. Je t'en demande trop. Tu es ma petite soeur. Tu as le droit d'être heureuse.

Juliet : Merci... De comprendre.

Ben : Je dois y aller, mais je te rappelle plus tard.

Il raccroche. Un autre détenu passe à sa hauteur.

Ben : Hey, tu connais le nouveau mec qui s'appelle Archibald?

L'autre détenu lui fait un signe de la tête pour désigner Howard un peu plus loin.

Ben : Tu me le présentes?

L'autre fait un signe d'assentiment de la tête et l'invite à la suivre.

Penthouse VDW

Dans le coin cuisine.

Serena lit le livre de Colin. Lily rentre.

Serena : Hey, maman.

Lily : Serena! Quelle charmante surprise. Qu'est ce qui t’amènes ici? Ne me dis pas que c'est parce que Rufus fait son Chili. Jenny est en ville.

Serena : Je suppose qu'elle a oublié de me prévenir

Lily : Je sais que vous n'étiez pas vraiment les meilleures amies dans le passé, mais ça peut changer maintenant que vous avez passé du temps séparées.

Serena (ironique) : J'adorerais tisser des liens avec elle, mais j'ai déjà des projets... des projets qui nécessitent que j'aille dans ta boite à bijoux.

Lily : Ca c'est vraiment un projet spécial. Voyons ce qu'on peut faire.

Serena pose le livre sur le comptoir.

Lily : Qu'est ce que tu lis?

Serena : C'est juste un livre d'un de mes professeurs. Mais je...

Lily : "Gagant!" De Colin Forrester. "Incontournable pour les directeur généraux du 21è siècle."Serena, tu ne peux pas savoir à quel point je suis heureuse de voir que tu t'investis là dedans alors que tu viens de sortir du gouffre. Honnêtement, après l'année que tu avais passé, c'est merveilleux de voir que tu penses à ton futur au lieu de ne voir que par les garçons.

Serena : Merci, maman.

Elles s'enlacent.

Lily : Allons trouver quelque chose qui brille. Lily emmène Serena en haut par la main.

Bureau de Tim Gunn :

Tim (regardant le porte-folio de Jenny) : Je dois dire Jenny que c'est un travail très impressionnant surtout pour quelqu'un d'aussi jeune.

Jenny : Merci, je dessine beaucoup de modèles. La mode, c'est la seule chose à laquelle je tiens.

Tim : Donc tu as travaillé avec Eleanor Waldorf. Je l'adore. Et puis tu es partie pour commencer ta propre ligne. C'était osé.

Jenny : En y repensant, j'étais peut être un petit peu trop téméraire. Je ne suis pas partie en de bons termes, et puis ma nouvelle partenaire a mit le feu à mes robes, donc...

Tim : Oh, mon Dieu. Mais tu as du t'être réconciliée avec Eleanor parce que je vous ai vu travailler ensemble il y a un an. Et puis vous avez quitté la ville?

Jenny : Et bien, j'étais en conflit avec une autre Waldorf. Mais je peux vous assurez que tout ça est derrière moi maintenant. Je pense que ces robes expriment ce que sont les jeunes femmes d'aujourd'hui.. notre assurance et notre amour propre.

Tim : Regardons ça alors.

Jenny : Okay.

Les mannequins avancent sur un podium dans le bureau de profil. Quand elles font face à Jenny et Tim, chacune à une lettre peinte en rouge sur les vêtements noirs que Jenny a créés. W – H – O -R – E (whore=pute) Jenny ouvre la bouche, interdite.

Tim : C'est très direct, Jenny. C'est intolérable.

Jenny : Non...

Tim : On a fini.

Jenny : Ce n'est pas...

Veronica : On attend la jeune fille suivante.

Jenny : Non, je...

Tim : Confiance et amour propre? Je ne sais pas si c'est votre manière de faire des blagues, mais ce n'est pas marrant.

Jenny : Ce n'est pas une blague. Désolée. Ce n'est pas comme ça...

Veronica (prenant Jenny par le coude) : Je vous indique la sortie.

Jenny : Mr. Gunn, s'il vous plait...

Tim (aux mannequins) : Mesdames vous pouvez partir.

Sur le trottoir devant les bureaux de Tim Gunn

Blair arrive et Dan est toujours là à attendre Jenny.

Dan : Blair, je ne sais pas ce que tu fais ici, mais peut importe, ça ne marchera pas, parce que Jenny est déjà à l’intérieur.

Blair : Oh. Je viens pour la fête qui suit.

Jenny sort du bâtiment, son porte-folio sous le bras.

Jenny : Blair! Comment as tu pu?!

Dan : Jenny, attend. Qu'est ce qu'il se passe?

Jenny à Dan : Elle m'a totalement humiliée et détruit ma collection. Blair : Tu as brisé les termes de notre arrangement. Voilà. Un train pour 17h00.

Blair lui donne un billet et s'en va.

GG: Repérée... Little J. ayant un problème dans son défilé. On dirait que B. a fait couler le sang.

Penthouse Empire

La masseuse replie sa table tendit que Chuck visionne le blast de GG. Il compose un numéro.

Dans la rue devant les bureaux de Tim Gunn.

Le gsm de Dan retentit.

Dan (décrochant) : Chuck.

Chuck (au tel) : Avant que tu ne dises quelque chose, j'appelle parce que j'ai vu "Gossip Girl." Je me demandais si je pouvais aider d'une quelconque manière.

Dan : A moins que tu puisses faire un meurtre-suicide, je vais m'en passer.

Chuck : Quel dramatisme. Tu devrais être écrivain. Tim Gunn donne une réception en son honneur, à "l'observatoire" chaque année et c'est ce soir. Pourquoi ne m'accompagniez vous pas? Jenny trouvera un moment pour plaider sa cause.

Dan : Et pourquoi devrais je croire que tu veux nous aider?

Chuck : Ce sera ma manière de m'excuser auprès de Jenny. Pourquoi ne demanderais tu pas au cerveau du groupe? Je n'arrive pas à l'imaginer laisser Blair gagner.

Dan à Jenny : Chuck peut nous faire rentrer à la soirée à "l'observatoire", et Tim Gunn sera là bas.

Jenny : Et bien, ce n'est pas comme si Blair pouvait me faire quelque chose de pire. Mais que fais t-on du dîner avec papa?

Chuck : Dis à ta sœur que je prends des tickets pour toute la famille.J'ai hâte de vous voir ce soir.

GG : Fais attention, Little J. La reine B. N'accorde pas de seconde chance. Elle attaque en première ligne.

Soirée :

Sur le trottoir les paparazzi sont réunis.

Colin sort d'une voiture suivi par Serena.

Colin : Tu es magnifique.

Serena : Merci. Peut être devrions nous marcher séparément.

Colin : Tu as une idée derrière la tête?

Serena : Non. Non, non. C'est juste que j'ai parlé à ma mère aujourd'hui et elle est si fière que j'intègre ta classe. Je ne veux pas qu'elle lise dans le New York Times que j'abandonne.

Colin : Alors, pourquoi tu ne le lui dis pas?

Serena : Parce que elle va penser que je choisis un homme plutôt que mon avenir encore une fois. Tu sais quoi? Si ça te convient, je te retrouve en haut.

A la soirée

Femme : Lily.

Lily : Ivanka.

Homme : Rufus.

Rufus : Hey, Jared. Ca fait plaisir de te voir.

Homme : Oh merci à vous d'être venus. Ca nous fait plaisir.

Un peu plus loin

Éric, Jenny et Dan sont ensemble.

Jenny : Vous êtes surs que c'est une bonne idée? Je veux dire, R.I.S.D. a un super programme de mode.

Éric : On ne perd pas espoir. Allez.

Jenny : J'ai une cible qui attire Blair dans mon dos.

Dan : Tu veux être Gandhi? C'est ta chance. Allons trouver Tim Gunn.

Plus loin.

Serena aperçoit Lily et va à sa rencontre.

Serena : Maman, hey! Que fais tu ici? Qu'est t-il arrivé au chili?

Lily : Changement de programme. Dan et Jenny voulaient venir, donc on est tous venus.

Serena : Super.

Lily (aprecevant Colin) : C'est ton professeur?

Serena : Qui?

Lily : Colin Forrester. Je le reconnais de sa photo sur la couverture du livre... Qui ne lui rend pas justice d'ailleurs.

Un photographe à Colin : Encore une Colin.

Serena : Maman, à propos de ça... Je sais à quel point c'est important que j'intègre cette classe...

Lily : Oh, ce n'est pas la classe qui importe. Je suis juste fière de l'étudiante que tu deviens, ton nouveau centre d’intérêt.

Colin voit Serena et se dirigent vers elles.

Serena : Je sais, mais...

Colin l(a prenant dans ses bras) :Serena, j'ai réussi à esquiver la presse. Dis à ta mère que je suis fou de toi, que je pourrais être ton futur, et je m'en fiche de qui sait.

Colin l'embrasse sur les lèvres.

Colin à Lily : Désolé. Colin Forrester. Il tend la main à Lily qui la lui serre.

Lily : Lily Humphrey, autrefois Van Der Woodsen. La mère de Serena... Qui a tout entendutrès fort et clairement.

Penthouse Waldorf :

Chambre de Blair

Blair est installée dans un fauteuil. Elle a un masque de beauté sur le visage. Blair ( au tel) : Rapport.

Pénélope : Jenny n'a pas prit le train. Elle est à la soirée de "l’observatoire".

Sur le trottoir devant l'entrée de la soirée.

Pénélope (au tel) On l'a suivie ici.

Blair : Ce n'est pas de la belligérance. C'est une insurrection. Pourquoi prendrait-elle le risque d’intensifier ma colère?

Pénélope : Tim Gunn est ici.

Blair : Bien sur. Ne la perdez pas de vue. Je suis en chemin.

Pénélope : Et bien, la salle « boom boom » est un club privé et on a des problèmes avec le videur. Tu peux aider?

Blair : Penelope, ce n'est pas le congrès. Fais quelque chose.

Chuck arrive avec une des joueuses de badminton à chaque bras.

Chuck aux sbires de B : Les filles. Sympa de vous voir.

Dans la salle :

Jenny approche de Tim Gunn qui discute avec quelqu'un

Jenny : Mr. Gunn? Bonjour. Jenny Humphrey.

Tim : Jenny. Bien sur.

Jenny : Je suis désolé de vous déranger Mais je n'ai pas eu l'occasion de m'expliquer plus tôt que mes robes ne devaient pas être comme ça, avec la peinture et les lettres.

Tim : Oh, que s'est il passé?

Jenny : C'est une longue histoire. Mais, je... Je voulais que vous sachiez que ce n'est pas celle que je suis ni la manière dont je travaille. Et je ferais tout pour une seconde chance.

Tim : Je pense que je peux m'arranger pour une autre audition Et ne perdez pas vos robes de vues.

Jenny : Très bien. Merci.

Tim : Vous savez, Veronica m'a dit que Chuck Bass voulait me rencontrer...

Jenny : Attendez. Chuck vous a appelé?

Penhtouse Empire :

Au salon

Nate : Vraiment? Personne avec ce nom? La sonnette de l'ascenseur tinte.

Nate : Très bien. Merci.

Juliet arrive. Nate : Hey.

Juliet : Salut.

Elle l'embrasse. Il tire une drôle de tête.

Juliet : Que se passe-t-il?

Nate : Je sais que ce semble un peu fou, mais après notre discussion de ce matin,j'ai pensé que peut être que ton frère était un détenu et que tu étais trop gênée pour me le dire. Donc j'ai téléphoné.

Juliet : Tu as appelé la prison?

Nate : Oui, et je suis désolé. J'étais un peu parano et ce n'est pas une excuse, mais j'ai un problème avec le fait de faire confiance aux filles quand je ne devrais pas. Je veux juste être sûr qu'on se dit tout l'un à l'autre.

Juliet : Je sais. Je veux la même chose. En fait... C'est pour ça que je suis venu ici. Il y a certaines choses que je dois te dire à propos de moi et ma famille.

Le gsm de Nate sonne. Il regarde l'ID

Nate : Attend une seconde. C'est la prison. (au tel ) Allo? Oui. ... Attendez, quoi? .... Vous êtes sur? .... Bien sur. J'arrive de suite.

Juliet : Tout va bien?

Nate : Non. Mon père s'est fait attaquer par des détenus, il est à l'infirmerie.

Juliet : Nate.

Nate : Je dois y aller. Je t'appelle plus tard, okay?

Nate la laisse seule. Le gsm de Juliet sonne lui indiquant qu'elle a reçu un texto. « De ben : Tu as compris mon message? »

Soirée

Homme : Lily!

Lily : Isaac!.

Isaac : Salut Lily : C'est merveilleux de te voir.

Isaac : C'est bon de te voir.

Lily : Bien sur, tu es honoré ce soir.

Isaac : Merci.

Lily : Rufus, voici Isaac Mizrahi.

Rufus : Bonjour, Isaac.

Isaac : Bonjour.

Plus loin

Éric aperçoit Jenny qui a l'air en colère.

Éric : Jenny. J'ai vu que tu as laissé Tim Gunn seul. Il se passe quoi?

Pénélope et Jessica arrivent à leur hauteur

Pénélope : Comme au bon vieux temps, hein, J.?

Jenny : Que faites vous ici?

Sbire n°3 :La question est, que fais tu ici? Tu veux que cette robe soit abîmée aussi?

Jenny : Laissez moi tranquille.

Pénélope : On ne choisis pas les règles, J. On ne fait que les exécuter. Mais il y a une chose qu'on ne comprend pas... Qu'est ce qu'une fille aussi pathétique que toi a pu faire à Blair Waldorf pour la mettre si en colère qu'on a du suivre une looseuse toute la journée.

Jenny : Attendez. Vous ne savez pas pourquoi Blair me déteste?

Jessica : Ce n'est pas évident? Non personne.

La sbire n°3 reçoit un sms : Blair est ici. Tu vas avoir des problèmes.

Elles s'en vont.

Jenny (sortant son gsm) : On va voir qui va avoir des problèmes.

Éric : Jenny. Quoi que tu fasses...

Jenny : Elles ne vont pas arrêter. Pourquoi je le ferais alors?

On aperçoit Chuck au bar qui voit Blair qui arrive

Blair à des personnes : Bougez ! J'ai une Humphrey a remettre en place.

Chuck à Blair : Tu chercher à repeindre la ville en rouge? Blair : Je ne sais pas ce que tu as entendu, mais ça ne te concerne pas.

Elle passe devant lui puis s'arrête.

Blair à Chuck : A moins que... C'est le cas. Tu as été à l'origine de ça tout le temps, n'est-ce pas? Tu as obtenu pour Jenny un entretien avec Tim Gunn et tu voulais être sur qu'elle s'arrêterait à l'Empire juste pour me narguer.

Chuck : Je t'ai dit que je ne m'arrêterais pas tant que tu ne serais pas détruite. Inviter ton adversaire de toujours était juste ma façon d'éviter de faire tout le salé travail moi-même. Jenny a toujours eu un talent pour faire de ta vie un enfer.

Blair : Tu es allé trop loin. Le retour de Jenny met nos deux réputations en danger.

Chuck : J'aime te regarder te tortiller. Le plaisir que je prends rien que d'assister à ta honte est considérable. Mais je doute que Jenny parle. Elle pense qu'elle est au dessus de tout ça, mais la petite Humphrey se préoccupe toujours de ce que les gens pensent.

Des sonneries de gsm indiquent un nouveau post de GG

GG : Regardez comme le secret le mieux gardé de New-York est enfin sorti. Il s'avère que Little J. n'a pas perdu sa carte V avec Damien Dalgaard. Elle a attendu la jetée au loin avec son demi-frère. Je suppose que ça explique la Humphrey dans l'Hudson. L'enfer n'a aucune furie comme une Waldorf méprisée.

Tous regardent Chuck et Blair qui sont toujours face à face

Blair : Ce n'est évidemment pas vrai. Jenny a lancé l'explosion pour que... Elle a voulu m'humilier. (à Chuck ) Dis-leur qu'elle ment.

Chuck garde le silence.

Jenny (derrière Blair) : Allez, Blair. Tout le monde sait que je l'ai fait et à qui je l'ai donné.

GG : Regardez comme la plaisanterie sur Chuck et Blair à tourner au vinaigre et Little J. a obtenu le dernier mot.

Plus tard à la soirée :

Jenny boit un verre. Dan la rejoint

Dan : Hé. Tu vas bien? Je ne suis pas sûr de ce qu'il vient de se passer là-bas, mais il... il, uh, semble que ça soit mauvais.

Jenny : C'est une question de degré. Je veux dire, je suis un peu embarrassée que le monde entier sache que j'ai perdu ma virginité avec Chuck Bass. Mais vois-tu leurs visages? Je veux dire, Blair semble sur le point de se mettre à pleurer.

Dan : Eh bien, autant pour la zen Jenny Humphrey.

Jenny : Aller, Dan. J'ai juste fait ce qui avait besoin d'être fait. C'est que Blair et Chuck auraient fait.

Dan : Jen, j'ai été fière de toi quand tu es partie mais si c'est ce que tu deviens seulement quelques jours après ton retour, peut-être que Blair avait raison après tout et peut-être que tu devrais retourner dans l' Hudson.

Plus loin :

Serena à Lily : J'ai rencontré Colin avant qu'il ne commence à enseigner, mais je vais arrêter sa classe Lundi comme ça il n'y aura pas d'autres futurs problèmes.

Lily : Oh, Serena, s'il te plaît, tu n'as pas besoin de présenter tes excuses. J'ai compris.

Serena : Attends. Tu n'es pas en colère contre moi?

Lily : Eh bien, je comprends l'attrait d'un homme puissant comme Colin. Je me suis mariée à Bart Bass, souviens toi? C'est bon. Et pour être honnête, ils peuvent rendre ta vie si facile. S

erena : Eh bien, il ne s'agit pas de cela.

Lily : Eh bien, nous savons toutes les deux que tu pourras changer de cours avec plus de rapidité par la suite.

Serena : Tu ne penses pas que j'aurais pu suivre le cours de business?

Lily : Eh bien, nous ne le saurons jamais, n'est-ce pas? Chérie, j'essaye juste d'être réaliste et de te supporter. Une jolie fille comme toi pourrait avoir l'attention d'un Colin Forrester même sans éducation. Alors pourquoi te donner cette peine?

Serena ricane et s'en va.

Rufus à lily : Lil, je pense que tu as pu prendre cet amour vache un peu trop à la lettre cette fois.

Lily : Eh bien, um, après que Serena soit partie cet après-midi, j'ai acheté le livre de Colin, et au chapitre 16, ça parle de psychologie inversée. Rien de ce que j'ai fait n'a marché, alors j'ai pensé que je devrais essayer quelque chose de nouveau.

Rufus : Oh.

Prison :

Nate arrive à l'infirmerie. Howard est dans un lit.

Nate : Papa.

Howard : Nate.

Nate : Tu vas bien? Que s'est-il passé?

Howard : Aucune idée. je lisais dans la bibliothèque une minute, et la suivante quelqu'un me frappait avec un dictionnaire.

Nate : Sais-tu qui c'était? As-tu un problème avec quelqu'un?

Howard : Je ne l'avais jamais vu avant.

Howard tousse.

Nate : Hé. T'ont-ils donné quelque chose?

Howard : Non. Ne t'inquiètes pas. Je suis toujours dans le wagon. Je ne leur ai rien dit de plus fort que du Tylenol. L'as-tu fait savoir à ta mère?

Nate : Ouai. Je lui ai fait savoir. Je suis certain que si elle savait combien ça va mal, elle voudrait revenir.

Howard : Nate, c'est bon. J'ai renoncé à ta mère il y a longtemps. Ce n'est pas exactement ce pourquoi elle a signé.

Nate : Ouai, eh bien, que devient "pour le meilleur et pour le pire"?

Howard : Je ne sais pas. J'ai passé la plus part de notre mariage focalisé sur "dans la richesse et la pauvreté"

Nate : J'espèrais juste qu'elle pourrait constater combien tu es devenu bien maintenant... La présente situation l'exclu.

Howard : Maintenant toit tu peux le comprendre. C'est assez pour le moment. Je ne peux rien faire au sujet du reste jusqu'à ce que j'obtienne la liberté conditionnelle.

Nate : Eh bien, essaye juste de rester en vie jusqu'à ce moment. Tu sais, pas de lecture.

Ils rient tous les deux.

Howard : Parle-moi encore de cette fille que tu apprécies.

Soirée

Colin reçoit un prix et tout le monde applaudit.

Colin : Je vous remercie, Jared et je vous remercie, Ivanka, pour vous marier avec Jared et donner à quelqu'un d'autre la chance de gagner le "bachelor" cette année. Ce fut un honneur, mais c'est avec plaisir que j'y renoncerait pour une femme...

Il regarde Serena.

Serena à Lily : Maman, allons-y.

Colin : ...Si j'ai jamais la chance de la rencontrer. Quoi qu'il en soit, um, merci pour tout...

Dehors :

Chuck s'apprête à monter dans sa limo. Blair le rattrape.

Blair : Es-tu content de combien tu nous as humilié tous les deux?

Chuck : Vérifie tes propres mains sanglantes, Lady MacBeth. Que pensais-tu qu'il se passerait quand tu as joué "Carrie" avec ses robes?

Blair : Je ne l'ai fait que parce que tu l'as incité à revenir ici pour me torturer.

Chuck : Je t'avais prévenu que je ne m'arrêterais pas Jenny arrive derrière eux

Blair : Et je te félicites. Merci pour ta vendetta, nous avons tous les deux perdu et Jenny Humphrey a gagné.

Blair se retourne vers Jenny.

Blair : Si tu es là pour te réjouir, profite-en car ce sera éphémère.

Jenny : Tu as raison, parce que je pars. Malgré ce qui c'est passé aujourd'hui, je ne peux pas te battre. Pour te battre, il faudrait que je devienne toi, je vaux mieux que ça. Du moins je veux le devenir.

Dan arrive.

Blair : Bien essayé, Jenny. Nous savons que tu as juste peur et que tu essayes de sauver la face.

Jenny : Dans le temps, vous aviez l'habitude tous les deux d'être amoureux et ensemble vous étiez invincibles. Mais maintenant que vous vous êtes retournés l'un contre l'autre, c'est juste une question de temps avant votre mutuelle destruction. Et quand ça arrivera, peut-être que je pourrais penser à revenir, mais pour le moment, au revoir, bon débarras, et bonne chance.

Jenny rejoint Dan et part avec lui. Blair se tourne vers Chuck.

GG : Nous avons entendu Little J. donner à Chuck et à Blair un baiser d'adieu... empoisoné.

Columbia :

Serena frappe à la porte du bureau de Colin 

Colin : Entrez.

Serena ouvre la porte.

Colin : Hé, que fais-tu ici?

Serena : J'étais entrain de laisser un mot sous ta porte.

Colin : Ca explique tout.

Serena : Désolé. Je pensais que tu serais entrain de célébrer ton célibat, en mettant une nouvelle fille dans un taxi.

Colin : En vérité, je travaille sur ma conférence pour le cours de Lundi.

Serena : Vraiment?

Colin : Tu m'as fais penser que si mon cours est si important pour toi, peut-être que je devrais essayer plus durement de rendre sa valeur à mon temps. Moins de modèles et de martinis, plus de notes en bas de la page et d'organigrammes. Je sais que tu avais besoin de comprendre ce que tu voulais faire de ta vie, Serena. Je suis passé par là. Crois-moi. Et si mon parcours peut aider, c'est bien. Mais c'est seulement 7 semaines.

Serena :Ca veut dire?

Colin : Nous pouvons toujours apprendre à nous connaître l'un l'autre... En tant que professeur et étudiante

Serena : Et le livre?

Colin : Je suis prêt à attendre si tu l'es.

Serena : Eh bien... alors, professeur, je vous verrai Lundi.

Colin : Et ne pense même pas à me laisser un pomme sur mon bureau. Tu n'as aucune chance d'être la chouchou du professeur.

Serena rit et s'en va.

Penthouse VDW

Dans la rue devant. Dan porte le sac de Jenny.

Jenny : Sérieusement, Dan, tu n'as pas à faire la route avec moi jusqu'à la frontière. Je suis certain d'être en sécurité maintenant. D'ailleurs, je pars, comme Blair le voulait.

Dan : Non, non, je ne te surveilles pas. Je suis, uh, juste entrain de te hanter. Je suis vraiment fier de toi, Jen.

Dan : Merci. Bien que je ne sache pas si je serais jamais en mesure de revenir dans l'Upper East Side sans me transformer en tout ce que je déteste.

Dan : Oh, donne toi un peu de temps. Laisse ton ADN de Brooklyn te guider vers la justice.

Jenny : Eh bien, si c'est ton ADN que je partage, alors peut-être que j'ai une chance.

Dan : Ouai.

Ils s'enlacent

Jenny : Merci d'être un bon frère.

Jenny monte dans un taxi.

GG : Ils disent que la guerre n'est pas la réponse. Mais parfois il faut une bataille pour maintenir la paix.

Penthouse Waldorf :

Chambre de Blair.

On frappe à la porte. Blair ouvre, c'est Chuck

Blair : Si tu es là pour m'offrir une nouvelle humiliation, Dorota peut signer pour ça.

Chuck : Jenny a raison. Si nous continuons, nous allons tous les deux mourir et je m'aime trop pour que cela arrive. Je présume que tu ressens la même chose.

Blair : De moi-même? Plus. Qu'es-tu en train de suggérer?

Chuck : Une trêve.

Blair : Pourquoi ne pas simplement écrire le mot " dupe"? Ca serait plus subtile.

Chuck : Ecoute, nous pouvons continuer à nous blâmer l'un l'autre pour ce qui s'est passé cette nuit là, ou nous pouvons admettre une plus dure vérité... Ce n'était la faute de personne. C'était le destin. Une tragédie.

Blair : Si Serena n'avait pas embrassé Dan, alors... Nate n'aurait pas été la chercher à l'hôpital et Jenny n'aurait pas cherché après Nate.

Chuck : Si Dorota n'avait pas commencé le travail...

Blair : Peut-être que tout aurait été différent.

Ils se regardent un instant.

Blair : Mais ça ne l'est pas.

Chuck : Nous tenons à la douleur parce que c'est tout ce qu'on nous a laissé. Mais nous n'avons pas à le faire. Nous avons le choix.

Blair avance d'un pas et lui tend sa main.

Blair : Trêve.

Chuck avance également d'un pas et prend sa main dans la sienne. Blair ressent quelque chose de fort au contact de leurs mains. Chuck baisse les yeux sur leurs doigts et Blair enlève sa main de la sienne.

Blair : Tu peux partir.

Chuck : Je connais le chemin.

Blair referme la porte. Chuck reste un instant derrière tandis que Blair ravale ses larmes de l'autre côté. Chuck s'en va.

GG : Dans Upper East Side, vous pouvez baisser les bras mais vous ne pouvez abandonner.

Appartement de Juliet

Elle est assise sur son canapé en larmes.

GG : Et les querelles les plus amères concernent toujours l'amour.

Juliet (au tel) : Salut.

Penthouse Empire :

Chambre de Nate

Nate (au tel) : Salut. Je viens de rentrer. Tu peux venir?

Juliet : Je ne pense pas.

Nate : Mon père va s'en sortir. Merci d'avoir demandé.

Juliet : Je suis contente, mais, Nate...

Nate : Mais quoi?

Juliet : C'est si dur mon Dieu.

Nate : Okay, laisse moi rendre les choses simples. Tu as découvert que le père de Nate Archibald est en prison et tu t'es dit que tu pouvais trouver mieux, ou tu l'as peut être déjà fait.

Juliet : Nate, s'il te plaît, tu es différent de tout ceux que j'ai rencontré.

Nate : Non, tu sais quoi? Ne dis rien, okay? Car tu es exactement comme toutes celles que j'ai connu.

La sonnette de l'ascenseur retentit.

Juliet : Je suis désolé, mais je dois y aller.

Elle raccroche. Nate soupire et raccroche également.

Colin arrive dans l'appartement. On découvre que c'est le sien en réalité.

Colin : Hey, Juliet.

Il pose ses affaires à son bureau.

Colin : Que se passe-t-il?

Juliet : Rien. Je vais bien. Juste une mauvaise journée. J'espère que ça te dérange pas... Je me suis servi un verre.

Colin : Bien sur. Je vais en prendre un aussi. Je suppose que tu es ici pour ton chèque et pas seulement pour vider mon bar.

Juliet : Désolée d'être aussi prévisible.

Colin lui tend un chèque : Voilà. Ca devrait couvrir les frais.

Juliet lui tend un verre d'alcool.

Colin : Comment ça se passe?

Juliet : Tu ne plaisantais pas quand tu disais que ce serait un challenge.

Colin : Les bonnes choses valent la peine d'attendre, n'est ce pas?

GG : Mais nos ennemis les plus dangereux sont ceux dont on ne connaissait pas l'existence

Colin lève son verre : A la patience. Juliet trinque avec lui.

GG : Donc si vous voulez la paix, préparez-vous à la guerre.

X.O.X.O., Gossip Girl.

Kikavu ?

Au total, 108 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

densi76 
23.05.2020 vers 21h

Audreyann 
03.02.2020 vers 18h

melanie91 
19.12.2019 vers 18h

noemie3 
01.06.2019 vers 23h

Vanou0517 
20.05.2019 vers 14h

laurora34 
22.11.2018 vers 14h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
Le reboot repoussé

Le reboot repoussé
Alors que le reboot devait voir le jour à l'automne sur la plateforme HBO Max, il semblerait que le...

Anniversaire

Anniversaire
L'acteur Matt Doyle (qui a joué le rôle de Jonathan, un des petits copains d'Eric), fête aujourd'hui...

Blake rejoint le casting de Dark Days at the Magna Carta

Blake rejoint le casting de Dark Days at the Magna Carta
Blake Lively fera équipe avec Shawn Levy pour réaliser le film Dark Days at the Magna Carta, un...

Gossip Girl 2.0 : même styliste

Gossip Girl 2.0 : même styliste
La version 2.0 de la série, dont nous n'avons toujours aucune date de diffusion, se paye le luxe...

Calendrier de mai

Calendrier de mai
Bon 1er mai à tous sur le quartier Gossip Girl ! Ce mois-ci, c'est vanille14 qui nous fait le...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

fairgirl, Hier à 18:31

Nouveau Design sur "Everwood"'. Venez donner votre avis !

mnoandco, Aujourd'hui à 06:11

Hello, nouveau design également sur le quartier Blacklist. N'hésitez pas à venir le commenter ...

mnoandco, Aujourd'hui à 06:12

...même sans connaître la série. Merci et bonne journée ensoleillée

serieserie, Aujourd'hui à 08:58

Tentez de gagner la nouvelle card Chicago Justice sur les quartiers Chicago!

Emilie1905, Aujourd'hui à 10:15

Un nouveau design sur Psych vient de voir le jour

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site