424 fans | Vote

#413 : B & D : victimes de la mode

 

 

Blair est enthousiaste de faire un stage à W Magazine, mais ce plaisir va rapidement disparaître lorsqu’elle découvre que Dan a, lui aussi, eu un stage à W Magazine. Nate, lui reçoit une nouvelle alarmante sur les affaires de son père.

 

¤ Photos promo ¤

Popularité


3 - 3 votes

Titre VO
Damien Darko

Titre VF
B & D : victimes de la mode

Première diffusion
31.01.2011

Vidéos

Gossip Girl 4x13 Damien Darko CW Promo

Gossip Girl 4x13 Damien Darko CW Promo

  

Gossip Girl 4x13 Damien Darko Canadian Promo

Gossip Girl 4x13 Damien Darko Canadian Promo

  

Gossip Girl 4.13 Sneak Peek Lily, Eric and Jonathan

Gossip Girl 4.13 Sneak Peek Lily, Eric and Jonathan

  

Gossip Girl Promo 4x13 VOSTFR

Gossip Girl Promo 4x13 VOSTFR

  

Gossip Girl 4.13 Damien Darko Promo Special

Gossip Girl 4.13 Damien Darko Promo Special

  

Plus de détails

Scénario : Leila Gerstein

Réalisation : Jeremiah Chechik

Dan et Blair continuent d’être les meilleurs amis… contre leurs gré. Mais leur nouvelle amitié est mise à l’épreuve quand ils apprennent qu’ils ont tous les deux obtenu un stage au magasine W. Ils décident que ce n’est pas possible et que l’un d’entre eux doit partir. Ils sont d’accord : celui qui amènera l’auteur le plus célèbre à la fête du magasine W restera. Dan, convaincu que Blair va tout tenter pour saboter ses plans, frappe le premier en désinvitant l’auteur qu’elle avait choisi, Lorrie Moore. Mais Blair jouait honnêtement pour une fois, et réagit en hurlant, lui tirant les cheveux, et en le jetant par terre à la fête. Ils sont virés tous les deux, mais Dan, repenti, appelle leur patron et récupère leurs deux jobs. Et l’amitié est repartie…

Serena veut se rapprocher de Ben, qui ne semble pas franchement enthousiaste. Lily tente en plus de le convaincre en le payant pour qu’il s’éloigne de la famille. Mais les autres le découvrent, et lui en veulent. Et quand Ben conseille à Eric de se tenir loin de la drogue, Rufus lui donne une clé du loft.
Eric avait besoin du conseil, car c’est maintenant un client de Damien… Il s’est fait largué par Eliot, mais ne l’a dit à personne. Quand Serena surprend Eric et Damien, Eric fait comme si Damien était son nouveau petit ami. Ben, lui, menace Damien et lui dit de laisser la famille tranquille. Mais Damien appelle Eric pour qu’ils trainent ensemble.
Le père de Nate, lui, a accepté l’offre de travailler pour Thorpe. Chuck et Nate sont inquiets, et Chuck tente de parler à Raina, avec qui il couche, pour le faire virer. Mais Raina refuse de lui apporter la moindre aide dans le domaine des affaires. Quand son père apprend que Nate l’a “trahi”, il part, va chez Thorpe et lui promet sa loyauté.

Source : lemag-vip

GG : Habitants de l'Upper East Side. Il fait froid dehors. Et comme février approche, nous devons trouver un moyen de combattre le froid. Certains se réchauffent à l'ancienne.

Dans une chambre :

Raina se rhabille. Chuck est encore dans le lit

Chuck : Qui eut cru que ce serait si excitant de coucher avec la femme qui essaie de racheter ma compagnie?

Raina : Tant que tout est réglo en affaire, je suis contente de maintenir ça...

Chuck et Raina en même temps : très incorrect au lit.

Elle veut partir et il l'a rattrape par la main pour l'attirer sur le matelas à nouveau. Ils s'embrassent.

 Penthouse VDW  : Chambre d'Eric

GG : D'autres recherchent le confort de leurs proches.

Éric envoie un texto à Serena « On déjeune ensemble ? »

GG : Et d'autres éloignent les idées noires...

Penhtouse Waldorf : Salle de bain.

Serena entre en regardant son i-phone. Blair se met du rouge à lèvres.

Blair : Qu'est-ce que tu fais debout si tôt?

 GG : en les maquillant de couleurs claires.

Serena : Petit-déjeuner avec Ben. Ne me fait pas la morale. C'est quelqu'un de gentil, quelqu'un de gentil et innocent. Qui mérite une amie après ce que maman lui a fait. 

Blair : ça fait beaucoup de mascara pour un ami. Mais tu peux petit-déjeuner avec qui tu veux. Je ne te juge pas. Enfin, pas aujourd'hui, Parce qu'aujourd'hui tout est neuf, frais et brillant. Aujourd'hui je commence mon stage.

Serena : Et tu vas enfin me dire où tu le fais?

Blair : C'est trop important. Je ne peux pas me porter malheur. Je te le dirai après ma première journée, mais je dois y aller.

Serena : Mais tu es au courant que la plupart des bureaux sont fermés à cette heure-ci, sauf si tu es stagiaire chez un vendeur de donuts ?

Blair :Je veux être en avance. Je n'ai pas le droit d'être en avance?  L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt!

Serena : D'accord, on se retrouve à la fête "w" ce soir. Et bonne chance pour ton nouveau boulot dans le bureau du maire Ou le Whitney ou la CIA ou... quoi que ce soit. C'est comme vivre avec Don Draper.

Blair quitte la salle de bain.

Dans la rue

Dan (au téléphone) : Lily, encore une fois merci beaucoup de m'avoir obtenu une telle opportunité.

Penthouse VDW

Lily déjeune avec Rufus.

Lily (au tel) :Il faut que tu saches, ce ne sera peut-être pas ce que tu...

Dan : Ne t'inquiètes pas. Je suis conscient que la plupart des stages consistent à se faire exploiter et chercher des expressos. Je suis juste heureux d'avoir la chance d'approcher le secteur de l'écriture de nouveau.

Lily : Eh bien, de rien dans ce cas, Daniel. Que penses-tu d'un petit-déjeuner pour fêter ça ?

Dan : Euh, je ne peux pas trop. Je suis très occupé. Je dois...je dois me préparer pour la lèche que je vais devoir faire, mais merci.

Lily : D'accord. Au revoir.

Lily raccroche.

Lily à Rufus : Au moins un de nos enfants m'apprécie.

Rufus : Lily.

Lily : J'ai fait sortir Ben en liberté conditionnelle, mais Serena et Éric continuent de m'éviter comme la peste.

Rufus :Je sais que tu as fait ce que tu pouvais, mais Ben aura toujours un casier judiciaire. Donne-leur du temps.

Lily : Tout ce que je fais et que j'ai pu faire était pour le bien de mes enfants. Et un jour ils comprendront ça. Non?

Elle consulte Rufus du regard qui lui fait signe que oui.

Dans un café

Ben et Serena sont assis à une table.

Serena : Non, s'il te plaît, laisse-moi faire.

Ben : J'ai demandé. C'est mon tour. Je suis désolé d'avoir du partir si vite. Mon, euh, ami, Edward, m'attendait.

Serena : C'est comment la vie sur son canapé?

Ben : Un canapé-lit bat un lit de prison. Serena ... La raison pour laquelle j'ai voulu que tu viennes c'est que j'ai eu des nouvelles d'un vieil ami de la fac. Il démarre une ferme organique en Ithaca et veut que je le rejoigne.

Serena : Ithaca...on dit que c'est très beau. Mais tu es sûr?

Ben : Être tout le temps dehors, faire des travaux manuels Après avoir été enfermé si longtemps, c'est un peu l'idéal.

Serena : Oui, eh bien j'espère qu'on aura l'occasion de passer plus de temps ensemble avant ton départ.

Ben : Je pars demain. Je veux démarrer une nouvelle vie aussi vite que possible. J'espère que tu comprends.

Serena :Oui, bien sûr. On pourra sûrement s'écrire ou s'envoyer des mails ou s’appeler ou... Je suis contente pour toi.

Ben : Prend soin de toi, Serena.

Ils se lèvent et s'enlacent. Ben s'en va et Serena se rassied, elle prend son i-phone.

Dans la rue :

Ben s'arrête devant le café, sur la vitre il est inscrit qu'on cherche du personnel

Dans le café

Serena (au tel) : Rufus, tu avais une parcelle dans un terrain communaitaire non ?

 Dans une autre rue :

Dan et Blair discutent

Dan : Tu me fais marcher là. "Scorpio Rising" est un film génial.

Blair : Ce déchet était trop ésotérique.

Dan : Très bien, on peut aller voir la rétrospective de "The merchant ivory" au moins ton âme sensible ne sera pas perturbée et je pourrai ratrapper mon sommeil.

Blair : Aller au cinéma c'était juste pour une fois enfin 4 fois. C'est pas comme si on était amis.

Dan : Je n'ai jamais dit ça, mais je vais voir "The joseph beuys exhibit" à Chelsea.

Blair : Tu es vraiment un mec. Comment peut tu y aller alors qu'ils passent une dernière fois "the degas"?

Dan : Tu es vraiment une fille. Je vais faire une impasse sur les ballets. Les jupons et les tutus ne font pas partie de ma conception de l'art.

Blair : La mode est le meilleur art qu'il puisse exister. Il y a du mouvement, du design de l'architecture. Ça montre au monde qui on est et qui on voudrait être, comme ton écharpe qui montre que tu veux être vendeur de voiture.

Dan :Vanessa m'a offert cette écharpe.

Blair : Je dois y aller. Arrête de me faire perdre mon temps. Tu sais qu'aujourd'hui est un grand jour pour moi.

Dan : Vas-tu enfin me dire pour quel stage tu as été prise? Non, d'accord. Alors je ne te dirai pas non plus chez qui moi je vais. On se voit dimanche pour "the degas". Je mettrais mes chaussures les plus fashion.

Blair  Je ne m'attend pas à grand chose.

Elle hèle un taxi et Dan continue sa route.

Dans une autre rue.

Damien Delgaard apperçoit Serena.

Damien :Serena. Ça fait plaisir de te voir. J'ai entendu parler du centre Ostroff. Et Juliet qui t'a donné les drogues.

Serena : Que tu lui as vendu?

Damien : Je ne savais pas qu'elle allait faire ça. Je voulais m'assurer que tu allais bien.

Serena : Je m'en fous que tu veuilles rassurer ta conscience. Quand réaliseras-tu que ce que tu fais blesse des personnes?

Damien : Je ne donne rien d'autre que ce que les gens viennent chercher. 1

Serena : Okay donc je suppose que tu n'es qu'à moitié responsable du fait que je sois presque morte

Elle s'en va.

Chez W magazine.

Blair :"w"(magazine) est encore mieux que ce que j'avais imaginé. J'imagine déjà les tenues dans ma tête.

Une autre jeune-femme :Si tu parles de la tenue que Lara Stone va porter pour le shooting de vendredi, je serais ravie d'entendre tes idées, mais si tu es en train de rêver à ce que tu pourrais mettre à la soirée de ce soir, réfléchis encore. Moi aussi j'ai vu ce film, mais ici c'est la vraie vie, pas un tournage hollywoodien où une fille avec un chouchou fait une révolution et triomphe à la fin.

Blair : Je n'ai jamais eu de chouchou.

Elles marchent dans les couloirs et la jeune-femme lui indiquent les différents lieux.

JF : J'ai lu ça sur ton CV. En bas c'est le lieu principal de rédaction,la salle de conférence, et derrière ces portes l'éditeur en chef, Stefano Tonchi.

Blair : Et quand pourrais-je le rencontrer? J'ai des idées géniales à lui présenter sous forme de powerpoint.

JF : Je suis l'assistante de Stefano depuis qu'il est là. J'ai à peine eu 5 minutes seule avec lui.

Blair :Mais d'après mes recherches il a une politique très ouverte, il collabore beaucoup.

JF : Ça ne veut pas dire qu'il n'est pas occupé.

Blair : Alors il a vraiment besoin de mon aide.

JF : Vous êtes toutes si jeunes, si adorables.

Blair :Nous qui?

JF :Toutes les stagiaires.

Elles entrent dans une pièce où se trouvent déjà 4 autres jeune-femmes.

Blair : Mais je.. pensais que je serais seule.

JF : Il y a des milliers de demandes. Il n'y a que les meilleures des meilleures ici.

Blair : Je suis la meilleure des meilleures. Je suis Blair Waldorf.

JF : Si ce que tu veux dire est que tu es la plus distinguée et ambitieuse étudiante de ton université, alors vous êtes toutes des Blair Waldorf. (Elle désigne chaque jeune-femme l'une après l'autre.) Venue de Princeton, Yale, Penn, et Parsons.

Un homme arrive suivi par Dan.

JF :Voici notre dernier stagiaire.

Dan aperçoit Blair

Dan : Je crois qu'il y a une erreur.

JF : Daniel humphrey, de N.Y.U.? Je suis Epperly Lawrence, ton maître de stage. Bievenue à"W."

 GG :Janvier apporte une toute nouvelle guerre froide.

Penthouse VDW

Lily est installée à son bureau

Jonathan (ex petit copain d'Eric) arrive.

Jonathan : Mrs. Humphrey?

Lily : Jonathan, bonjour.

Jonathan : Eric a laissé ça en cours l'autre jour. J'ai pensé qu'il en aurait besoin.

Lily : C'est si gentil Jonathan, comment vas tu? Je ne t'ai pas vu depuis...

Jonathan : qu' Eric et moi avons rompu probablement.

Lily : C'est pas que je vois beaucoup mon fils ces derniers jours. Il est avec Elliot non stop depuis qu'il sont rentrés de Gstaad.

Jonathan fait une drôle de grimace.

Lily : Quoi?

Jonathan : Elliot a rompu avec Éric pendant les vacances. Tout le monde a parlé de ça le premier jour des cours. 

Lily :Mais Eric a dormi chez lui la nuit dernière.

Dans un autre appartement :

Damien arrive avec deux gobelets de cafés

Damien :Je t'ai ramené du café.

Éric est assis sur le canapé.

Dans la rue :

Un taxi s'arrête, Serena en descend. Elle a un morceau de papier dans les mains.

Deux types discutent devant une maison : Elle a l'air perdue.

L'un d'eux s'approche d'elle :On peut vous aider mademoiselle?

Serena : Non merci. Je suis ici pour ramener quelque chose à un ami mais j'ai du me tromper d'adresse.

Type : Votre ami est un ex détenu? Alors vous êtes au bon endroit. C'est comme un centre de réinsertion.

W Magasine :

Epperly : Concentrez vous sur votre travail et non sur votre garde robe. "W" ce n'est pas que la mode et la beauté. (Elle distribue des fiches) On fait aussi des interviews et des articles sur l'art. On recherche des visionnaires.

Blair à Dan : Pars d'ici, Humphrey. C'est mon monde.

Dan : Je ne peux pas démissionner. Quand Lily a parlé d'une rédaction pensais plutôt à "vanity fair" ou "the new yorker" mais ça ne veut pas dire qu'elle n'a pas joué toutes ses cordes. Il s'avère qu'il est plus facile de mettre en liberté conditionnelle un type que de trouver un stage dans un magazine.

Blair :Tu ne sais pas différencier Rodarte (créateur) d'un animal mort. Tu vas te faire massacrer.

Dan : On est des stagiaires.

Blair : Je sais coller et agrafer. Donc reste en dehors de mon chemin ou j'accroche ta langue à ton omoplate .

Epperly : Blair?

Blair : Désolée. Dan me racontait à quel point il aimerait travailler pour "the new yorker."

Epperly à Dan : Ah c'est vrai. Tu es l'écrivain. Peut être pourrais tu faire quelque chose sur le nouveau blog qu'on dévoilera ce soir, sur les livres, les films "la mode dans les films". Ce mois ci on célèbre les auteurs contemporains, et Lynn Hirschberg a écrit la préface. Je serai ravie de te présenter.

Blair grimace.

Dan (avec un sourire vainqueur) Merci.

Penthouse VDW

Éric arrive et pose son manteau. Lily est assise sur le canapé à côté de Jonathan.

Éric : Jonathan? Que fais tu ici?

Lily : Où étais-tu hier soir? Et ne me dis pas chez Elliot. J'ai appelé chez lui et parlé avec sa mère.

Éric : J'étais chez un ami.

Lily : Pourquoi ne pas m'avoir dit que vous aviez rompu?

Éric : Je ne voulais pas partager cela. Je me demande de qui je tiens ça.

Lily : Écoute moi,

Jonathan : Lily, pourrais-je parler seul à Eric?

Lily : D'accord.

Elle pose sa tasse de café et s'en va.

Jonathan à Éric : Tu vas bien? Que se passe t-il entre ta mère et toi?

Éric :Maintenant ça t'intéresse. Ce n'était pas le cas quand tu m'as laché.

Jonathan : J'étais en colère et pour de bonnes raisons mais je me suis toujours soucié de toi et tu le sais.

Éric : C'est ma famille et Elliot, et ça juste été dur ces dernières semaines. Et ça m'a manqué de ne plus t'avoir dans ma vie.

Jonathan : Je suis ici maintenant. Ta mère m'a dit que vous alliez à une fête ce soir. Y-a-t'il une chance que tu veuilles amener quelqu'un qui sera là pour toi, pour apaiser les tensions ? Se moquer un peu des gens aussi?

Éric : Oui ça m'a l'air parfait.

W magasine :

Les stagières travaillent et discutent entre eux. Dan est devant une étagère remplie de chaussure les bras croisés. Blair arrive et le regarde. Elle prend une paire de chaussure et la lui tend.

Blair : Ces "Strappy zanottis" iraient parfaitement avec des chaussettes de sport.

Dan : Epperly m'a demandé de lui apporter des Louboutins jaunes.

Blair : Pauvre agneau perdu. Laisse moi t'aider. Elle lui tend une paire de chaussures jaunes.

Dan : Je ne suis pas sorti avec Serena Van Der Woodsen pendant deux ans pour rien. Je sais que ce sont des Marc Jacobs et elles sont moutardes.

Il s'en va.

Plus tard.

Blair laisse tomber une bouteille de parfum « Chanel n°5 » dans son sac. Epperly buvant un café le rechrache.

Epperly à la stagiaire qui vient de lui apporter le café :Pourquoi est ce que ça goutte le chanel N°5?

Elle le rend à la jeune-femme qui s'en va.

Dan arrive dans la pièce et apporte une tasse à Epperly

Dan : J'ai été me prendre un cappuccino. J'ai pensé que vous en prendriez bien un aussi. La mousse aux noisettes, c'est la petite touche Humphrey. Mon père avait un café avant

Epperly : Merci, Daniel. C'est vraiment attentionné de votre part.

Plus tard, dans un autre bureau

Epperly : Qui a une agrafeuse?

Dan et Blair se jettent sur l'agrafeuse la plus proche. Ils la saisissent tous les 2.

Dan : Donne la moi, Blair. Je suis bon pour ça et contrairement aux autres stagiaires je te connais. Tes petits jeux stupides ne marcheront pas.

Blair : Regarde ! C'est le bébé de Georgina.

Elle lui arrache l'agrafeuse et part en courant.

Penthouse Empire.

Howard Archibald sort de l'ascenseur en costume avec une mallette à la main.

Nate : Où étais-tu? Je t'ai appelé.Ton contrôleur judiciaire m'a dit que tu avais manqué un autre entretien.

Howard : Je ne voulais pas te le dire avant que tout soit arrangé. J'ai des nouvelles incroyables. J'ai un boulot, un vrai boulot, en tant que conseiller financier dans une grosse compagnie.

Nate : Tu es sérieux? C'est génial papa.

Howard : Je ne pensais pas que ça re-arriverait un jour; les costumes, les repas d'affaires, savoir payer mes additions. Je n'arrête pas de me pincer.

Nate : C'est quelle compagnie?

Howard : Thorpe enterprises. Je travaillerai avec Russel Thorpe en personne. On se voit plus tard.

Nate reste bouche bée. Howard s'en va comme Chuck arrive.

Howard : Hey, Chuck.

Chuck à Nate : Est-ce que je viens de voir ton père dans un costume à $2000 ?

Nate : On dirait que le capitaine qui n'arrivait pas à avoir d'entretien pour être agent ménager a trouvé un gros boulot avec le gars qui essaie de racheter ta compagnie.

W magasine.

Blair et Dan remplissent des sacs avec des échantillons.

Dan : Alors tu apprécies ta première journée?

Blair : Ce qui aurait du être la perfection a été gâché par un gars de Brooklyn venu jouer les Judas.

Dan : En quoi suis-je un traître? La seule raison qui fait que tu sois encore là c'est que personne n'a remarqué tes coups vaches à Epperly.

Blair : Et la seule raison qui fait que tu sois encore là, c'est que personne ne t'a demandé qui est Givenchy? 

Epperly,(criant dans le couloir après une assistante) : L'avion de Lynn Hirschberg a été annulé. Je savais que Stefano aurait du faire l'interview de Colin Farrel par téléphone.

Dan : Hirschberg est hors de course.

Blair : Désastre majeur.

Dan : À moins que quelqu'un se présente avec un nouveau rédacteur (il sourit malicieusement) et sauve la journée.

Blair (souriant à son tour) Et quand elle le fera, elle brillera en tant que meilleure stagiaire et son concurrent sera renvoyé.

Dan : Tu réalises que je connais Jeremiah Harris en personne?

Blair : Et tu réalises que je connais tout le monde en personne?

Dan : Très bien, on se présente tous les deux avec nos rédacteurs ce soir à la fête, et quelque soit la personne qu'Epperly juge la plus digne de "W" gagne. L'autre démissionne.

Blair : Je suis d'accord.

Dan : Mais ce doit être un combat loyal. Tu comprends ce concept? Pas de sabotage?

Ils se serrent la main.

Blair : J'ai hâte de te voir souffrir à la torture. Mais d'accord, pas de sabotage.

Penthouse VDW

Serena arrive. Lily et Rufus descendent les escaliers.

Serena : Hey, Eric est là? Je suis sensée l'emmener déjeuner.

Lily : Oh, il déprime dans sa chambre.

Serena (tend une enveloppe à sa mère) Tiens. Vanya m'a demandé de te donner ça. Qu'est-ce que c'est?

Rufus : Tout va bien, Lily?

Lily : Oui ce n'est rien. Je m'en occuperai plus tard.

Serena : Arrête, maman. On essaie tous d'avancer là. Plus de secrets.

Lily : En fait, ce n'est pas un secret. Je n'ai aucune idée de ce que c'est ou d'où ça vient.

Rufus : Alors pourquoi ne pas l'ouvrir devant nous?

Serena lui prend l'enveloppe des mains, elle en sort des liasses de billets. Avec une note.

Serena : C'était pour Ben. "S'il te plaît, utilise cet argent pour commencer une nouvelle vie très loin de ma famille."

Au dos Ben a écrit : « Pas besoin de votre argent sale. Je vais disparaître gratuitement »

Serena : Charmant, maman.

GG : On dirait que ça gèle entre Serena et sa mère à cause d'une enveloppe d'argent froid. On dirait que tout ou tout le monde ne soient pas en soldes ce janvier.

Serena : Au moins maintenant je sais pourquoi Ben m'a menti. (Éric arrive dans le salon) Il ne veut surtout rien avoir à faire avec moi parce que je suis la fille de la personne qui a détruit les trois dernières années de sa vie Et essaie de détruire le reste.

Lily : 30 000$ ce n'est pas ce qui détruira sa vie.

Rufus : Tu as dit que tu l'aiderais à trouver un appartement et non-pas que tu le paierais pour disparaître.

Éric : Maman s'est encore débarrassée de quelqu'un avec de l'argent. On devrait transformer ça en jeu de boissons.

Lily : Ben Donovan a des informations qui pourraient détruire cette famille. Où est le mal de ne pas vouloir le voir traîner dans les parages?

Serena : Parce qu'il est irréprochable. Parce qu'il était un prof merveilleux qui ne peut plus faire ce qu'il aime à cause de toi. Et parce qu'il mérite mieux.

Rufus : Je m'en vais.

Serena : Je te suis.

Éric : Oui, faites attendre l'ascenseur.

Éric envoie un texto à un numéro « on peut se voir maintenant ? »

W Magasine :

Dan : J'ai fait mon petit speech à la Humphrey et Jeremiah Harris dit qu'il sera ravi de venir. Donc je vais très vite ajouter son nom à la liste.

Blair : Alors met-le en-dessous de Lorrie Moore, mon auteur. Il sera mieux là.

Dan : Je ne pense pas. Avant d'être romancier, Jeremiah Harris, écrivait des critiques pour "Vanity Fair" Et a eu une colonne de vin dans "Bon Appétit" Et Stefano le connait également par le biais du "Times".

Blair : Et alors ? Lorrie Moore était une des finalistes pour le P.E.N./Faulkner Award, année 2010.

Dan : C'est vrai. Peut être que c'est une meilleure acquisition. Oh, mais ai-je mentionné que Jeremiah est membre du conseil des admissions à Williams, où la nièce de Stefano postule actuellement pour le lycée ?

Il s'en va.

Appartement de Raina :

Elle ouvre la porte à chuck.

Raina : Je suis si contente que tu aies appelé. Les personnes qui sont de l'après midi sont mes préférées.

Chuck (contrarié) Je pensais que tu avais dit que tu étais totalement honnête quand il s'agissait de business.

Raina : Je l'ai dit. Et je le suis.

Chuck : Alors, pourquoi as-tu embauché le père de mon meilleur ami afin de travailler pour ton entreprise ?

Raina : Le capitaine ? Mon père et lui sont de vieux amis. Mon père croit aux secondes chances et nous avons besoin de quelqu'un qui connaisse le terrain.

Chuck : Son fils est mon colocataire. Évidemment, c'est un conflit d'intérêt.

Raina : Chuck, nous venons juste de nous rencontrer. Je n'avais aucune idée d'avec qui tu vivais. Je sais que tu es concerné par ceci, mais je t'assure, les entreprises Thorpe n'ont aucun intérêt dans l'espionnage industriel.

Chuck : Et même, j'ai discuté avec Nate. Le capitaine est imprévisible. Je considérerai ceci comme une faveur personnelle si tu le renvoyais. Maintenant ... Que disais-tu à propos des personnes qui sont de l'après midi ?

Raina : En fait ... Je viens tout juste de me rappeler que j'avais une réunion. Désolée, Chuck. Au revoir.

Penthouse Waldorf : chambre de Serena

Au téléphone voix de Blair : Ta mère est peut être d'attaque pour ses vieux tours. Mais peut être que c'est mieux pour Ben de commencer un tout nouveau départ sans toi.

Serena (au tel) : Peut être. Je ne sais pas. Je ne veux juste pas abandonner sans m'être battue.

Dans la rue.

Blair (poussant un chariot) En parlant de combats, je suis en pleine guerre avec Humphrey.

Serena : B., je sais que tu aimes transformer tout en concours, mais Dan n'est pas ta meilleure compétition à "W".

Blair : Toutes les autres filles ont des variations sur un thème. Et ce thème est une version un peu moindre de moi. Mais ... Dan est un écrivain. Il fait des cafés délicieux. Tant pis s'il n'est pas totalement un hétéro moche qui travaille dans un magasine de Mode. Il provoque le buzz dans les bureaux.

Serena : On dirait que quelqu'un se sent un petit peu menacé.

Blair : Eh bien, pas pour longtemps. Mon auteur lui fera ressembler à un singe avec une machine à écrire ... Ou alors un singe invisible avec une machine à écrire.

Serena : B., Je ressens le plan machiavélique dans ta voix.Tu ne peux pas saboter son stage.

Blair : Pourquoi pas ? Je ne vais pas le traiter mieux que tous mes autres ennemis juste parce que tu es sporadiquement amoureuse de lui.

Serena : Ce n'est pas ton ennemi. Acquiers les feux des projecteurs par ton propre mérite. Tu te sentiras mieux.

Blair : Eh bien, je t'appellerai plus tard. Laisse Ben s'en aller !

Serena : Laisse Dan tranquille.

Elles raccrochent. Dan arrive avec un sachet de sandwich près de la camionette dans laquelle Blair charge les sacs qu'ils préparaient plus tôt.

Blair : Oh, tu récupères un déjeuner pour Epperly ?

Dan : Non. En fait, c'est pour toi. (il lui tend le sachet) Ne t'inquiètes pas. Ce n'est pas empoisonné. Je ne voudrais pas gagner parce que ma rivale était affamée. Et j'ai compris que tu étais trop snob pour accepter de manger là-bas. (Le gsm de Dan sonne et il regarde l'identifiant) Et Epperly a besoin de moi pour alphabétiser. Appel au devoir.

Il s'en va, Blair regarde dans le sachet. Elle sort un papier de sa poche avec le nom de Jeremiah Harris d'un air pensif et le jette dans la poubelle.

Le soir. Dans un café.

On voit un dossier de candidature pour un travail ou Ben a inscrit son nom. Il y a une case à cocher «  Avez-vous déjà été condamné ? » Damien entre dans le café.

Damien : Comme on se retrouve, Mr. Donovan.

Ben : Damien Dalgaard.

Damien : J'ai cru comprendre que vous êtes allé en taule pour avoir couché avec une de vos élèves. Félicitation d'en être enfin sorti. Bien sûr, vous avez fêté ceci comme il se doit, non ? Vous voulez acheter des cotillons ?

Ben : Donc, c'est vrai. L'intello de l'académie est devenu un dealer.

Damien : Je plaide coupable.

Ben : Je me souviens encore de ce papier que tu as écris comparant "un fil électrique" à "l'Iliade". Je n'ai pas attendu une compétition d'anglais pour être un professionnel de la formation.

Damien : Eh bien, tu disais toujours que ce qu'on a appris au collège guiderai nos futurs dans des routes inattendues.

Ben : Oui, le truc avec "le fil" c'est que les témoins en général disposaient de preuves Avant qu'ils ne témoignent. Je sais que c'est toi qui a dit nous avoir vu Serena et moi à B&B.

Damien : J'ai dit la vérité.

Ben : Rien ne s'est passé entre Serena et moi cette nuit, mais je suis quand même allé en prison.

Damien : Tu dis "platonique", le juge dit "pédophile".

Éric entre dans le café à son tour.

Damien à Ben : Eh bien, ce fut un plaisir de vous parler, Mr. D. Mais mon ami vient juste d'arriver. J'aimerais vous présenter, mais vous avez, ou peut être pas, statutairement violé sa sœur. Peut être un peu maladroit.

Il s'éloigne en direction d’Éric.

Damien à Éric : Allons-y. Prenons une table.

Ben sort son portable et appelle Serena.

W Magasine :

Dan est dans un bureau. Epperly arrive.

Epperly à Dan : Bon boulot. Je pense que tu pourrais parfaitement convenir ici, en espérant que tu survives. J'ai essayé de rester hors des "drames internes", mais je n'ai pu m'empêcher de remarquer que votre amie Blair est un petit peu compétitive.

Dan : Je ne vois pas de quoi vous parlez.

Epperly : J'admire votre loyauté. Peut être que cette compétition est bénigne et peut être que c'est juste une coïncidence si mon café avait le goût de son parfum. Je suis sûre que vous la connaissez mieux que moi.

Dan : Oui, je la connais. Je sais que sa citation préférée du jardin d'enfance est "La meilleur défense, c'est l'attaque."

Epperly quitte le bureau. Dan prend une liste avec le nom et le numéro de téléphone de Lorrie Moore. Il décroche le téléphone devant lui.

Dan : Bonjour. Mlle Moore, je suis assistant au "W" et j'ai bien peur qu'il y ai eu une fâcheuse erreur pour la fête de ce soir. ..

GG : Attention, D., c'est la saison de la grippe, mais rien n'est plus contagieux que la malveillance.

Soirée W

Rufus arrive. Éric et Jonathan sont au bar.

Éric à Jonathan : Je reviens. Une seconde.

Il se dirige vers Rufus.

Éric : Euh, où est maman ?

Rufus : Elle soigne encore ses blessures. Nous étions tous un peu durs avec elle cet après-midi. Je ne serais jamais venu à ce genre de fête sans elle, mais j'ai besoin d'air.

Éric : Oh, hey, je comprends. Être dans une chambre avec une manipulatrice égoïste peut vraiment te pourrir la vie.

Rufus : Elle est effrayée. Elle essaie juste de protéger sa famille.

Jonathan les rejoint : Hey.

Rufus : Amusez-vous bien tous les deux. Je vous verrai plus tard.

Jonathan à Éric (qui regarde Damien un peu plus loin qui discutent avec des filles.) :Superbe fête.Tu as faim ? Il y a des apéritifs

Éric à Jonathan : Oui, oui.Je vais ... Je vais en prendre quelques uns, ok ?

Plus loin :

Les filles qui discutaient avec Damien mettent des pilules dans leur sac.

Damien : Thakery, Imoon, profitez de votre cadeau.

Éric (arrivant à la hauteur de Damien) : J'ai besoin de te parler.

Dans le hall.

Blair est assise derrière une table, elle note les entrées des personnes invitées sur la liste. Chuck arrive et l'aperçoit. Il se dirige vers elle en souriant.

Chuck : Bonsoir.

Blair (relevant la tête et lui souriant) : Chuck bass... et aucune invitée. Tu peux entrer.

Chuck : Blair Waldorf travaillant à l'entrée ?

Blair : J'ai eu un stage au "W".

Chuck : Te connaissant, tu seras rédactrice en chef avant le moi de mai. Ton plan fonctionne.

Blair : Ca y ressemble, oui.

Elle lui sourit encore et il entre dans la salle.

 Dans la salle :

Serena est près du bar. Elle aperçoit Ben qui arrive.

Serena : Ben, tu es venu. Merci d'être venu me rencontrer ici. On peut parler ?

Rufus les aperçoit ensemble.

Ben : Serena, je suis là parce que j'ai vu ton frère Eric avec Damien Dalgaard, qui, nous le savons tous, est un dealer de drogue.

Serena pouffe : Non. Non, non. Eric déteste Damien et il ne prend pas de la drogue, donc, il y a forcément une explication.

Ils voient Jonathan et se dirigent vers lui.

Serena : Jonathan. Hey. Par hasard, as-tu vu Eric ?

Jonathan : Eric ? Non. Il a dû se transformer en magicien. Il a disparu. Je pensais que nous étions ici en rendez-vous. Je suppose qu'il se moque de moi, encore une fois.

Serena : Pardon. Un rendez-vous ? Et Elliot ?

Jonathan : Elliot l'a largué. Il ne te l'a pas dit ? Il m'a promis qu'il en avait fini avec sa phase Jenny Humphrey. Je suppose qu'il avait tort. Ou peut être que c'est moi qui avait tort, de le croire.

Jonathan s'en va. B

en à Serena : Ça va aller. Allez. Trouvons-le.

Dans le hall 

Blair fait les cents pas son i-phone à la main. Dan arrive à sa hauteur

Blair : Lorrie est un peu en retard mais elle sera là d'une minute à l'autre. J'espère que Jeremiah a apporté son jeu de "A".

Dan : Oh, il n'est pas encore là non plus. (d'un ton accusateur) Aucune raison qui pourrait justifier sa possible absence ?

Blair : Ce gars est un célèbre solitaire. Il pourrait même ne pas se montrer du tout. C'est ta faute de l'avoir choisi.

Dan : Ma faute, tu te moques de moi. On a dit aucun sabotage.

Blair : De quoi tu parles ?

Jeremiah arrive.

Dan : Jeremiah. Bonsoir.

Jeremiah : Mr. Humphrey, montrez moi le bar. Je vous préviens, si le "Krug" est à plus de 10 degrés, je m'en vais.

Epperly (arrivant à leurs côtés) Jeremiah Harris ? Epperly Lawrence.

Elle lui tend sa main.

Jeremiah : Oui. Comment vous faites ? Daniel m'a dit que vous étiez dans le pétrin.

Epperly à Jeremiah : Bien. Si nous allions vous chercher un verre de vin. Je vous dirai tout à propos de nos plans.

Ils s'éloignent et Dan les suit, laissant B plantée là.

Blair : Oh mon Dieu. Je viens juste de me faire abattre par un prolétaire.

Dans la salle

Chuck aperçoit Raina avec un jeun-homme.

Chuck : Comme on se retrouve.

Raina : Chuck, voici Stuart Fuji. Il est dans les affaires cinématographiques.

Les deux hommes se serrent la main.

Chuck : Stuart, puis-je vous l'emprunter pour quelques instants ?

Stuart s'en va.

Chuck : Que fais-tu avec ce casse-pied ? Sortons d'ici.

Raina : En fait, je m'amuse bien. Stuart comprend que quand j'affirme dire la vérité, c'est que c'est vrai.

Chuck : Raina, ton père et toi, vous essayez de prendre mon entreprise. Comment puis-je te faire confiance ? Tu penserais pas moins de moi si tu étais à ma place.

Raina : Je ne pourrais pas penser moins venant de toi que maintenant.

Chuck : Désolé. Je ne serai pas ainsi si ça ne concernait pas l'héritage de mon père. Les intérêts sont trop grands pour prendre le risque de te faire confiance. Ce n'est que le business.

Raina : A partir de maintenant, j'oublie que nous avons discuté un jour.

Raina s'en va ;

Dans les escaliers :

Serena et Ben descendent les marches.

Serena : Peut être que Eric est rentré. Il n'aime pas les fêtes de toute manière.

Ils se stoppent tous les deux. Éric est avec Damien en bas des marches et ils échangent quelque chose.

Serena à Ben :Ça ne peut pas être vrai.

Ben : Viens.

Damien se retourne et les aperçoit.

Damien à Éric (tout bas) : Ta soeur vient de nous voir.

Éric : Okay, on fait quoi?

Damien : Fais moi confiance. (Plus haut alors que ben et Serena arrivent à leur hauteur) Je vais nous chercher à boire tu veux quelque chose bébé?

Damien caressa la joue d'Eric puis s'en va.

Serena : Tu es le "bébé" de Damien maintenant?

Dans la salle.

Blair rattrape Dan : Toi ! Williamsburg Weasel! Je n'arrive pas à croire que tu m'aies fait ce coup bas.

Dan : Je l'ai fait parce que je pensais que tu m'en ferai un aussi.

Blair : Hillary clinton est un de mes modèles. Je ne viole pas les traités, mais je garantis mes arrières. Donc je vais dire à Epperly ce que tu viens de faire.

Il l'a rattrape par le bras.

Dan : Non. Blair, attend, on peut essayer de trouver une solution.

Blair : Lâche moi avec tes sales pattes.

Dan : Blair, ne va pas voir Epperly. J'ai besoin de ce travail, d'accord?

Il l'attrape par l'autre bras également.

Blair : Non! C'est...

Ils se battent et tombent au sol au milieu de la foule qui les regarde, y compris Epperly et Jeremiah .Ils s'arrête lorsqu'un homme entre dans la salle.

Homme : Stefano Tonchi. Je suis invité oui.

Photographes : Stefano, par ici, s'il vous plaît.

Blair et Dan restent au sol tandis que Stéfano les enjambe pour passer ;

GG : Repérés, deux étranges amis dans une position délicate.

Epperly à Dan et Blair : Manifestement, vous êtes virés. Retournez au bureau et rangez vos affaires.

GG : Il semblerait que "W" vient de lâcher Dan et Blair

Epperly court derrière Stefano pendant que Blair gifle Dan une dernière fois.

Penthouse Empire

Nate joue au billard seul. Son père sort de l'ascenseur.

Howard : Je viens d'avoir un appel intéressant de Raina Thorpe. Tu l'as dit à Chuck? Laisse moi deviner, tu pensais que j'allais t'embarrasser.

Nate : Les Thorpes essayaient de reprendre Bass Industries. On pensait qu'ils t'utilisaient juste pour avoir des informations.

Howard : Je suis un grand garçon, Nate et je suis bon dans ce que je fais. Chuck fait partie de la famille. Je ne ferai jamais rien qui puisse le nuire.

Nate : Tu te rends compte que tu es en totale contradiction, être de la famille de Chuck et travailler pour les Thorpes ?

Howard : On raconte qu'il drague la fille de Thorpe. Qu'il a couché avec l'ennemi.

Nate : Mais ça c'est la décision de Chuck. Et ce qu'il se passe avec Raina le concerne lui et lui seul. Tu as besoin d'une deuxième chance. Tu ne peux pas être entraîné dans un autre scandale.

Howard : Donc tu préfères me faire virer? Toutes ces nuits en prison, quand je pensais ne plus pouvoir le supporter et que je voulais tout abandonner ou mourir ou... j'ai tenu bon parce que je savais qu'il y avait encore une personne qui croyait en moi.

Nate : Papa, tu trouveras un autre boulot.

Howard :Tu sais quoi? Je pense que je préférerai vivre en maison de transition plutôt que de vivre avec quelqu'un qui ne croit en moi qu'à moitié.

Howard s'en va.

W Magasine :

Blair et Dan ramassent leurs affaires.

Dan : Allez. Ce n'était qu'un stage. Je suis sûr que tu peux demander à ta mère de passer un coup de fil et de t'en trouver un autre en une seconde.

Blair : Ce n'est pas ma mère qui m'a obtenu "w." Elle est styliste. Elle n'a pas de faveur à demander à un magazine de mode.

Dan : Mais on ne trouve pas de boulots comme ça sans relations.

Blair : Eh bien j'ai quasiment harcelé Stefano. J'ai passé la nuit dans son hall à l'attendre et après m'être fait éjecter par la police une troisième fois, j'ai envoyé une lettre à tous les faxes de l'immeuble.

Dan : ça fait à peu près 200 faxes.

Blair : 332 au total.

Dan : Whoa Blair, je suis désolé. Je ne savais pas du tout.

 Blair : Alors le fait que tu sois un ignorant obstiné est sensé me remonter le moral? Tu voulais un stage dans la presse. Moi, je voulais CE stage.

Dan : Alors pourquoi ne pas simplement m'avoir saboté ? Tu as eu pleins d'opportunités.

Blair : J'imagine que j'ai un genre de maladie orpheline du cerveau, Parce que j'ai bêtement pensé que peut-être que cette fausse amitié était vraie.

Elle s'en va et Dan soupire.

Soirée W

Serena à Éric : Damien Dalgaard, de tous les mecs... Tu sais quel genre de type il est.

Éric : Oh, donc maintenant tu veux te la jouer grande sœur?

Serena : Tu sors avec un démon. Tu ne vois pas qu'il t'utilise comme il a utilisé Jenny?

Éric : Pourquoi? Parce que personne ne pourrait m'aimer pour ce que je suis?

Ben  : Hey, je sais ce que ça fait de ne pouvoir compter sur personne

Éric :Vous êtes qui, vous, à la fin?

Ben : Je suis Ben, le... non-coupable mais techniquement toujours accusé de détournement et ex-prof.

Éric :On vous a consacré beaucoup de temps autour des repas de famille.

Ben ; Je suis sûr que tout ce drame a dû éclipsé ce qui se passe dans la vie des autres, spécialement la tienne.

Éric : Ne le prend pas mal, mec, mais mêle-toi de tes affaires.

Ben : Quand j'étais enfermé, je... me suis lié d'amitié avec quelques mauvais gars. J'ai découvert de la plus dure manière, que quand tu fais des choses cela trahit qui tu es, ça devient difficile de se reconnaître soi-même. Je n'ai pas envie qu'il t'arrive la même chose.

Serena : S'il te plaît, Eric.

Eric : Maman a fait cette chose terrible. Et... et tu es partie à Ostroff, et je cherchais un moyen de m'éloigner de ça avec Eliot pour avoir une personne avec qui parler et ensuite il a rompu avec moi et je n'avais plus personne.

Serena :Tu m'as toujours moi.

Éric : Non. Tu étais parti chasser un certain juge, pour essayer d'aider Ben. Je ne veux pas me sentir triste. Je ne veux rien ressentir du tout, et le truc au sujet de Damien est qu'il est une bonne distraction mais... Tu as raison. Merci. Je ne le verrai plus désormais.

Éric s'en va.

Rufus arrive.

Rufus ; Serena, puis-je te parler?

Ben : C'est bon. Je dois y aller de toute façon.

Rufus : C'est le frère de Juliet ?! Ce que Juliet a fait... ça ne t'a pas traversé l'esprit que Ben était, au moins, en partie responsable?

Ben : Il voulait se venger parce qu'il pensait que je l'avais mis en prison. Mais c'est du passé. Tu sais, il vient juste de donner à Eric quelques conseils vraiment paternel, qui a aidé à le convaincre de rester éloigné de Damien Dalgaard.

Rufus : Damien?

Serena : Ecoute, j'aimerais pouvoir expliquer, mais j'ai besoin de trouver Ben tout de suite.

W magasine :

Dan (au tel) : Epperly, c'est Dan Humphrey. Je sais que j'ai ruiné ta fête et humilié ton boss et il n'y a aucune raison pour que tu veuilles m'écouter en ce moment mais je dois te dire quelque chose.

Soirée W

Éric est au bar, Rufus le rejoint.

Rufus : Eric. Je viens t'entendre que tu étais sorti avec Damien. Tu prends des drogues?

Éric : Tu sais, je pourrais mentir et dire non. Mais j'ai acheté des somnifères et ensuite j'ai eu besoin d'Adderall pour me réveiller, mais c'était comme ça, et, c'était stupide, et j'en ai terminé avec ça.

Rufus : Si tu as besoin d'aide, je peux m'assurer que tu l'ais.

Éric : Non, je m'en foutais des drogues. Damien était juste là quand personne d'autre n'écoutait.

Éric s'en va.

Dans les escaliers

Ben s'en va.

Serena : Ben, attend. S'il te plaît ne m'évite pas. Je veux être ton amie.

Ben : Serena, c'est beaucoup plus facile pour moi de recommencer sans me rappeler de mon passé.

Serena : Mais pourquoi? Je t'ai vu parler à Eric, Et ça m'a rappelé comment tu étais au pensionnat.

Ben : Je ne suis plus cette personne désormais.

Serena : Si, tu l'es.

Ben : tu veux savoir pourquoi je t'évite? Parce que je vois ce regard dans tes yeux et je sais exactement ce qu'il signifie. Mais je ne veux pas être avec toi. Je ne le voulais pas à l'époque et je ne le veux pas maintenant Je suis désolé.

Ben s'en va. On voit qu'il est malheureux.

GG : Désolée, S. Il semble que la seule chose contre laquelle tu pourras te blottir cet hiver sera des souvenirs chaleureux.

Penthouse Waldorf

chambre de Blair, le lendemain matin

Blair et Serena prennent le petit déjeuner sur le lit de Blair.

Serena : Je n'ai pas le cœur brisé. Je suis humiliée. Je suis tombée sur quelqu'un qui ne veut rien avoir à faire avec moi.

Blair : Et je pensais que j'avais trouvé ma vocation, et maintenant la seule chose qui m'apporte de la joie est la planification de la lente, longue agonie de Dan Humphrey.

Le gsm de Blair retentit. Blair décroche.

Blair : Epperly?

W magasine

Epperly (au tel) Il est 9h20. Où es-tu?

Blair : De quoi tu parles? Tu m'as viré.

Epperly : Oui, et ensuite Dan a confessé que tu étais celle qui avais appelé Jeremiah, et qu'il avait pris tout le crédit et ensuite qu'il a mis en scène ce truc entier de lutte pour t’embarrasser. Je me suis totalement trompée sur lui. C'est un traître, qui poignarde dans le dos, tu sais ?

Blair : Dis-tu...

Epperly : qu'Alex White présente huit tenues aujourd'hui et que j'ai besoin de quelqu'un pour repasser les coutures? Oui.

Blair : Je serais là dans 15 minutes.

Elle raccroche en souriant.

Blair à Serena : Tu sais ce que je viens juste de me souvenir? Si tu veux vraiment quelque chose, tu ne dois pas t'arrêter pour n'importe qui ou quoi jusqu'à ce que tu l'obtiennes.

Blair se lève et se dirige vers son dressing. Serena reste pensive.

Dans la rue.

Rufus à Ben : Merci de me rencontrer. Serena m'a dit combien vous avez été utile avec Eric hier.

Ben : J'ai juste dit ce que je pensais.

Rufus : Ben, je réalise que ma femme ne vous a pas traité justement en aucune façon. J'aimerais aider.

Ben : Vous allez m'offrir plus d'argent, c'est ça? 

Rufus : Vous méritez une véritable chance de vous remettre sur pied et ce sera difficile à faire en vivant dans une maison de transition. J'ai une chambre supplémentaire dans mon loft, et j'aimerai que vous y emménagiez. Après tout ce qui est arrivé, c'est le moins que je puisse faire.

Ben : Je n'ai pas eu l'expérience de beaucoup de gentillesse dernièrement. Je vais y réfléchir, mais... cela me semble bien.

Rufus : Prenez votre temps.

Penthouse Empire Dans la cuisine

Nate (au tel) : Bonjour. Pouvez-vous me passez la chambre 312, s'il vous plait? ..... Howard Archibald. ..... Que voulez-vous dire par, il a réglé la note? Oui.

GG :Cet hiver...

Nate : Merci.

Il raccroche

GG : Même si l'on s'est bien emmitouflé, Une épaule froide peut nous glacer.

Dans un bureau.

Russel Thorpes et Howard sont ensemble.

Russel : J'ai entendu dire ce que le jeune Bass avait demandé à Raina de faire. C'est terrible.

Howard : Eh bien, je suis juste reconnaissant qu'elle m'ait prévenu. Et qu'elle m'ait donné une chance de parler.

Russel : Nous sommes de vieux amis, et vous faites un travail formidable. J'aurais du vous parler de mes plans pour les industries Bass, mais je ne voulais pas vous mettre dans une position compromettante.

Howard : Je comprend parfaitement, et je peux vous assurer, qu'il n'y aura plus de conflits d'intérêt désormais. Qu'importe ce dont vous avez besoin, je suis votre gars.

 Chambre de Raina.

Elle ouvre la porte. C'est Chuck qui est derrière

Raina : Que fais-tu ici?

Chuck : J'avais tort de te demander de virer le Capitaine.

Stuart arrive torse nu, une serviette autour de la taille en se séchant les cheveux.

Raina : Stuart, un moment? (à Chuck ) Oui, tu avais tort. Je t'ai dit qui j'étais quand nous nous sommes rencontrés. Je ne joue pas avec le travail ou dans ma vie personnelle. Mon père va faire tout ce qui est humainement possible pour acquérir les Industries Bass. Ce n'est pas un secret. C'est un fait.

Chuck : Je sais. Je m'excuse de l'avoir perdu de vue. Ecoute, tu es une belle femme qui dit ce qui lui vient à l'esprit et qui n'a pas peur des conséquences. Je ne veux pas arrêter de te voir. Je peux gérer les complications si tu le peux.

Raina sourit : Je pense que les complications sont le minimum de ce que je peux m'occuper. (Elle s'approche et noue ses mains autour de son cou.) Mais... Il y a un homme... en serviette dans ma salle de bain en ce moment. Donc... Peut-être une autre fois?

Chuck acquiesce et ils s'embrassent. Raina ferme la porte et Chuck à son petit sourire en coin.

W magasine

Blair se pavane dans les couloirs. Elle regarde son gsm, on voit le nom de Dan Humphrey.

Epperly (depuis un bureau contiguë) : Tu sembles bien ici. Il parait que ton ami ne vaut pas la peine.

Blair : Je ne te le fais pas dire. J'essaye d'en convaincre les gens depuis des années. Mais juste pour que tu le saches, il n'a jamais été réellement mon ami.

GG : Parfois un rayon de soleil entre et nous donne de l'espoir.

Dans la rue.

Rufus (au tél) : J'ai offert à Ben l'appartement et il est en train d'y réfléchir.

Penthouse Waldorf Chambre de Serena

Serena (au tel) : Merci beaucoup, Rufus. Nous n'allons pas accepter de "non" pour réponse. Ben est toujours une bonne personne. Je-je sais qu'il l'est.

Dans un bâtiment.

Damien avance dans un couloir. Ben lui saute dessus par surprise et l'attrape par le col et passe ses mains autour de son cou.

Ben (menaçant) : Considère ça comme un avertissement. Ne t'approche pas de Serena. Ne t'approche pas de sa famille. Je me rappelle de ton père. Et je pense que nous savons tous les deux comment il réagira à ton trafic Si quelqu'un le lui disait.

Damien : Qu'est ce que ça peut te faire? Ces gens ont ruiné ta vie, pas moi. .... En fait, tu l'apprécies.

Ben : Ce que je ressens à propos de Serena ne sont pas tes affaires. La seule chose dont tu devrais t'inquiéter est de disparaître.

Ben s'en va. Damien décroche son smart-phone et appelle Éric.

Damien (au tel) Hey. Qu'est ce que tu fais là tout de suite?

Éric : Désolé, Damien, mais j'en ai fini avec les pilules.

Damien : Non, ce n'est pas ce que je voulais dire. Tu veux sortir? En tant qu'amis.

 Penthouse VDW

Éric hésite.

GG : Mais dans l'upper east side, la plus glissante des glaces...

Éric : Bien sûr. Pourquoi pas?

Damien : Bien.

GG ...est habituellement en face de nous.

X.O.X.O. Gossip girl.

Kikavu ?

Au total, 122 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Cline5588 
02.03.2022 vers 12h

idrialcest 
01.12.2021 vers 17h

hosita 
27.08.2021 vers 01h

whistled15 
07.07.2021 vers 22h

Ocepk80 
08.02.2021 vers 12h

densi76 
24.05.2020 vers 18h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

cappie02 
elyxir 
katido 
loveseries 
Ne manque pas...

Participe au nouveau défi HypnoFanfics!
Défi HypnoFanfics 3 | Participer

Activité récente

[Jeu] La photo du mois 2
Aujourd'hui à 00:27

[Jeu] Synonyme
26.06.2022

Le Site
21.06.2022

Actualités
Nouveau sondage

Nouveau sondage
Un nouveau sondage a été publié sur le quartier concernant le reboot ! Plusieurs épisodes du reboot...

Gossip Girl est disponible en intégralité sur Amazon Prime Video

Gossip Girl est disponible en intégralité sur Amazon Prime Video
L'intégralité de la série Gossip Girl est disponible sur Amazon Prime Video depuis le 27 octobre....

Une bande-annonce et des affiches pour la nouvelle version de Gossip Girl

Une bande-annonce et des affiches pour la nouvelle version de Gossip Girl
Êtes-vous curieux de découvrir les nouveaux adolescents qui seront au coeur des rumeurs véhiculées...

Ed Westwick reprend son rôle de Chuck Bass sur TikTok

Ed Westwick reprend son rôle de Chuck Bass sur TikTok
Pour célébrer son arrivée sur le réseau social TikTok, Ed Westwick a fait une courte vidéo où il...

Jessica Szohr a accouché

Jessica Szohr a accouché
Jessica Szohr, l'actrice de la série Gossip Girl qui interprétait Vanessa, a accouché de son premier...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

quimper, Avant-hier à 19:12

Il n'est pas nécessaire de connaitre la série pour participer. Vous devez simplement faire travailler vos petites cellules grises.

quimper, Avant-hier à 19:13

Oups, pas le bon détectives. Désolé ! Mais on vous attends nombreux sur le quartier

sanct08, Avant-hier à 21:20

Hello, venez découvrir les résultats de la finale de l'animation sur Le Caméléon :=)

bloom74, Hier à 13:22

Il vous reste tout ce mardi pour venir participer à la SuperBattle sur le quartier The Boys. Venez nombreux. Merci.

mamynicky, Hier à 17:00

'Jour les 'tits loups ! Monk vous attend avec un nouveau sondage. Venez nous parler de vos phobies sur le forum.

Viens chatter !